Aventure Missionaire

Un nouveau bâtiment pour les résidents du centre Cuerq

Publié le 05/11/2018




Depuis trois mois, le nouveau centre I-Fong Yuan se dresse face à l’ancien centre pour handicapés André Cuerq à Yuli. Le Père Yves Moal nous présente ce projet.

Il y a sept ans, le gouvernement nous a invités à réfléchir sérieusement à un nouveau projet. Après trente ans d’existence, les cinquante enfants et jeunes handicapés du Centre André Cuerq(1) sont devenus des adultes et certains approchent de la cinquantaine. Leur mentalité et leurs besoins en soins médicaux ont changé. Il s’agit aujourd’hui de séparer les jeunes résidents des plus âgés. Le projet démarre.

Nous pensions d’abord construire de petites maisonnettes, pour six à huit personnes, plus familiales que les grands centres. Finalement, l’impératif financier a prévalu. Le grand centre de cinquante places accueillera les handicapés à partir de l’âge de 45 ans jusqu’à la fin de leur vie. Nous avons prévu de larges espaces à l’intérieur pour les chaises roulantes.

Nous avons commencé la construction il y a un an et neuf mois. C’est le vice-président de la République, un fervent catholique, M. Chen Chien-Jen, qui est venu donner le premier coup de pelle. C’est vraiment le peuple de Taïwan (et aussi un peu les MEP, merci beaucoup !) qui ont participé au soutien financier.

(1) André Cuerq (1934-1999) a été missionnaire MEP à Taïwan après avoir été expulsé de Birmanie. Il a créé le premier centre d’accueil du pays pour enfants et jeunes handicapés dont parle cet article.

Activités communes

Quand tout sera terminé, nous aurons investi un peu plus de trois millions d’euros. Des personnes aisées mais aussi le commun du peuple nous ont soutenus jusqu’au bout sans distinction de convictions religieuses ou de races. J’ai beaucoup voyagé pour présenter le futur centre et remercier les bienfaiteurs dans les Rotary clubs ou les clubs de golf. J’ai pu apprécier la générosité des Taïwanais pour leurs compatriotes plus nécessiteux. C’est pour nous un grand encouragement pour le futur service auprès de nos aînés handicapés. Vu l’emplacement du nouveau centre, nous aurons souvent l’occasion de regrouper les jeunes et les plus âgés pour des activités communes. Je remercie Dieu de m’avoir donné l’opportunité de rencontrer tant de personnes solidaires des plus pauvres. L’esprit du Royaume de Dieu est à l’œuvre par- tout.

Le Père Yves Moal devant une boutique d’artisanat.