24
novembre

Par le P. Paul-Dominique Marcovits

La liturgie chrétienne emploie cette expression alors que le martyre pourrait suggérer tortures, souffrances, abominations.

Pourquoi est-ce une grâce ? Saint Augustin répond : « Ce qui fait le martyre, ce n’est pas la peine mais la cause ».
Un martyr souffre, certainement. Mais il est martyr à cause de l’amour qu’il porte au Christ et aux hommes. Ou pour être plus précis : à cause de l’amour en lui, qui vient du Christ pour le monde.
Les martyrs du Vietnam incarnent cet amour de Dieu pour le monde : ils sont les fondations d’une Église vivante et fervente. Nous célébrons le trentième anniversaire de leur canonisation. Ils peuvent éclairer et soutenir notre vie chrétienne.

 

 

Dominicain, Paul-Dominique Marcovits, prêche de très nombreuses retraites et de façon habituelle à la cathédrale de Strasbourg. Il rédige actuellement la cause en canonisation du fondateur des Équipes Notre-Dame, le père Henri Caffarel, l’apôtre du mariage. Il a publié plusieurs livres aux Éditions du Cerf, particulièrement : Aimer jusqu’à l’extrême, martyrs pour le Christ.

 

 


Date
samedi 24 novembre 2018
Horaires
De 15:30 à 17:00
Lieu
128 Rue du Bac, Paris, France
Prix
Entrée libre


Partager l'événement sur :


15
septembre
2018
Panorama général des 360 ans d'histoire des MEP Par Françoise Fauconnet-Buzelin   Rendues célèbres par…
05
octobre
2018
Discours de : Son Exc. Monsieur Takio Yamada : Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire / Délégué permanent du…