Terme(s) recherché(s) :


LA LIBERTE RELIGIEUSE APRES LE CHANGEMENT DE POLITIQUE AMERICAIN

18 March 2010
Le marchandage politique avec les Chinois n’est pas une affaire simple, comme a pu le constater au cours de cette année le président Clinton. Tout avait commencé pour lui au moment de la campagne électorale de 1992 avec sa promesse de “durcir la position américaine” vis-à-vis des dirigeants chinois en ce qui concerne leur traitement sordide des droits de l’homme dans le pays. Mais au moment où s’instaurait dans l’administration américaine le débat sur la question de savoir si les Etats-Unis devaient renouveler à la Chine la clause de la nation la plus favorisée, les fonctionnaires du Département d’Etat se rendirent compte que les choses ne seraient pas si faciles.


Zhejiang : une certaine confusion règne dans les rangs des catholiques “clandestins”


Depuis deux ans, une certaine confusion est apparue dans les rangs de l’Eglise catholique “clandestine” du diocèse de Wenzhou, à la suite, semble-t-il, de conflits de personnes.


Handan : une session de formation de catéchistes a été conduite par un prêtre de Hongkong


A l’invitation de Mgr Pierre Chen Bolu, évêque de Handan, le P. Luc Tsui Kam-yiu, directeur de l’Institut catholique de recherche sur la religion et la société à Hongkong, a donné une série de cours aux catéchistes laïcs volontaires du diocèse de Handan, durant le mois de mai 1994.


L’imprimerie protestante de Nankin a produit sept millions de bibles en sept ans


En avril 1994, l’imprimerie protestante de Nankin dans la province du Jiansu a imprimé sa sept millionième bible, selon Philip Wickeri de la Fondation Amity à Hongkong qui supervise l’affaire. L’imprimerie a été ouverte en décembre 1987. Depuis lors, elle a imprimé la Bible en chinois mais également en plusieurs langues des ethnies minoritaires comme les jingbo de la province du Yunnan. Elle va aussi imprimer la bible catholique, version de Hongkong, à la demande du diocèse de Pékin.


Le Parti communiste s’inquiète du renouveau des religions et du nationalisme ethnique


Parlant des troubles graves que peut créer le renouveau de la religion et du nationalisme ethnique, Li Ruihuan, membre du bureau politique du comité central du Parti communiste chinois, a solennellement mis en garde les fonctionnaires qui participaient aux cours de l’école des cadres du Parti, le 4 juillet 1994. “Nous devons adopter une attitude très prudente dans la gestion de ces problèmes” a-t-il dit. La politique religieuse et celle concernant les minorités ethniques doivent être appliquées selon les conditions politiques et sociales de la région concernée. “Les problèmes qui surgissent dans les régions où le nationalisme ethnique et la religion sont mêlées, sont la conséquence de contradictions à l’intérieur même des masses populaires. Il faut donc les résoudre par la persuasion et par l’amélioration de notre travail”, ajoute-t-il.


Hunan : protestation contre l’ordination d’un pasteur désigné par le bureau des affaires religieuses


En avril 1994, à Changsha, dans la province du Hunan, s’est déroulée l’ordination de deux nouveaux pasteurs du mouvement patriotique des Trois autonomies : un jeune dirigeant de l’Eglise du sud de Changsha, sorti quelques années plus tôt du séminaire de Wuhan, et un dirigeant laïc de Xiangtan.


Une lettre d’un évêque chinois “clandestin” indique un possible changement d’orientation dans certains milieux de l’Eglise fidèle à Rome


Le journal catholique de Hongkong Sunday Examiner a publié le 10 juin 1994 une lettre de protestation écrite par le Père Jean Shi sur demande de son cousin Mgr Côme Shi Enxiang (2). Sacré évêque clandestinement, Mgr Shi Enxiang exerce ouvertement son ministère comme vicaire général de l’ancien diocèse de Yixian dans la province du Hebei, à 130 km au sud-ouest de Pékin. Cette lettre comporte un passage révélateur d’une orientation nouvelle et prometteuse de la part d’un évêque connu et respecté comme totalement fidèle à Rome. En voici le texte, qui a valeur de témoignage:


La Conférence épiscopale “clandestine” demande à être invitée à la prochaine assemblée générale de la FABC à Manille


La Conférence épiscopale formée en novembre 1989 par des évêques qui se veulent fidèles à Rome et refusent d’être inféodés à l’Association patriotique des catholiques chinois (6) a demandé à être officiellement invitée à l’assemblée générale de la Fédération des conférences épiscopales asiatiques (FABC) qui doit se tenir en présence du pape Jean-Paul II à Manille du 10 au 19 janvier 1995.


Hebei : arrestation de l’évêque de Zhending et d’un prêtre


Mgr Julius Jia Zhiguo, évêque “clandestin” de Zhending est assigné à résidence dans un hôtel de Jinzhou depuis le 4 mai 1994. Le Père Placide Pei Ronggui, trappiste, curé de Youtong (7) est lui aussi assigné à résidence depuis le 17 mai 1994 à Luancheng.


Le Parti s’inquiète de la multiplication d’édifices religieux dans les campagnes


Le Quotidien du peuple, organe du Parti communiste, demande que l’on ralentisse le rythme de construction d’édifices religieux en particulier dans les campagnes. Selon le journal, les temples, monastères et autres églises poussent partout comme des champignons et éloignent les Chinois du Parti : “Il est grand temps de faire cesser les constructions aveugles de lieux de culte; ces bâtiments sont du gaspillage d’argent”. L’article rapporte que certains villages possèdent déjà plusieurs monastères, dont certains à l’intérieur d’écoles, ce qui empiète sur l’éducation à laquelle les enfants ont droit. Cette fièvre de constructions religieuses commence même à atteindre les villes, dit le Quotidien du peuple.