Terme(s) recherché(s) :


Pékin : les dirigeants du mouvement des trois autonomies demandent l’appui des pouvoirs publics pour faire plier le comité de gestion de l’église protestante de Gangwashi

18 mars 2010
Le pasteur Yang Yudong, 73 ans, de l’Eglise évangélique, a si bien oeuvré à la tête de l’église de Gangwashi qu’en trois ans ses cinq cents chrétiens sont devenus plus de deux mille. A Pékin, c’est la plus nombreuse des congrégations rattachées au Mouvement patriotique des trois autonomies. Mais pareil développement contredit la politique religieuse officielle. Le gouvernement a multiplié les tentatives pour écarter le pasteur Yang en se servant – paradoxe révélateur – des dirigeants du mouvement des trois autonomies de la capitale eux-mêmes.


Le cardinal évêque de Hongkong est invité par le bureau des affaires religieuses du conseil d’Etat à un voyage officiel en Chine


M. Zhang Sheng Zuo, directeur du bureau des affaires religieuses du Conseil de l’Etat, a invité par lettre le cardinal Jean-Baptiste Wu Cheng-chung, évêque de Hongkong, à venir avec des représentants de son diocèse faire un voyage d’information et de dialogue. « La Chine souhaite sincèrement, lui a-t-il écrit, procéder à des échanges de vues avec vous et approfondir notre amitié. » M. Zhang a fait valoir dans sa lettre qu’il y a eu beaucoup de progrès en Chine depuis la dernière visite du prélat à Pékin et à Shanghai en 1985.


La nouvelle direction du séminaire de Chengdu devra intensifier la formation politique des futurs prêtres


Le séminaire catholique régional de Chengdu, qui avait été ouvert en 1984 par les organismes ecclésiastiques des provinces de Guizhou, Sichuan et Yunnan approuvés par le gouvernement, a été fermé en avril 1994, à la suite du départ volontaire de plus de 40 élèves sur 54, qui protestaient ainsi contre la décision de remplacer le vice-recteur, Mgr Joseph Xu Zhixuan, évêque auxiliaire de Wanxian, par un fonctionnaire non-catholique du bureau des affaires religieuses de la province de Sichuan (7). Au cours des tractations qui suivirent le départ des séminaristes, le Bureau des affaires religieuses a accepté de renoncer à placer un de ses hommes à la direction du séminaire, mais il a maintenu l’éviction de Mgr Xu parce qu’il n’a pas su empêcher le mouvement de protestation.




La Bible chinoise en un volume a vingt-cinq ans


L’institut « Studium biblicum » dirigé par les franciscains a commencé la publication d’une Bible en un volume en 1968. Elle avait été précédée, en 1962, par une traduction chinoise de l’ancien testament en huit volumes et du nouveau testament en trois volumes, dirigée par le père franciscain Gabriel-Marie Allegra, fondateur de l’institut.


Le pouvoir civil somme des évêques clandestins de se déclarer


Depuis quelques mois les autorités chinoises recourent aux deux méthodes du bâton et de la carotte pour amener les communautés religieuses clandestines à se déclarer. Au mois de mai 1994, un additif aux « Règles administratives et sanctions pénales pour la sécurité publique » a fait de l’absence de déclaration un délit qui porte atteinte à l’ordre social administratif. On a depuis eu connaissance des mesures répressives et des arrestations qui ont touché des communautés catholiques clandestines à Shanghai et dans les provinces du Henan et du Jiangsu.


La Fédération des conférences épiscopales d’Asie se préoccupe des deux groupes d’évêques de Chine avec qui elle n’a pas de relations formelles


Antoine Lam Sui-ki, directeur du centre d’études du Saint-Esprit dans le diocèse de Hongkong, vient de faire le point dans une interview sur les contacts de la Fédération des conférences épiscopales d’Asie avec les évêques de Chine.


Après quarante ans de communisme, les « superstitions » traditionnelles sont de retour


En l’espace de quelques mois le Quotidien du Peuple a publié deux éditoriaux décrivant et critiquant l’augmentation des pratiques superstitieuses traditionnelles à travers le pays en dépit de l’instauration et de la promotion depuis quarante ans de la « civilisation spirituelle socialiste » (1).


Tianjin : un grand séminaire a été ouvert en septembre avec six séminaristes


Le 1er septembre 1994 a été officiellement ouvert le nouveau grand séminaire du diocèse de Tianjin. Quatre jours plus tard les six premiers élèves ont commencé les cours. Le recteur est le père Zhang Liang, sorti il y a quelques années du séminaire national de Pékin. Trois autres prêtres travaillent avec lui comme professeurs. Le programme d’études réparti sur quatre ans comprend : chinois, latin, anglais, Bible, philosophie, théologie, droit canonique, liturgie, spiritualité.


Jiangsu : des chapelles de pêcheurs incendiées ou saccagées puis fermées


D’un visiteur qui vient de rentrer de la province du Jiangsu on apprend qu’en juillet dernier les pêcheurs catholiques des villages de Xiaojing, Xiangcheng et Xinzhuang dans le canton de Wu ont été victimes d’une série de persécutions.