Du 15
septembre
au 29

octobre
2022

EXPLORATION ET MISSION EN CHINE
Entre Salouen et Mékong, regards sur l’expédition Guibaut-Liotard dans le Yunnan

Cette exposition photo est un regard croisé sur les expéditions Guibaut-Liotard dans le Yunnan et la présence des Missions Etrangères de Paris en Chine.

Celle-ci présente, d’une part, une sélection de photographies (originales et reproductions), issue d’un fond de plus de 200 clichés d’une collection particulière, prises dans le Yunnan au cours des années 1936-1937 et 1940 par les explorateurs français, Louis LIOTARD et André GUIBAUT. Et d’autre part une sélection de documents issus des collections MEP, qui attestent de la présence catholique dans la région à cette période.

 

En 1936, 25 missionnaires MEP étaient recensés au Yunnan. Leur présence remonte à 1702, avec Monseigneur Leblanc, vicaire apostolique.  Cette dernière sera de courte durée, installés dans la région de Longxi (district de Zhaoyang) et dans celle de Kunming, ils seront chassés en 1706 par une persécution violente. Après une interruption de plusieurs années, les missionnaires MEP y reviennent en 1780. En 1840, le pape Grégoire XVI érige à nouveau la région en vicariat apostolique. Le Yunnan compte alors 4 000 chrétiens et 30 stations, dans une province de 12 millions d’habitants.

Désigné évêque du Yunnan en 1843, Monseigneur Ponsot construit un séminaire et parvient à établir une chrétienté à Yunnanfu (Kunming). Toutefois, la persécution qui sévit durant ces mêmes années ralentit ses efforts. Entre 1874 et 1885, plusieurs pères MEP seront successivement assassinés. Une fois le calme revenu, Monseigneur Fenouil entame la reconstruction du vicariat apostolique et son successeur Monseigneur Gorostarzu, fera appel aux Sœurs de Saint-Paul de Chartres à Yunnanfu, pour l’aider dans son apostolat. Il confie la partie ouest de sa mission aux Pères du Sacré-Cœur de Bétharram. En 1933, son successeur, Monseigneur de Jonghe, confie la partie nord-est du vicariat au clergé chinois.

Les Missions Etrangères de Paris contribuent au développement des connaissances du Yunnan en France, notamment par la figure du Père Paul Vial qui vit auprès des ethnies sani et lolo (Yizu) du Yunnan et fait imprimer en 1909 le premier dictionnaire en langue lolo.

Le lien entre les 2 explorateurs et les pères MEP est attesté par leurs écrits : Missions au Tibet et aussi par les récits et notes des prêtres, notamment, les Pères Goré et Burdin. Monseigneur Pierre GIRAUDEAU, arrivé en Chine en 1878 accueillera d’ailleurs Guibaut et Liotard en 1940.

Nous présentons ainsi dans cette exposition une double narration photographique sur la région.

 

Louis LIOTARD et son ami André GUIBAUT quittent la France en avril 1936 pour la Chine. L’objectif de leur expédition est l’exploration des territoires situés au nord-ouest de la province du Yunnan. D’octobre 1936 à février 1937, ils passent l’hiver dans le village de Baihanluo, aussi appelé Bahang, où se situe la mission catholique des MEP, qu’ils ne quitteront que le 20 février 1937 et en profitent pour faire de nombreuses photographies de la région et de ses habitants.

En septembre 1940, ils entreprennent une deuxième expédition en Chine du côté de Kangding au Sichuan. Au cours d’une attaque de bandits, Louis LIOTARD meurt assassiné, tandis qu’André GUIBAUT en réchappe miraculeusement.

Ce précieux patrimoine photographique, constitue non seulement un témoignage exceptionnel sur les conditions de vie dans les vallées de la Salouen, du Mékong et dans les montagnes environnantes, il y a plus de 80 ans. Il permet également d’apprécier la richesse du patrimoine architectural cultuel et culturel et la très riche biodiversité de ces magnifiques contrées de la province du Yunnan. Il met aussi en lumière la présence catholique en Chine et l’engagement et l’action des pères MEP auprès des populations locales au début du XXème siècle. Cette exposition souhaite leur rendre hommage.

 

 

 

Sur les traces de Guibaut-Liotard, des manifestations culturelles complémentaires viendront enrichir cette exposition et proposer un regard contemporain sur ces expéditions :

 

CONFERENCE : Sur les traces de la Mission Guibaut & Liotard, avec Constantin de Slizewicz

Jeudi 6 octobre, à 19h

Pour en savoir plus : ICI

Sur les marches tibétaines entre les provinces du Yunnan et du Sichuan, Constantin de Slizewicz, accompagné du photographe Thomas Goisque, conduit une caravane traditionnelle de chevaux et de mules qui progresse par monts et par vallées à la recherche du mythe de Shangri-la. Entre missions catholiques oubliées, montagnes sacrées inviolées et pays peuplé de brigands gentilshommes, un voyage nostalgique vers ces horizons perdus en suivant les traces des géographes français André Guibaut et l’infortuné Louis Liotard.

Constantin de Slizewicz, est photo-reporter, écrivain, entrepreneur, spécialiste de la chine et du Tibet, fondateur de la Mission Liotard. Il organise des caravanes aux confins du Tibet mais aussi en France ; dans le Vercors.

 

GRAND FORMAT : Sur le Yunnan et la caravane Liotard, de Thomas Goisque

Du 15 septembre au 29 octobre

En complément de l’exposition historique, un regard contemporain sur les explorations d’aujourd’hui dans la cour des Missions Etrangères de Paris (128 rue du Bac, Paris) avec les photos de Thomas Goisque.

Depuis plus de 15 ans, Thomas Goisque parcourt le monde pour la presse magazine et ses reportages sont publiées en France comme à l’étranger. Il collabore régulièrement avec Constantin de Slizewicz pour des reportages photographiques dans la région du Yunnan, cette exposition, présentera une sélection de 8 clichés grand format réalisés lors de ses voyages sur les traces de la caravane Guibaut Liotard.

 

PROJECTION DU FILM : Un Noël au Tibet, de Constantin de Slizewicz, Falk Van Gaver, Jean-Baptiste Warluzel

Du 15 septembre au 29 octobre

Dans les confins tibétains du Yunnan vivent quelques milliers de tibétains catholiques. Évangélisés par des missionnaires français et suisses à partirdu XIXe siècle, doublement persécutés comme tibétains et chrétiens par les communistes chinois, ils se sont transmis depuis cinquante ans le flambeau de la foi en l’absence de prêtres. Ce documentaire, se présente comme un récit d’apprentissage : trois jeunes Français partent vers l’Orient extrême pour y trouver tout le folklore de l’exotisme. Mais voici qu’ils tombent sur un village qui les rappelle à leurs propres origines et porte la mémoire des Missions Etrangères de Paris. La est l’enjeu de tout voyage : aller au- devant des autres sans se fuir soi-même.

 

 

 

 

 

Affiche Expo Guibaut-Liotard-2

 


Date
Du 15 septembre au 29 octobre 2022
Horaires
du mardi au samedi, de 14h à 18h Visite guidées : (adultes) tous les mardis à 15h / (enfants) tous les mercredis à 15h
Lieu
MEP, 128 rue du Bac, 75007 Paris
Prix
Entrée libre, gratuit


Partager l'événement sur :