Terme(s) recherché(s) :


HolyDay MEP 2020 – Le Van de la mission sur les routes de France

8 juillet 2020
Cet été, les AluMEP (Alumni MEP) partent sur les routes de France pour une tournée festive et missionnaire, le HolyDayMEP ! Le feu de la mission vécu en volontariat ne se garde pas, il se communique, il se partage à tous les curieux. Ainsi les AluMEP et le Volontariat se retrouveront du 20 juillet au 1er […]


Ordination diaconale de Geoffroy de Boissezon


Pour l’annonce de l’Évangile, pour le service du Christ, de son Église et de tout homme, par l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint Monseigneur Thibault Verny, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Paris, ordonnera diacres en vue du ministère presbytéral Geoffroy de Boissezon pour les Missions Etrangères de Paris Aubert Tardif de Petiville […]


Hebei : les églises de Zhengding autorisées à rouvrir à condition d’interdire l’entrée des mineurs


Mgr Jia Zhiguo, évêque de Zhengding, de l’Église « clandestine », dans la province de Hebei, dans le nord de la Chine, a refusé de signer un document autorisant la réouverture des églises sous condition d’interdire aux enfants l’entrée dans les lieux de culte. Mgr Zia a déclaré que « les portes de l’Église sont ouvertes à tous ». Selon Paul, un catholique de Zhengding, qui critique une exploitation de la pandémie contre l’Église, « il a été demandé à toutes les paroisses de s’engager à interdire aux mineurs l’entrée dans les églises ». Les autorités locales ont menacé de saisir la gestion d’un orphelinat pour enfants handicapés et de réquisitionner l’évêché. Le père Chang, un prêtre diocésain, confie que si le gouvernement ferme les églises, « les paroissiens se rassembleront dans les maisons des fidèles ».


Pauvreté : les activistes mettent évidence la réalité derrière les chiffres officiels du gouvernement malaisien


Selon la Banque mondiale, le taux de pauvreté dans le pays est passé de 16,7 % en 2008 à 2,7 % en 2015. Mais pour Philp Alston, qui a été Rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, ces affirmations se basent sur les chiffres officiels du gouvernement malaisiens, qui a annoncé un taux de pauvreté de seulement 0,4 % l’an dernier. Pour cet universitaire et activiste australien, ces chiffres officiels masquent une réalité bien différente, masquée par intérêt politique. « Plusieurs millions d’étrangers sont affectés par la pauvreté, dont les migrants, les réfugiés, les apatrides et les citoyens non enregistrés. Ils sont systématiquement écartés des chiffres officiels et ignorés par les décideurs politiques », affirme-t-il.


Diocèse de Tura : Mgr Jose Chirackal, un nouvel évêque missionnaire dans le Maghalaya


Mgr Jose Chirackal, nouvel évêque auxiliaire du diocèse de Tura, a reçu l’ordination épiscopale le samedi 4 juillet dans la cathédrale Marie Secours des Chrétiens, à Tura dans l’État du Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde. Le nouvel évêque, dont ses proches témoignent de sa fibre particulièrement missionnaire, est dans le diocèse depuis près de 44 ans. Venu depuis l’État du Kerala, dans le sud du pays, à l’âge de 16 ans, pour entrer au petit séminaire du nouveau diocèse de Tura, il a été ordonné prêtre en 1987. L’État du Meghalaya compte une communauté chrétienne d’environ 2,5 millions de fidèles, dont 290 000 catholiques, soit près de 75 % de la population locale.


L’Église bangladaise au service du développement des minorités Dalits bangladaises

7 juillet 2020
Au Bangladesh, on compte près de 3,5 millions de Dalits (intouchables) dans les zones rurales et urbaines, dont environ 500 000 sont concentrés sur la côte sud. Dès le XVIIe siècle, les groupes missionnaires catholiques – dont les jésuites, les PIME et les salésiens – ont lancé des activités auprès des Dalits, notamment au sud du diocèse de Khulna. Parmi eux, plusieurs milliers se sont convertis de l’hindouisme au christianisme. Si certains estiment que beaucoup se sont convertis afin de sortir de leur statut d’intouchables et d’éviter les discriminations, il est certain que les missions locales, notamment celles fondées par les xavériens dans les districts de Satkhira, de Khulna et de Jessore, ont fortement contribué au développement social des communautés Dalits.


La saison des festivals s’ouvre discrètement au sanctuaire Notre-Dame de Madhu


Depuis le 12 juin, après trois mois de confinement, le gouvernement sri-lankais a autorisé les rassemblements religieux jusqu’à 50 fidèles, malgré une situation sanitaire plutôt préservée – selon le gouvernement, le Sri Lanka a enregistré seulement 2 072 cas d’infection, dont 11 décès. « Plus de 200 000 fidèles viennent chaque année au sanctuaire de Notre-Dame de Madhu pour prendre part aux fêtes religieuses organisées en juillet et en août », explique Maria Goretti, une catholique sri-lankaise de 68 ans, qui vient tous les ans avec ses proches. La saison des festivals y a été à nouveau ouverte discrètement, malgré les restrictions et les consignes sanitaires. Le sanctuaire est non seulement un lieu sacré pour les catholiques mais aussi un lieu de rassemblement pour tous, y compris pour les bouddhistes cingalais et les hindous tamouls.


Hommage des catholiques pakistanais après le décès du père Francis Nadeem, défenseur du dialogue interreligieux


Le 4 juillet dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore, les funérailles du père Francis Nadeem OFM Cap., Provincial des Capucins au Pakistan, décédé le 3 juillet à Lahore d’une crise cardiaque, ont été célébrées en présence de plus de 2 000 personnes. Une dizaine de clercs musulmans, qui ont déposé des pétales de rose sur sa tombe, étaient également présents pour les funérailles de ce religieux capucin, engagé depuis près de vingt ans au service du dialogue interreligieux et de l’œcuménisme au Pakistan. Le père Nadeem était notamment secrétaire général de la Commission nationale pour le dialogue interreligieux et l’œcuménisme (NCIDE) de la Conférence épiscopale pakistanaise. « L’Église a perdu un champion de la promotion de la paix », a salué Mgr Sebastian Shaw, archevêque de Lahore.


Cardinal Charles Maung Bo : « J’appelle tous les chrétiens et tous les croyants à prier pour Hong-Kong »

4 juillet 2020
Le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun et président de la FABC (Fédération des conférences épiscopales asiatiques), dans un message publié le 1er juillet, a appelé « les chrétiens de toutes traditions et tous les croyants à travers l’Asie et le monde à prier pour Hong-Kong, pour la Chine et pour son peuple ». Le cardinal birman de 71 ans, au nom de la FABC qui rassemble 19 conférences épiscopales en Asie, a publié sa lettre en réaction à l’entrée en vigueur, le 1er juillet, de la loi sur la sécurité nationale à Hong-Kong, imposée « sans consultation de la population locale ». Cette nouvelle loi suscite de nombreuses inquiétudes concernant l’avenir du principe « un pays, deux systèmes », en vigueur depuis la rétrocession de la région administrative spéciale à la Chine en 1997.


Maharashtra : le diocèse de Sindhudurg auprès des victimes des inondations et du Covid-19


Près d’un an après les inondations d’août 2019, qui ont frappé le Maharashtra en entraînant des dégâts considérables, le diocèse de Sindhudurg et son association SDDS (Sindhudurg Diocesan Development Society) poursuivent leurs activités auprès des fermiers les plus affectés. Les villages du district de Taluka sont connus pour la production de canne à sucre et l’industrie sucrière, mais les inondations ont particulièrement affecté le secteur. Le diocèse accompagne également 609 familles à long terme pour aider aux réparations des maisons détruites. « Durant le confinement, nous avons également fourni des colis alimentaires et des kits d’hygiène aux travailleurs journaliers, aux chauffeurs de rickshaw, aux pêcheurs et aux enseignants précaires », confie le père Melwin Pais, directeur de SDDS.