Terme(s) recherché(s) :


Vanguard Bank, nouveau territoire disputé en mer de Chine méridionale entre Hanoï et Pékin

20 juillet 2019
De nouvelles tensions sont apparues récemment en mer de Chine méridionale entre Hanoï et Pékin, pour le contrôle des ressources souterraines – pétrole et gaz naturel. La marine chinoise s’oppose aux marines vietnamiennes et malaisiennes à propos d’un minuscule récif, le Vanguard Bank, situé dans l’archipel des Spratleys et contesté par les six pays riverains (Chine, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Brunei, Philippines). Le récif compte trois avant-postes vietnamiens revendiqués par la Chine en exclusivité. Le niveau de tension est monté courant juillet, quand un bâtiment de la marine chinoise, le Haiyang Dizhi 8, est entré dans la région du 3 au 11 juillet pour des missions d’explorations, en recherche d’hydrocarbures.


Des religieuses redonnent espoir aux personnes handicapées au centre Harapan Jaya de Sumatra


Le centre de réhabilitation Harapan Jaya, situé sur un terrain de 2,5 hectares à Pematangsiantar, dans la province de Sumatra du Nord, a été fondé en 1981 par sœur Jeanette van Paasen, une religieuse missionnaire hollandaise qui voulait compenser le manque de services adaptés aux handicapés dans la région. Depuis, le centre a accompagné environ 7 000 personnes, qui y ont reçu des soins, une éducation et des formations comme la couture ou la menuiserie. En 2016, le centre a reçu une distinction des mains du ministre indonésien des Affaires sociales pour sa contribution auprès des habitants de Sumatra. Il a également reçu le soutien des autorités locales, dont celle du chef du district de Lumbantoruan qui visite le centre régulièrement.


Les MEP par KTO

19 juillet 2019


Fête des Jardins et de l’Agriculture urbaine


Visite libre du jardin des MEP le week-end du 14 et 15 septembre par l’entrée rue de Babylone.


Les évêques philippins obtiennent une nouvelle franchise de 25 ans pour 29 radios catholiques


En l’absence d’intervention de la part du président philippin Rodrigo Duterte, les évêques philippins ont obtenu le renouvellement d’une franchise de 25 ans pour 29 radios catholiques dépendant de l’Église aux Philippines. Selon la Constitution de 1987, le président philippin peut approuver ou refuser une mesure après l’avoir reçue du Congrès. La franchise était arrivée à expiration en 2017, mais le gouvernement n’a pas cherché à arrêter leur diffusion. Les médias de l’archidiocèse de Manille, Radio Veritas et TV Maria dépendent d’une autre franchise qui a déjà été renouvelée par l’administration précédente.


La liberté religieuse toujours menacée en Asie selon un nouveau rapport


Un rapport du Pew Research Center – un centre de recherche américain qui fournit des statistiques et des informations sociales sous forme de démographie, sondages d’opinion et analyses de contenus – vient de confirmer l’Asie comme le continent où l’on trouve le plus de restrictions et d’obstacles à la liberté religieuse. Le rapport révèle que « durant la décennie 2007-2017, les restrictions gouvernementales contre la religion – par des lois ou des actions destinées à limiter les pratiques et les croyances religieuses – ont considérablement augmenté dans le monde ». Les derniers chiffres montrent que 52 gouvernements – dont plusieurs géants comme la Chine ou l’Indonésie – imposent des restrictions religieuses « élevées » voire « très élevées », par rapport à 2007.


Des habitants de Jakarta Ouest protestent contre l’installation d’un groupe de réfugiés


Le 13 juillet, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et le gouvernement indonésien ont ordonné l’installation d’un groupe de près de 1 500 réfugiés dans un quartier de Jakarta Ouest, dans un ancien bâtiment militaire du quartier de Daan Mogot. Les réfugiés campaient depuis deux semaines devant les bureaux de Jakarta de l’UNHCR, afin de demander un meilleur traitement de la part des autorités. La décision a provoqué la colère des habitants du quartier, craignant pour leur sécurité. Selon l’UNHCR, l’Indonésie compte plus de 14 000 réfugiés, venus en majorité d’Afghanistan, d’Erythrée, d’Ethiopie, d’Iraq, de Somalie et du Soudan. Près de la moitié d’entre eux vit dans la capitale.


Onze ans après, l’Église indienne aide les victimes des émeutes d’Odisha à se relever

18 juillet 2019
En 2017, le Conseil des femmes de la Conférence épiscopale indienne a organisé une rencontre nationale à Bhubaneswar, la capitale de l’État d’Odisha, afin de se pencher sur le sort des survivants des massacres survenus lors des émeutes antichrétiennes en 2008 dans le district de Kandhamal. Un programme de formations et de bourses d’études a été décidé, notamment auprès des jeunes femmes chrétiennes ayant survécu aux événements de 2008. Aujourd’hui, onze ans après, la vie n’est pas encore totalement retournée à la normale à Kandhamal, où plusieurs centaines de personnes sont toujours sans logement.


Le Parlement malaisien abaisse le droit de vote à l’âge de 18 ans à l’unanimité


Le 16 juillet, l’amendement de la Constitution a été soumis au Parlement afin d’abaisser le droit de vote à l’âge de 18 ans. Tous les législateurs présents ont voté en faveur de l’amendement, sans aucune opposition ni abstention. Le vote unanime, une première pour le Parlement malaisien, conforte l’alliance Pakatan Harapan du Premier ministre Mahathir Mohamad, au pouvoir depuis mai 2018. L’amendement comprend également l’enregistrement automatique des Malaisiens sur les listes électorales dès l’âge de 18 ans, ce qui devrait faire passer le nombre d’électeurs de 14,9 millions de personnes (lors des dernières élections) à 22,7 millions de personnes (prévisions pour les élections de 2023).


Le parcours d’une éducatrice chrétienne auprès des Kubus de Sumatra

17 juillet 2019
Vingt ans après avoir découvert les Kubus, une tribu de Sumatra vivant dans la jungle dans la province de Jambi, Saur Marlina Manurung, une éducatrice et militante chrétienne, voit les fruits de son travail pour l’éducation et la défense des droits des indigènes. Saur Manurung, originaire de l’ethnie Batak dans la province de Sumatra du Nord, est devenue une pionnière de l’éducation alternative auprès des peuples indigènes les plus isolés et marginalisés d’Indonésie. Elle a notamment reçu le prix « Heroes of Asia » (Héros d’Asie) en 2004, accordé par le magazine Time, ainsi que le prix « Young global leader » par le Forum économique mondial en 2009.