Terme(s) recherché(s) :


Province de Quang Tri : un prêtre vietnamien auprès des villageois Van Kieu face au typhon Vamco

28 novembre 2020
Le 15 novembre, la tempête tropicale Vamco a atteint les régions centrales du Vietnam après avoir frappé les Philippines. La veille, les autorités vietnamiennes ont demandé l’évacuation d’au moins 460 000 personnes. Dans un village de la province de Quang Tri, des villageois de l’ethnie Van Kieu ont subi de lourdes pertes, dont 15 maisons et 10 hectares de cultures. Le père Francis Xavier Tran Vuong Quoc Minh, curé de la paroisse de Khe Sanh, à 12 km du hameau, leur a envoyé de l’aide. « Servir les personnes dans le besoin, c’est la meilleure manière d’introduire les autres à la religion de l’amour », explique le prêtre.


« Red Wednesday » : les églises philippines illuminées en rouge pour les chrétiens persécutés

27 novembre 2020
Le mercredi 25 novembre, l’AED (Aide à l’Église en Détresse) Philippines a lancé l’opération « Red Wednesday » (Mercredi Rouge) en solidarité avec les chrétiens persécutés. L’organisation catholique a appelé le clergé philippin et les fidèles à participer au mouvement dans leur église paroissiale. « Habillez-vous en rouge ce mercredi. Levez-vous pour la foi et pour la liberté. Le rouge est la couleur de l’amour. Répandez l’amour, pas la haine », a confié l’AED Philippines sur les réseaux sociaux. Cette année, l’opération soutient aussi les victimes des typhons et du Covid-19 dans le pays.


Karachi : des jeunes catholiques pakistanais partagent leur foi et leurs repas avec les toxicomanes


Depuis le 15 novembre, à l’occasion de la 4e Journée mondiale des pauvres, un groupe de neuf jeunes catholiques pakistanais rend visite aux toxicomanes et aux sans-abri de Karachi, dans le sud du Pakistan. Environ deux à trois fois par semaine, ils partagent du thé et de la nourriture avec eux. Le responsable du groupe, Daniel Bashir, âgé de 28 ans, qui a participé au Synode des Jeunes de 2018, se fonde sur la pensée du pape François, notamment dans Laudato Si, qui rappelle que « les pauvres sont au cœur de l’Évangile ». Malgré l’absence de statistiques officielles, on compte plusieurs millions de drogués au Pakistan.


Le radicalisme des ouvriers bangladais à Singapour inquiète Dacca et l’Église bangladaise


Le 24 novembre, le ministère singapourien des Affaires intérieures a fait part de l’arrestation de 37 personnes, dont 15 ouvriers bangladais, accusées de radicalisme islamiste. Selon les autorités, ces personnes ont été arrêtées et déportées dans le cadre de mesures de sécurité renforcées à la suite des attaques terroristes récentes en France et en Autriche. Elles auraient participé à des activités radicales suspectes et publié des commentaires haineux sur les réseaux sociaux. Le père Anthony Sen, membre de la Commission Justice et Paix de la Conférence épiscopale bangladaise, a fait part de ses inquiétudes.


Jharkhand : l’archidiocèse de Ranchi appelle à se préoccuper des pauvres durant les fêtes de Noël

26 novembre 2020
Le 21 novembre, Mgr Felix Toppo, archevêque de Ranchi, et Mgr Theodore Mascarenhas, évêque auxiliaire, ont publié une lettre pastorale adressée aux fidèles de Ranchi, dans l’État de Jharkhand, pour l’entrée dans le temps de l’avent. Ils ont appelé à célébrer un Noël marqué « par la charité, la miséricorde et la compassion », en particulier auprès de ceux qui ont été les plus affectés par les conséquences économiques de la pandémie : « Grâce à vos efforts, l’Église catholique à Ranchi a pu réagir en apportant de l’espoir, de la consolation et du réconfort à plusieurs milliers de personnes en détresse et à leurs familles. »


Jakarta : le président Joko Widodo appelle les étudiants catholiques à construire l’unité indonésienne


Depuis le 23 novembre, les membres du groupe PMKRI (Union des étudiants des universités catholiques indonésiennes) sont rassemblés à Jakarta pour une rencontre nationale. L’événement a été inauguré le 22 novembre par le père Paulus Christian Siswantoko, secrétaire général de la Commission pour les laïcs de la Conférence des évêques d’Indonésie, qui a présidé une messe de lancement. Le 23 novembre, le président indonésien Joko Widodo est intervenu en direct sur la chaîne Youtube du groupe afin d’appeler à soutenir l’unité nationale dans un contexte multireligieux et multiethnique.


Dacca : plusieurs millions de jeunes bangladais sans travail à cause des restrictions sanitaires


Selon le Bureau national des statistiques, près de six millions de jeunes bangladais sont actuellement demandeurs d’emploi. L’agence bangladaise compte notamment plusieurs milliers de jeunes travailleurs à Dacca, la capitale, qui sont fortement affectés par les confinements et la situation économique. « Je n’ai touché mon salaire que pendant deux mois depuis le début de la pandémie », confie William Gomes, père de deux enfants et enseignant à Dacca, qui a perdu son travail quand son école a fermé. Face à cette situation, l’Église locale, dont la Caritas bangladaise, distribue des repas et une aide financière.


THAÏLANDE – Décembre 2020

25 novembre 2020
THAÏLANDE – DECEMBRE 2020 Lire plus de publications sur Calaméo


Préparer et vivre Noël 2020 : vivez la retraite de l’Avent !


Cette année 2020 a été particulière, et le temps de l’Avent qui s’ouvre devant nous le sera aussi. Depuis mars nous avons appris à nous poser, à vivre le temps long, à attendre que tout cela passe, et pour beaucoup à se consacrer à l’essentiel. Et justement, bien que cette année soit un peu étrange, […]


Odisha : la paroisse la plus affectée par les violences de Kandhamal célèbre la solennité du Christ Roi


Tous les ans, à l’occasion de la fête du Christ Roi, la paroisse Notre-Dame de Charité de Raikia, dans le district de Kandhamal (dans l’État d’Odisha, dans l’est de l’Inde), organise une procession nocturne aux chandelles rassemblant plusieurs milliers de personnes. Cette année, malgré l’impossibilité d’organiser la procession annuelle, près de 300 fidèles ont participé à la célébration dans l’église de Raikia, la plus affectée par les massacres de 2008 à Kandhamal. « Ni le coronavirus, ni les menaces humaines ne peuvent nous empêcher de garder la foi dans le roi des rois », a soutenu le père Nayak, curé de la paroisse.