Terme(s) recherché(s) :


L’arrestation d’un chanteur traditionnel musulman par la police, dénoncée comme une atteinte à la culture bengalie

15 janvier 2020
Shariat Sarker, chanteur traditionnel ‘boyati’ (folk) de 40 ans, lui-même musulman, a été arrêté ce 11 janvier par la police bangladaise à Mirzapur, dans le district de Tangail. Il est accusé d’offenser les sentiments religieux de la majorité musulmane, dans le cadre d’une loi controversée (la loi DSA, Digital security act), considérée comme un outil pour étouffer la liberté d’expression et les voix dissidentes dans le pays. Son arrestation fait suite aux commentaires du chanteur, lors d’un concert donné le 24 décembre, et s’opposant aux penseurs musulmans dénonçant les activités culturelles comme la musique et la danse comme ‘haram’ (anti-islamiques).


L’Église pakistanaise lance son premier cours préparatoire pour former les jeunes catholiques au service civil fédéral


Le 10 janvier, une première session de formation s’est achevée pour le cours préparatoire lancé par le diocèse d’Islamabad-Rawalpindi en juillet 2019. L’Église catholique pakistanaise, en lançant cette formation, a voulu permettre à davantage de jeunes catholiques de rejoindre le service civil fédéral. Ce dernier constitue l’élite bureaucratique du pays, chargée des opérations administratives civiles, ainsi que des secrétariats et des directorats du gouvernement. Chaque année, des examens particulièrement élitistes ont lieu, auxquels près de 12 000 candidats participent, pour une poignée d’élus. Malgré le quota de 5 % d’emplois réservés aux minorités, peu de chrétiens y parviennent faute de formation et d’orientation.


Éruption de volcan Taal : l’Église Philippine se mobilise pour l’intervention d’urgence auprès des évacués


Mgr Romulo Valles, archevêque de Davao et président de la conférence épiscopale, a publié une lettre pastorale afin d’appeler les catholiques à « se montrer solidaires » avec les milliers de Philippins qui ont été évacués. « Durant cette situation très difficile, nous sommes invités à poser des actes de charité », a souligné l’archevêque, dans sa lettre adressée aux évêques et aux administrateurs diocésains. Le 14 janvier, les autorités ont appelé à « l’évacuation totale » de presque un million de personnes, alors que le volcan Taal, situé à près de 60 kilomètres de Manille, continue de cracher des cendres dans un rayon d’environ 14 kilomètres.


Mgr Thien, archevêque de Hanoï, s’adresse aux catholiques vietnamiens pour le nouvel an lunaire

14 janvier 2020
Le 11 janvier, Mgr Joseph Vu Van Thien, archevêque de Hanoï, s’est adressé aux catholiques vietnamiens à l’approche du festival de Têt Nguyên Dán ou Nouvel an lunaire, qui doit être célébré le 25 janvier. Mgr Joseph Van Thien a notamment appelé à se concentrer sur la protection de l’environnement au cours de la nouvelle année. Dans son message pour le Nouvel an vietnamien, aussi appelé fête du printemps (la fête a lieu le jour de la première nouvelle lune, au milieu de la période séparant le solstice d’hiver de l’équinoxe de printemps), Mgr Thien a confié que « nous devrions accueillir l’arrivée du printemps en nous efforçant de renouveler notre propre vie ».


Mumbai : visite pastorale du cardinal Oswald Gracias auprès de la mission de Raigad


Du 2 au 4 janvier, le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Mumbai et président de la conférence épiscopale indienne, a rendu une visite pastorale au doyenné de Raigad, en périphérie de l’archidiocèse, pour les dix ans de la fondation de la mission locale. Le cardinal était accompagné de Mgr Allwyn D’Silva, évêque auxiliaire en charge de la mission de Raigad, et du père Joseph Borges, doyen et curé de la paroisse du Mont-Carmel de Korlai – première étape de la visite pastorale. Sœur Bridget, qui accompagnait également la visite du cardinal, se réjouit de sa venue qui célèbre « 306 années de foi, d’histoire et de tradition » à Raigad.


« Courir contre l’oncle » : une manifestation pro démocratie rassemble plus de 12 000 personnes à Bangkok


Dimanche 12 janvier a eu lieu la plus importante manifestation depuis le coup d’État de 2014. Plus de 12 000 personnes ont participé à l’événement, organisé dans le centre de Bankok à l’initiative du Future Forward Party et de son chef charismatique Thanathorn Juangroongruangkit. Le nouveau parti s’était classé troisième lors des élections de mars 2019, derrière les deux principaux partis et devant le parti démocrate. Dans le reste du pays, plusieurs milliers de Thaïlandais ont également pris part aux manifestations sous le slogan « Run against dictatorship » (« Courir contre la dictature », ou plus littéralement « Courir contre l’oncle » en référence au Premier ministre, le général Prayut, surnommé « Oncle Tu »).


Séoul : l’hôpital de la Sainte-Famille

13 janvier 2020
À une époque où tout s’achète, parler d’un hôpital gratuit semble une plaisanterie. Pourtant, depuis juillet 1990, il existe. Deux médecins et 30 infirmières salariés coordonnent chaque mois 800 volontaires.


Exposition sur Madagascar : « Tout ce que j’ai, je Te le donne »


En 2019, la photographe Anne Saffore a suivi la tournée en brousse à Madagascar du Père Bertrand de Bourran. De retour en France, elle ressent l’absolue nécessité de témoigner du don total dans l’accueil bouleversant de générosité, de tous ceux rencontrés sur l’île rouge. C’est ainsi qu’est née son exposition photographique au nom sans équivoque […]


Le père Philip Tushar Gomes, premier prêtre de Bakshanagar depuis 250 ans

11 janvier 2020
Le père Philip Tushar Gomes, 37 ans, est le premier prêtre de Bakshanagar, un village de l’archidiocèse de Dacca, depuis que le christianisme est arrivé dans la région il y a 250 ans. Il a été ordonné prêtre le 3 janvier par Mgr Shorot Francis Gomes, évêque auxiliaire de Dacca, en présence de plus de 500 fidèles. « Dieu m’a choisi dans mon village, pour m’appeler à travailler pour son royaume. Je suis très heureux et je servirai de mon mieux », a-t-il déclaré. « Mes parents et mes proches m’ont encouragé à devenir prêtre. Saint Antoine de Padoue a béni notre village qui attendait cela depuis longtemps. Leurs attentes et leurs prières ont été entendues. »


Inondations : plusieurs centaines de victimes ont décidé de déposer plainte contre le gouverneur de Jakarta


Après les pluies torrentielles qui ont frappé Jakarta dès le 31 décembre, plusieurs dizaines de milliers d’Indonésiens ont été évacués et plus de 60 personnes sont décédées dans l’une des pires inondations jamais enregistrées dans la région, qui compte près de 30 millions d’habitants. De nombreuses voix dénoncent l’incompétence du gouverneur de Jakarta, Anies Baswedan, et de son administration. Ces derniers sont notamment accusés d’avoir réduit d’année en année, depuis 2017, le budget de la ville réservé à la gestion et à la prévention des inondations. « Nous allons déposer un recours collectif contre le gouverneur », prévient Azas Nainggolan, avocat catholique et membre d’un groupe de défense des victimes des inondations.