Terme(s) recherché(s) :


La saison des festivals s’ouvre discrètement au sanctuaire Notre-Dame de Madhu

7 juillet 2020
Depuis le 12 juin, après trois mois de confinement, le gouvernement sri-lankais a autorisé les rassemblements religieux jusqu’à 50 fidèles, malgré une situation sanitaire plutôt préservée – selon le gouvernement, le Sri Lanka a enregistré seulement 2 072 cas d’infection, dont 11 décès. « Plus de 200 000 fidèles viennent chaque année au sanctuaire de Notre-Dame de Madhu pour prendre part aux fêtes religieuses organisées en juillet et en août », explique Maria Goretti, une catholique sri-lankaise de 68 ans, qui vient tous les ans avec ses proches. La saison des festivals y a été à nouveau ouverte discrètement, malgré les restrictions et les consignes sanitaires. Le sanctuaire est non seulement un lieu sacré pour les catholiques mais aussi un lieu de rassemblement pour tous, y compris pour les bouddhistes cingalais et les hindous tamouls.


Hommage des catholiques pakistanais après le décès du père Francis Nadeem, défenseur du dialogue interreligieux


Le 4 juillet dans la cathédrale du Sacré-Cœur de Lahore, les funérailles du père Francis Nadeem OFM Cap., Provincial des Capucins au Pakistan, décédé le 3 juillet à Lahore d’une crise cardiaque, ont été célébrées en présence de plus de 2 000 personnes. Une dizaine de clercs musulmans, qui ont déposé des pétales de rose sur sa tombe, étaient également présents pour les funérailles de ce religieux capucin, engagé depuis près de vingt ans au service du dialogue interreligieux et de l’œcuménisme au Pakistan. Le père Nadeem était notamment secrétaire général de la Commission nationale pour le dialogue interreligieux et l’œcuménisme (NCIDE) de la Conférence épiscopale pakistanaise. « L’Église a perdu un champion de la promotion de la paix », a salué Mgr Sebastian Shaw, archevêque de Lahore.


Cardinal Charles Maung Bo : « J’appelle tous les chrétiens et tous les croyants à prier pour Hong-Kong »

4 juillet 2020
Le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun et président de la FABC (Fédération des conférences épiscopales asiatiques), dans un message publié le 1er juillet, a appelé « les chrétiens de toutes traditions et tous les croyants à travers l’Asie et le monde à prier pour Hong-Kong, pour la Chine et pour son peuple ». Le cardinal birman de 71 ans, au nom de la FABC qui rassemble 19 conférences épiscopales en Asie, a publié sa lettre en réaction à l’entrée en vigueur, le 1er juillet, de la loi sur la sécurité nationale à Hong-Kong, imposée « sans consultation de la population locale ». Cette nouvelle loi suscite de nombreuses inquiétudes concernant l’avenir du principe « un pays, deux systèmes », en vigueur depuis la rétrocession de la région administrative spéciale à la Chine en 1997.


Maharashtra : le diocèse de Sindhudurg auprès des victimes des inondations et du Covid-19


Près d’un an après les inondations d’août 2019, qui ont frappé le Maharashtra en entraînant des dégâts considérables, le diocèse de Sindhudurg et son association SDDS (Sindhudurg Diocesan Development Society) poursuivent leurs activités auprès des fermiers les plus affectés. Les villages du district de Taluka sont connus pour la production de canne à sucre et l’industrie sucrière, mais les inondations ont particulièrement affecté le secteur. Le diocèse accompagne également 609 familles à long terme pour aider aux réparations des maisons détruites. « Durant le confinement, nous avons également fourni des colis alimentaires et des kits d’hygiène aux travailleurs journaliers, aux chauffeurs de rickshaw, aux pêcheurs et aux enseignants précaires », confie le père Melwin Pais, directeur de SDDS.


Covid-19 : les pères vietnamiens invités à protéger leurs familles face à la crise


Le 1er juillet, à l’occasion du 170e anniversaire de la fondation de l’archidiocèse de Hué, dans le centre du Vietnam, Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, archevêque de Hué et président de la Conférence épiscopale vietnamienne, a présidé une célébration spéciale en présence des pères de famille du diocèse. « Prenez exemple sur saint Joseph en faisant confiance à Dieu et en recevant la force de l’Esprit Saint, afin de mieux défendre vos familles contre l’adversité », a confié Mgr Linh, 70 ans, en évoquant les conséquences sociales, économiques et politiques considérables de la crise sanitaire mondiale. Selon le ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, 7,8 millions de Vietnamiens ont perdu leur travail ou des heures de travail durant le confinement.


CHINE HONG-KONG – Juillet/Août 2020

3 juillet 2020
Chine Hong-Kong Juillet/Août 2020 Publish at Calameo


Le tourisme thaïlandais étouffe après plus de trois mois de crise sanitaire et économique


Après trois mois de fermeture des frontières internationales du pays au tourisme de masse, le secteur du tourisme subit la crise sanitaire mondiale de plein fouet. Alors que la Thaïlande accueille habituellement près de 3 millions de touristes étrangers par mois en moyenne, seuls quelque 50 000 étrangers devraient pouvoir entrer dans le pays en juillet, sous certaines conditions. La Thaïlande n’a enregistré, au 1er juillet, que 3 169 cas confirmés dont 58 décès, et aucune infection n’a été enregistrée depuis plus d’un mois. Pourtant, cette réussite s’est faite au détriment de la vitalité du tourisme et du secteur tertiaire, qui contribuent fortement à l’économie thaïlandaise. « Pour l’instant, nous faisons ce que nous pouvons pour tenir bon », confie Amina, une vendeuse du centre commercial MBK, à Bangkok.


Lettre de reconnaissance et de condoléances suite au départ de Mgr Pierre Bach (1932-2020)


Mgr Pierre Bach, originaire du diocèse de Verdun et ancien missionnaire du Laos, est décédé le 26 juin à Bangkok, dans sa 88e année. Né en 1932, il entre au séminaire en 1957, et est ordonné prêtre en 1959 dans le diocèse de Besançon. Le 19 avril 1960, il part Thakhek, au Laos. En 1971, le Saint-Siège le nomme vicaire apostolique de Savannakhet. En 1976, il est expulsé du Laos par le nouveau régime communiste. En juin 1977, il est envoyé en Thaïlande pour se mettre au service des réfugiés du Laos. En 1987, il est chargé de la pastorale des réfugiés laotiens de la diaspora. Le mardi 30 Juin à 10 heures, son corps a été inhumé en présence de nombreux fidèles laotiens dans le nord-est de la Thaïlande, à Nong-Saeng, face au Laos. Voici le message de reconnaissance publié par les évêques du Laos.


Les évêques birmans appellent la Tatmadaw et les groupes armés à mettre fin aux hostilités

2 juillet 2020
Le 29 juin, les évêques de 16 diocèses catholiques de Birmanie, dont le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun, Mgr Felix Lian Khen Thang, président de la CBCM (Conférence épiscopale birmane) et Mgr John Saw Yaw Han, secrétaire général de la CBCM, ont appelé tous les acteurs, officiels ou non, des conflits internes à cesser les combats. « Face à cette crise sanitaire, seule l’unité nous permettra de l’emporter. Les pays frappés par la guerre sont les plus vulnérables », ont insisté les évêques birmans, en appelant à protéger en priorité les réfugiés vivant dans les camps IDP (personnes déplacées internes). « Les élections à venir sont une opportunité pour l’avenir de la démocratie », ont-ils ajouté à propos des élections générales, prévues en novembre 2020.


Hong-Kong : premières arrestations dans le cadre de la nouvelle loi sur la sécurité


Le 1er juillet à minuit, la nouvelle loi sur la sécurité nationale à Hong-Kong est entrée en vigueur officiellement. La police a déjà mené plusieurs arrestations dans le cadre de cette nouvelle loi, lors de la marche traditionnelle du 1er juillet – organisée tous les ans depuis la rétrocession de Hong-Kong à la Chine, le 1er juillet 1997. En 2003, 500 000 personnes s’étaient déjà rassemblées contre une loi sur la sécurité, proposée par le gouvernement hongkongais. Ce mercredi, les manifestants ont montré leur opposition à la nouvelle loi malgré l’interdiction de rassemblement (justifiée pour raisons « sanitaires ») et les avertissements de la police. La première personne arrêtée dans le cadre de la nouvelle loi affichait une petite pancarte en faveur de l’indépendance de Hong-Kong.