Terme(s) recherché(s) :


Xi Jinping en visite à Pyongyang, une première depuis quatorze ans

19 June 2019
Le président chinois Xi Jinping sera en visite d’État dans la capitale nord-coréenne les 20 et 21 juin, une première pour un président chinois depuis la visite de Hu Jintao à Pyongyang en 2005, où il avait été accueilli par Kim Jong-il, le père de leader nord-coréen actuel. La rencontre a lieu une semaine avant le sommet du G20 à Osaka, au Japon, où le président chinois pourrait échanger avec Donald Trump. Pour certains analystes, Xi Jinping tente d’utiliser la question de la dénucléarisation de la péninsule coréenne comme levier dans les négociations commerciales avec les États-Unis, face à l’impasse actuelle de la question coréenne.


L’aide humanitaire en Birmanie inadaptée aux personnes âgées, selon un nouveau rapport


Selon un rapport publié le 18 juin par Amnesty International, l’aide humanitaire n’est pas suffisamment adaptée aux droits et aux besoins des milliers de personnes âgées qui ont dû fuir les atrocités commises par l’armée birmane. Leurs droits et leur dignité ne sont pas convenablement respectés face aux conflits et aux crises qui ont touché la région, a alerté l’ONG. Le rapport, intitulé « Fuir toute ma vie : l’expérience des personnes âgées face aux conflits et aux migrations en Birmanie », se concentre sur les besoins des personnes âgées qui sont négligées par le système humanitaire, explique Matthew Wells, principal conseiller d’Amnesty International sur les situations de crise.


Le Bangladesh au 101e rang sur 163 pays selon l’Indice mondial de la paix 2019


Le Bangladesh a encore reculé dans le classement du dernier Indice mondial de la paix (GPI – Global peace index), publié ce 13 juin. Le pays d’Asie du Sud, majoritairement musulman, a été classé au 101e rang sur 163 pays et territoires indépendants par l’Indice mondial de la paix, publié chaque année par l’Institut de l’économie et de la paix (Institute for economics and peace), basé à Sydney. Le pays était pourtant classé 84e en 2017 et 93e en 2018. En Asie du Sud, le Bangladesh est au quatrième rang après le Bhoutan, le Sri Lanka et le Népal, mais devant l’Inde, le Pakistan et l’Afghanistan. Selon les analystes, cette tendance s’explique par un manque de protection sociale et une mauvaise gouvernance.


Douleur populaire face aux victimes de la pollution marine au Vietnam


Le 17 juin dans l’église de Song Ngoc, dans la province de Nghe An, près de 41 000 fidèles vietnamiens ont suivi la messe de funérailles de deux victimes de la pollution marine. La célébration était diffusée en direct sur les réseaux sociaux, et présidée par le père Jean-Baptiste Nguyen Dinh Thuc, curé de la paroisse de Song Ngoc, aux côtés de onze prêtres et de nombreux fidèles. Les deux victimes étaient atteintes de cancers qui seraient dus à la catastrophe écologique provoquée par l’usine sidérurgique taïwanaise Formosa en 2016. L’usine est accusée d’avoir déversé des déchets toxiques ayant pollué 200 km de côtes dans quatre provinces centrales du Vietnam.


Un nouveau rapport fait le lien entre la pauvreté et les discriminations religieuses ou de caste

18 June 2019
Un nouveau rapport d’Oxfam, une confédération internationale de vingt organisations humanitaires, montre une forte corrélation entre pauvreté et identité sociale en Inde. Le rapport, publié ce mois-ci, analyse la situation de l’emploi dans le pays en 2019, en soulignant que les plus démunis, à commencer par les Dalits (intouchables), les castes inférieures, les communautés indigènes et les minorités religieuses, sont toujours discriminés à cause de leur religion ou de leur caste. Près de 60 % des 28 millions de chrétiens du pays font partie des communautés Dalit ou indigènes, en particulier dans le nord de l’Inde. Les Dalits représentent 16,6 % de la population indienne.


Père Emile Taquet : pèlerinage sur les traces d’un amoureux de la flore coréenne


Le père Jeong Hong-gyu a consacré un livre au père Emile Joseph Taquet, MEP, un missionnaire français qui a participé au rayonnement du cerisier coréen. Le père Jeong, 65 ans, est, né dans une famille bouddhiste en 1954 et a été baptisé à l’âge de onze ans, puis ordonné en 1981. Après avoir commencé sa vie sacerdotale auprès des milieux ruraux autour de Daegu dans le sud-est du pays, le prêtre sud-coréen a découvert le lien étroit entre le père Taquet et le rayonnement du cerisier royal originaire de l’île de Jeju en 2014. Cinq ans plus tard, il retrace sa découverte en décrivant une théologie des plantes basée sur la spiritualité du père Taquet.


Les franciscains engagés auprès des jeunes Indonésiens au service de l’écologie intégrale


Les prêtres franciscains du Centre éco-pastoral de l’île de Flores, dans la province indonésienne des Petites îles de la Sonde orientales (Nusa Tenggara), ont organisé un rassemblement du 4 au 7 juin, auquel ont participé près de 250 jeunes catholiques de la région. Les jeunes participants étaient invités à réfléchir sur des thèmes liés à l’encyclique Laudatao Si du pape François, publiée en 2015 sur la sauvegarde de la maison commune. Le rassemblement s’inscrit dans le cadre de nombreux programmes lancés par les franciscains afin de soutenir la responsabilisation et la sensibilisation des jeunes Indonésiens. Il s’agit d’une des résolutions adoptées durant la célébration des 90 ans de l’arrivée des franciscains en Indonésie.


Ordinations 2019 – Bruno Delorme

17 June 2019
Bruno Delorme sera ordonné prêtre le samedi 29 juin 2019 à 9h30 à Saint-Sulpice par Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris.


Conférence : Actualité des MEP et perspectives d’avenir.


A l’occasion du 360e anniversaire des MEP, le Père Gilles Reithinger, supérieur général, a donné une conférence le samedi 15 juin sur le thème : Actualité des MEP et perspectives d’avenir.  


Plus de 5 000 fidèles Philippins au sanctuaire national San Antonio de Pila

15 June 2019
Le jeudi 13 juin, à Pila dans la province de Laguna, au sud-est de Manille, plus de 5 000 catholiques philippins sont venus de toutes les régions du pays pour venir fêter la Saint-Antoine de Padoue, au sanctuaire San Antonio de Pila, élevé au rang de sanctuaire national. Le père Emil Urriquia, recteur du sanctuaire, explique que le nombre de pèlerins augmente d’année en année. Vénéré par la tradition comme saint patron des causes perdues, le saint attire de nombreux Philippins à Pila, qui viennent y confier leurs problèmes familiaux, professionnels ou financiers.