Terme(s) recherché(s) :


Diocèse de Vinh : les étudiants catholiques appelés à redécouvrir la doctrine sociale de l’Église

2 juillet 2020
Samedi 20 juin, l’Association catholique des étudiants du diocèse de Vinh, dans la province de Nghe An, dans le nord du Vietnam, a marqué la fin de l’année scolaire avec un concours sur le Docat (la doctrine sociale de l’Église pour les jeunes), organisé par l’association afin « d’approfondir la foi des jeunes catholiques ». À l’issue de la messe, le père Joseph Tran Cong Huong, responsable des étudiants catholiques du diocèse de Vinh, a également célébré l’envoi en mission de 121 jeunes diplômés. « Afin d’agir avec discernement dans chaque situation, les jeunes sont appelés à tout mettre en perspective de la foi, en prenant conscience de leur vocation chrétienne », a déclaré Mgr Alphonse Nguyen Huu Long, évêque de Vinh [photo].


Journée internationale des gens de mer : l’Église offre un soutien moral aux marins philippins

1 juillet 2020
Jeudi 25 juin, à l’occasion de la Journée internationale des gens de mer, la Conférence des évêques catholiques philippins (CBCP) a adressé une lettre pastorale aux marins philippins, particulièrement frappés par la récession économique provoquée par la crise sanitaire. « Ces confinements, ces quarantaines et les fermetures d’entreprises s’ajoutent aux tempêtes de nos journées terrestres. Mais rappelez-vous que même quand les vents sont violents, nous devons garder le cap », ont souligné les évêques, en réponse à de nombreux cas de suicide et de dépression parmi les marins, rapatriés en nombre durant la crise. Près de 10% du PIB du pays dépend des salaires envoyés par les marins philippins à leurs familles.


Bangladesh : la contribution des missionnaires au développement de la communauté Dalit


Alors que l’Inde compte près de 16 % de Dalits (intouchables), ces derniers ne sont qu’environ 3,5 millions au Bangladesh, soit seulement 2 % de la population sur 160 millions d’habitants. Ils y subissent les persécutions depuis des générations, non seulement de la part des hindous mais aussi des musulmans, majoritaires dans le pays. Dans le sud du Bangladesh, ils vivent concentrés dans les districts de Khulna, de Jessore et de Satkhira. « J’ai grandi en voyant ma communauté subir les discriminations », confie Milan Das, un Dalit hindou de 45 ans, reconnaissant envers l’action des missionnaires catholiques auprès des Dalits du sud du Bangladesh. « Les missionnaires nous ont offert une éducation et nous ont encouragés à élever la voix contre les injustices. »


70e anniversaire de la Guerre de Corée : le diocèse de Pyongyang consacré à Notre-Dame de Fatima

30 juin 2020
À l’occasion du 70e anniversaire du début de la Guerre de Corée (1950-1953), qui a entraîné près de deux millions de morts, le cardinal Andrew Yeom Soo-jung, archevêque de Séoul et administrateur apostolique de Pyongyang, a consacré le diocèse de Pyongyang à Notre-Dame de Fatima. Le 25 juin dernier à 10h, dans la cathédrale de Myeongdong, le cardinal Yeom, né en 1943, a évoqué ses propres souvenirs de la guerre : « Aujourd’hui, si je fais mémoire de notre histoire il y a 70 ans, c’est pour demander à tous de rassembler toute votre énergie et d’unir vos cœurs, pour servir la construction de notre péninsule coréenne. Pour que tout le peuple puisse être libéré des chaînes du passé et vivre dans la vraie paix que le Seigneur nous donne. »


Les pays membres de l’Asean s’inquiètent de l’évolution de la situation en mer de Chine méridionale


À l’issue du sommet annuel de l’Asean (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), les dix pays membres de l’organisation ont souligné l’importance de la liberté de survol et de navigation en mer de Chine méridionale – où Pékin revendique près de 90 % du territoire dans ces eaux contestées. De leur côté, plusieurs membres de l’Asean (le Vietnam, les Philippines, l’Indonésie et la Malaisie) s’y opposent vivement. La nouvelle déclaration de l’Asean montre que l’organisation est préoccupée par « l’évolution récente des événements dans la région ». Selon les analystes, pour qui la pandémie a montré la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement dans la région, les pays de l’Asean vont devoir trouver un nouveau point d’équilibre dans leurs relations avec Pékin.


Dambulla : l’Église catholique sri-lankaise face aux défis des mariages interreligieux


Le diocèse de Dambulla compte 21 985 catholiques cingalais et tamouls et 42 prêtres diocésains pour 19 paroisses, sur une population d’environ 1,65 million d’habitants. La ville de Dambulla, située à 148 km au nord-est de Colombo, est considérée comme un site bouddhiste sacré. Le Temple d’Or et les grottes sacrées de Dambulla sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco (depuis 1991). La population étant majoritairement bouddhiste au Sri-Lanka, les mariages interreligieux sont fréquents, et de plus en plus selon le père Sumith Priyantha Fernando, curé de la cathédrale Sainte-Marie de Dambulla. Moses Ranaweera, conseiller conjugal, souligne que « les différences religieuses affectent toute la vie de famille ; l’Église doit aider ceux qui traversent des difficultés ».


Les travailleurs migrants et réfugiés en Malaisie particulièrement exposés face à la crise

27 juin 2020
Alors que l’économie malaisienne, l’une des plus fortes dans la région, est fortement soutenue par les travailleurs migrants (qui représentaient 38 % de la population active en 2018), le gouvernement cherche à soutenir en priorité les citoyens malaisiens en recherche d’emploi, affectés par la crise sanitaire. L’économie malaisienne a déjà souffert de la pandémie : entre janvier et mars, la croissance a chuté de 2 % par rapport au trimestre précédent, et les analystes prédisent un recul de presque 3 % du PIB cette année. La production industrielle a baissé de 32 %, et les exportations de 24 %. La décision des autorités risque d’empirer la situation économique des travailleurs migrants, venus majoritairement du Bangladesh, de Birmanie ou d’Indonésie.


Tokyo : la crise sanitaire et économique transforme la société japonaise et l’Église en profondeur


Le 25 mai dernier, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a annoncé la fin de l’État d’urgence et l’allègement de nombreuses restrictions sur les lieux de loisirs, en permettant la reprise des activités de la troisième puissance économique mondiale. Le 10 juin, l’archidiocèse de Tokyo a annoncé la reprise des célébrations à compter du 21 juin. Par ailleurs, les rassemblements publics sont possibles jusqu’à mille personnes, et les restrictions restantes concernant les boîtes de nuit et les salles de spectacles ont été levées le 19 juin. Malgré tout, les salles de jeux d’arcade silencieuses, les karaokés masqués et les bars izakayas à moitié vides sont devenus la nouvelle norme, affectant la vie sociale japonaise en profondeur.


Covid-19 : 500 personnalités signent une lettre ouverte afin d’appeler à « défendre la démocratie »

26 juin 2020
Ce jeudi 25 juin, 500 personnalités ont signé une lettre ouverte afin d’appeler à « défendre la démocratie », menacée dans de nombreux pays à la suite du coronavirus. Les auteurs évoquent notamment les pouvoirs exceptionnels invoqués par certains États afin de mieux contrer la propagation du virus. Les signataires, parmi lesquelles on compte de nombreuses personnalités issues du monde politique et de la culture ou encore des lauréats Nobel comme Lech Walesa, ont dénoncé les gouvernements et régimes qui « profitent de cette crise » afin de « renforcer leur emprise politique ». « La liberté, la santé et la dignité des populations sont en jeu », poursuit le texte, publié à l’initiative de l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (International Idea).


Province de Quang Tri : malgré un climat favorable, les paludiers vietnamiens face à la crise


La commune de Gio Viet, dans la province de Quang Tri, dans le centre du Vietnam, compte de nombreux foyers qui récoltent du sel et dépendent des journées ensoleillées pour leur production. Cette année, malgré un climat favorable, la population locale souffre de la chute des prix du marché et de la demande domestique. Une situation liée en partie au confinement, alors que de nombreux pêcheurs ont perdu leurs emplois, mais aussi causée par la baisse des réserves de poissons dans la région, depuis les déversements toxiques de la société Formosa en 2016. Les habitants de la région utilisent le sel pour conserver le poisson, préparer les sauces à base de poisson et les bocaux de légumes en saumure.