Terme(s) recherché(s) :


Les évêques de Papouasie lancent un appel à la paix face aux conflits internes dans la région

27 février 2021
Le 25 février dans la province de Papouasie, dans l’est de l’archipel indonésien, les évêques de la région ont lancé un appel à la paix face aux conflits actuels entre l’armée et les groupes indépendantistes. Le message des évêques de Papouasie a été publié par Mgr Ladjar, évêque de Jayapura, par Mgr Murwito, évêque d’Agats, par le père Kuayo, administrateur apostolique de Timika, et par le père Kariwop, vicaire général de Merauke.


Décès de l’un des derniers évêques conciliaires : Mgr Yves Ramousse (1928-2021)

26 février 2021
Mgr Yves Ramousse, vicaire apostolique de Phnom Penh (1962 – 1976 ; 1992 – 2001) et évêque titulaire de Pisita, est décédé le 26 février alors qu’il venait de célébrer son 93e anniversaire (le 23 février) et sa 58e année d’épiscopat (le 24 février). Sa patience, sa perspicacité et son courage ont permis à l’Église du Cambodge de renaître de ses cendres dans les années 1990. Reposez en paix, humble et heureux serviteur du Seigneur.


Les minorités religieuses de l’Uttar Pradesh inquiètes du vote d’une nouvelle loi anti-conversions


Le 24 février, l’État de l’Uttar Pradesh a voté une nouvelle loi anti-conversions malgré les protestations du parti du Congrès, du parti Bahujan Samaj et du parti Samajwadi. « La Constitution indienne garantie que nous pouvons pratiquer la religion de notre choix. Voter cette loi, cela revient à contrôler la foi des gens, ce qui constitue une violation des droits de l’homme », dénonce Muhammad Arif, directeur du Centre pour l’harmonie et la paix de Varanasi. « C’est inquiétant dans la mesure où cela peut être détourné au détriment des groupes minoritaires », regrette Mgr Mathias, évêque de Lucknow.


Éducation : les minorités ethniques bangladaises luttent pour la sauvegarde des langues indigènes


Le 21 février, le Bangladesh célébrait la Journée internationale de la langue maternelle, proclamée en 1999 par l’Unesco. Ce jour-là rappelle aussi le mouvement du 21 février 1952, quand la police a tiré sur des étudiants manifestant pour leurs droits linguistiques. En 1948, le gouvernement du Pakistan avait fait de la langue ourdou la seule langue nationale, provoquant de vives protestations. Sur 40 langues indigènes, outre l’ourdou, on compte 39 langues parlées par de petits groupes ethniques, soit environ 3 millions de personnes sur 160 millions d’habitants. Au moins 14 de ces langues sont en voie de disparition.


Manille : une université catholique lance une série de conférences en ligne sur l’histoire du christianisme philippin

25 février 2021
Alors que l’Église aux Philippines commence les célébrations du 500e anniversaire de l’arrivée du christianisme, l’université catholique UA&P de Manille, a lancé une série de conférences en ligne sur l’histoire de l’Église dans le pays. L’arrivée de la foi chrétienne correspond à l’arrivée de l’explorateur portugais Ferdinand de Magellan, dans le cadre d’une expédition espagnole en 1521. L’institut philippin explique que les conférences en ligne sont diffusées du 13 février au 17 avril afin de permettre de « mieux comprendre et analyser les épreuves rencontrées par l’Église alors qu’elle s’est développée dans l’archipel ».


Les évêques malaisiens s’opposent à un plan de rapatriement de 1 200 réfugiés et demandeurs d’asile birmans


Le 23 février, la Conférence épiscopale malaisienne a publié un communiqué dénonçant la décision du gouvernement malaisien d’expulser 1 200 citoyens birmans sans papiers, dont des réfugiés et demandeurs d’asile : « Alors que la Birmanie traverse une grave crise politique, notre foi nous pousse à prendre la parole, car cette décision qui risque de mettre en danger ceux qui ont fui à cause d’une grave crise humanitaire. » Le plan de rapatriement, décidé par les services d’immigration malaisiens à la demande de l’ambassade birmane à Kuala Lumpur, a été rapporté par plusieurs médias malaisiens et étrangers.


Carême 2021 : l’archidiocèse de Séoul appelle les catholiques sud-coréens à la générosité envers les pauvres


Pour le Carême 2021, l’archidiocèse de Séoul compte consacrer les dons des fidèles à différentes œuvres caritatives couvrant le territoire diocésain. Le père Cho Yong-cheol, vice-président de la Catholic Social Welfare Association de l’archidiocèse, appelle les catholiques à se montrer particulièrement généreux. Face à la pandémie, les dons des catholiques de Séoul durant le carême ont chuté de 75 %, de 218 millions de wons (161 770 euros) en 2019 à 51 millions de wons (37 845 euros) en 2020. « Dans Fratelli Tutti, le pape nous a appelé à regarder les pauvres avec respect et compassion. Le temps du Carême est une bonne occasion pour cela », souligne le prêtre.


Uttarakhand : une paroisse du diocèse de Bijnor soutient les villageois affectés par la rupture du glacier

24 février 2021
Près de trois semaines après la rupture d’un glacier dans l’État de l’Uttarakhand, dans le nord de l’Inde, les fouilles se poursuivent afin de retrouver les corps des disparus. L’effondrement du glacier himalayen, survenu le 7 février, a été à l’origine d’une crue dévastatrice qui a fait plusieurs dizaines de morts et plus de 170 disparus. Aujourd’hui, la station missionnaire catholique de Jyoti Niwas, dépendant du diocèse de Bijnor et située à 25 km du site de la catastrophe, tente de soutenir les habitants des villages affectés en apportant des dons alimentaires.


Le diocèse de Suwon annonce six nouveaux ouvrages sur les martyrs de la persécution de Byeong-in


Alors que l’Église sud-coréenne poursuit les célébrations du 200e anniversaire de la naissance de saint André Kim Taegon (1821-1846), un Institut sur l’histoire de l’Église locale, basé dans le diocèse de Suwon (à 30 km de Séoul), a publié six nouveaux ouvrages consacrés aux martyrs de la persécution Byeong-in. Grâce aux témoignages des martyrs, le christianisme local s’est fortement développé, d’1 % de la population au début des années 1900 à un tiers de la population aujourd’hui. L’Église catholique coréenne compte environ 5,6 millions de fidèles, soit 11 % de la population.


La Caritas de Haïphong vient en aide aux personnes affectées par la pandémie durant le Carême


La Caritas du diocèse de Haïphong, dans le nord du Vietnam, a lancé de nombreuses initiatives alors que la province de Hai Duong a enregistré de nouveaux cas de Covid-19. Les autorités ont imposé de nouvelles restrictions sanitaires face à cette situation, alors que de nombreuses familles continuent de souffrir des conséquences de la pandémie. Le 6 février, Caritas a distribué du riz aux familles de la paroisse de Tran Noi. D’autres initiatives ont été lancées dans les provinces de Hai Duong et de Quang Ninh, d’une valeur totale de 254,5 millions de dongs (9 098 euros).