Terme(s) recherché(s) :


Un jeune catholique indonésien inaugure un nouveau portail de dons en ligne afin de soutenir la construction des églises

19 mars 2020
Un catholique indonésien a lancé un portail en ligne afin de collecter des dons pour la construction d’églises et de chapelles dans les régions les plus reculées du pays, et afin de contribuer au financement de l’éducation des enfants issus des familles démunies à travers l’archipel. Le site web Jalakasih.com a été lancé officiellement le 14 mars lors d’une cérémonie d’inauguration organisée dans l’église Notre-Dame du Carmel de Jakarta, par la fondation Vinea Dei, une ONG indonésienne fondée en 2017 par Albertus Tan, un jeune indonésien de 29 ans.


En Inde, ce qu’il faut savoir sur la nouvelle loi controversée sur la citoyenneté


La très controversée loi sur la citoyenneté adoptée par le Parlement indien le 11 décembre 2019 facilite la naturalisation pour les réfugiés ayant fui le Pakistan, le Bangladesh et l’Afghanistan, à condition qu’ils ne soient pas musulmans. Ce texte introduit pour la première fois des critères religieux pour l’obtention de la nationalité indienne. Malgré la menace de l’épidémie du coronavirus qui commence à entrer dans le pays – 121 cas d’infection enregistrés au 17 mars –, de nombreux Indiens continuent de manifester pour son retrait.


Vicariat apostolique de Phnom Penh : proclamer l’Évangile pour la première fois dans la mission de Ta Khmau


La mission de Ta Khmau, à une dizaine de kilomètres au sud de Phnom Penh, la capitale cambodgienne, a été créée il y a cinq ans, dans une zone de banlieue en plein développement urbain. Une terre de mission pour le père Mario Ghezzi (PIME), le premier arrivé à Ta Khmau alors qu’il n’y avait encore aucune présence chrétienne. Il y a deux ans, Mgr Olivier Schmitthaeusler, vicaire apostolique de Phnom Penh, a également envoyé le père Giovanni Tulino, un prêtre italien de 41 ans, afin de soutenir la petite communauté qui ne compte encore que deux prêtres, cinq chrétiens et huit catéchumènes.


Coronavirus : la messe dominicale retransmise en ligne pour la première fois par l’archidiocèse de Kuala Lumpur

18 mars 2020
Pour la première fois dans l’histoire de l’Église malaisienne, les fidèles ont pu participer à une messe retransmise en direct par l’archidiocèse de Kuala Lumpur suite aux nouvelles mesures prises par le pays contre le coronavirus. Au nom de la conférence des évêques catholiques de la péninsule malaisienne, Mgr Julian Leow, archevêque de Kuala Lumpur, Mgr Sebastian Francis, évêque de Penang, et Mgr Bernard Paul, évêque de Malacca-Johor, ont publié une lettre pastorale jeudi dernier, annonçant la suspension de toutes les messes publiques à compter du vendredi 13 mars, au moins jusqu’au 29 mars.


Plus de 14 000 participants sud-coréens à un concours lancé par l’archidiocèse de Séoul pour soutenir l’évangélisation en ligne


L’archidiocèse de Séoul a organisé un concours afin de favoriser la création d’une cybercommunauté catholique sud-coréenne, en soutenant les communications en ligne et les partages de prières ou de textes évangéliques via une application smartphone. Plus de 14 000 fidèles, issus de 1 438 paroisses de la région, ont participé au concours, organisé entre le 22 novembre et le 29 février dernier sur le thème « Ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route ». Mgr Benedictus Son Hee-song, président de la commission pour les communications de l’archidiocèse, a remis les prix à l’issue du concours.


Le Bangladesh célèbre le centenaire de la naissance de Sheikh Mujibur Rahman, le père fondateur de la nation


Près de 700 catholiques ont pris part aux programmes de la paroisse de Tejgaon, dans le centre de Dacca, organisés pour l’inauguration de l’Année Mujib (Bujub Borsho), célébrant le centenaire de la naissance de Sheikh Mujibur Rahman. Ce dernier, père de la Première ministre Sheikh Hasina, est considéré comme le père fondateur de la nation. Une cérémonie d’inauguration, qui devait avoir lieu à Dacca en présence de plus de 100 000 personnes, a été annulée en raison de l’épidémie. Au 17 mars, le pays avait enregistré un total de 8 infectés par le Covid-19, et 2 000 personnes revenant de Chine ou d’Europe ont été mises en quarantaine.


L’archidiocèse de Manille annonce la retransmission des messes sur Internet et par radio après la mise en quarantaine

17 mars 2020
Le 16 mars, après la mise en quarantaine de la région métropolitaine de Manille annoncée par le gouvernement philippin, la population locale se retrouvée confinée et les messes publiques de la région ont été annulées face à la menace de l’épidémie. L’archidiocèse de Manille a annoncé la diffusion de messes en direct sur Internet et par radio afin de permettre aux quelque 13 millions de catholiques de la région de suivre la liturgie malgré la crise. Mgr Valles, président de la conférence épiscopale philippine, a invité les fidèles à « rester forts dans la foi ». Tous les transports et déplacements ont été interdits dans la capitale philippine jusqu’au 12 avril. Le cardinal Tagle a retransmis une messe en direct depuis Rome pour ses compatriotes.


L’épidémie se stabilise en Chine, mais la production, la consommation, les investissements et les exportations s’effondrent


Depuis le début de l’épidémie du coronavirus Covid-19, l’économie chinoise se trouve directement affectée par la quarantaine et le blocage des activités économiques, malgré la stabilisation de l’épidémie dans le pays avec seulement 16 nouveaux cas ce dimanche 15 mars (dont seulement quatre dans la province de Hubei, épicentre de l’épidémie). Ainsi, malgré la reprise d’une grande partie des activités dans le pays (95 % des plus grandes entreprises et 60 % des petites et moyennes entreprises), la chute de la production industrielle chinoise est plus dure que prévue avec une baisse de 13,5 % en deux mois. De même, la consommation, les investissements et les exportations ont chuté plus que prévu.


Témoignage d’un prêtre étudiant accueilli par les MEP, originaire de la campagne thaïlandaise


Originaire de Yasothon, une province de 500 000 habitants dans le nord-est de la Thaïlande, le père Pattawi Wongsikaew est arrivé à Paris le 10 mars pour y poursuivre des études de théologie. Sa formation est destinée au service de son diocèse d’Ubon, qui garde un lien historique profond avec les Missions Étrangères de Paris. Deux pères MEP, le père Constant Prodhomme et le père Xavier Guégo, ont consacré leur vie pour la proclamation de l’Évangile dans le nord-est du Siam dès la fin du 19ème siècle. Le père Wongsikaew va consacrer une année à l’apprentissage du français à l’Institut catholique de Paris à partir de la rentrée scolaire 2020, avant d’entreprendre une licence canonique en théologie.


Covid-19

13 mars 2020
Suite aux mesures annoncées par le gouvernement, et par précaution, les MEP annulent tous leurs événements et célébrations jusqu’à début mai 2020. Nous vous tiendrons informés de la suite. Merci pour votre compréhension