Terme(s) recherché(s) :


Plusieurs années après, des villageois affectés par deux barrages attendent toujours des compensations

1 août 2020
Entre 2016 et 2018, dans le district de Luang Prabang, la construction de deux barrages a entraîné le déplacement forcé des habitants de plusieurs villages. Malgré des compensations promises, nombre d’entre eux se sentent abandonnés et affirment que les promesses n’ont pas été respectées. Les nouveaux barrages affectent les vies de plusieurs millions d’habitants et l’écosystème du bassin du Mékong. « Les barrages piègent des sédiments nécessaires à l’alimentation des poissons et empêchent leur migration », explique un chercheur. « Le delta du Mékong est confronté à une salinité de plus en plus élevée, ce qui affecte la riziculture. »


Environnement : une jeune catholique indigène nommée au sein d’un nouveau groupe consultatif de l’ONU


Le 27 juillet, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres a inauguré son nouveau groupe consultatif des jeunes sur les changements climatiques, en nommant sept jeunes âgés de 18 à 28 ans, originaires de l’Inde, du Soudan, des États-Unis, des îles Fidji, de Moldavie, de France et du Brésil. Parmi eux se trouve Archana Soreng, une jeune catholique indigène du district de Sundergarh, dans l’État d’Odisha, dans l’est de l’Inde. Avec les autres membres du groupe consultatif, la jeune indienne pourra participer aux processus décisionnels, en s’appuyant notamment sur les résultats du Sommet de la jeunesse pour le climat, organisé en 2019.


Un séminaire sur la sinisation de l’Église chinoise divise les prêtres de la province de Shandong


L’Association patriotique des catholiques chinois de la province de Shandong a organisé un séminaire en soutien à la sinisation des religions, sur le thème de « la théologie catholique enseignée dans une nouvelle ère ». L’événement divise les prêtres et la communauté catholique locale. Le père Peter estime qu’il serait « absurde d’accepter l’autorité d’un parti athée ». « Les chrétiens peuvent accepter la peinture, l’architecture et la littérature chinoises comme des expressions de foi », souligne-t-il, en ajoutant que le fait d’appeler à intégrer la foi catholique dans la culture et la tradition chinoise n’est qu’une façon de renforcer la soumission de l’Église au Parti.


Le diocèse de Hong-Kong et le Vatican victimes d’un piratage avant la reprise des négociations avec Pékin

31 juillet 2020
Selon Recorded Future, une société américaine de cybersurveillance, le Saint-Siège et le diocèse de Hong-Kong ont été victimes d’un piratage informatique depuis mai 2020. Le groupe a accusé la Chine de la cyberattaque, commise via le groupe RedDelta lié au gouvernement chinois. Le piratage visait également d’autres organisations catholiques dont la Mission d’étude de Hong-Kong en Chine et l’Institut pontifical pour les missions étrangères (PIME). C’est la première fois que le Vatican est victime d’un piratage informatique chinois. L’attaque pourrait procurer à la Chine des informations déterminantes avant la reprise des négociations entre Pékin et le Saint-Siège.


Les violences antichrétiennes continuent d’augmenter en Inde malgré la crise, selon Persecution Relief


Le 28 juillet, l’organisation chrétienne Persecution Relief a publié un nouveau rapport révélant des nouveaux chiffres préoccupants sur la situation de la liberté religieuse en Inde et sur la montée des violences antichrétiennes. Le groupe chrétien, qui vient en aide aux victimes de violences contre la minorité chrétienne et qui recense les attaques enregistrées contre les chrétiens en Inde, explique que « les crimes visant les chrétiens indiens ont augmenté de 40,87 % dans le pays, malgré le confinement instauré le 25 mars ». Entre janvier et juin, le groupe a enregistré 293 cas de violences. LLa minorité chrétienne indienne représente 2,3 % de la population sur 1,3 milliard d’habitants.


« Made for more » : The MEP Charisma 2/2

30 juillet 2020
Andrew, a second year seminarian at the Paris Foreign Missions MEP, is American, lived in Lesotho and was called by God to become a Catholic, missionary priest, in Asia. Discover this incredible missionary vocation!       Andrew, séminariste en deuxième année aux Missions Etrangères de Paris, est américain, a vécu au Lesotho et a […]


Avant les élections nationales sri-lankaises, les chrétiens prient pour la réconciliation nationale


Le 5 août, près de 16 millions de Sri-Lankais seront invités à se rendre aux urnes, afin de choisir les 225 membres du Parlement. Les élections nationales, prévues à l’origine le 25 avril, ont déjà dû être reportées à deux reprises en raison de la crise sanitaire. Un total de 20 partis et de 34 groupes indépendants luttent pour leur place au sein du Parlement. Pour la communauté catholique, l’un des principaux enjeux des élections et de l’avenir politique du pays est la réconciliation nationale. « Alors que nous devons choisir nos dirigeants, accorde à tous d’être guidés par l’Esprit Saint, accorde-leur d’avoir la sagesse de choisir des candidats qui ne suivront pas des voies égoïstes et corrompues », confie le père Reid Shelton Fernando, qui assure que les chrétiens prient pour des élections libres et justes.


Les catholiques indiens prient pour les malades à l’occasion de la fête de sainte Alphonsine de l’Immaculée


La fête de sainte Alphonsine de l’Immaculée, née Anna Muttathupadathu, rassemble tous les ans de nombreux pèlerins devant la tombe de la sainte, dans l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde. La religieuse indienne, de la congrégation des Clarisses, a été canonisée en 2008 par Benoît XVI. Elle est décédée le 28 juillet 1946 à l’âge de 36 ans. Elle est vénérée par de nombreux Indiens, particulièrement en cas de maladie ou de souffrances physiques, en raison des souffrances endurées par la sainte de son vivant. Durant la messe célébrée ce 28 juillet au sanctuaire, plus discrètement que les autres années en raison des restrictions sanitaires, Mgr Joseph Kallaranhattu, évêque de Palai, a confié que la sainte est « restée au pied de la croix » dans les épreuves, à l’image de la Vierge.


Un mouvement poétique Rohingya appelle à protéger l’héritage culturel des réfugiés de Cox’s Bazar


En juin 2019, Mayyu Ali, un musulman Rohingya de 28 ans, réfugié au camp Balukhali, publiait son premier recueil de poèmes. Son livre, Exodus : between genocide and me, a été publié aux éditions Black Raven. Le même mois, le jeune auteur, qui vit à Cox’s Bazar, dans le sud-est du Bangladesh, a contribué à la parution d’une anthologie poétique comprenant des chants et des poèmes issus de la tradition orale Rohingya, présentés en anglais. « La poésie est devenue pour moi comme un acte révolutionnaire. C’est toute ma vie. Cela me donne de l’espoir, même face aux pires violences », assure l’auteur, qui appelle le Bangladesh et la communauté internationale à aider la communauté marginalisée à contribuer à préserver leur littérature et leur culture.


La mission prend place dans l’accompagnement

29 juillet 2020
Envoyé au Vietnam et à Hong-Kong, le Père Paul a vécu au contact des jeunes populations les différentes révoltes depuis les terribles manifestations de la place Tiananmen. Pour lui, la mission passe aussi par les nombreux combats de la justice sociale.