Né en 1858 dans le sud de l’Aveyron à St-Juéry, Jean-André Soulié est devenu martyr dans les contrées inconnues des Marches Tibétaines ! Missionnaire des Missions Étrangères de Paris, il est aussi médecin, botaniste, explorateur et naturaliste. Il recueille plus de 7000 espèces de plantes, dont une porte son nom : la rosa soulieana, une rose tibétaine. Christian Font, historien et ancien maire du village natal de Jean-André Soulié, a travaillé sur la vie de ce missionnaire pour en écrire une biographie très complète, sortie en mars dernier. Il est l’auteur de « Un missionnaire botaniste martyr au Tibet – Jean-André Soulié ».