Né en 1858 dans le sud de l’Aveyron à St-Juéry, Jean-André Soulié est devenu martyr dans les contrées inconnues des Marches Tibétaines ! Missionnaire des Missions Étrangères de Paris, il est aussi médecin, botaniste, explorateur et naturaliste. Il recueille plus de 7000 espèces de plantes, dont une porte son nom : la rosa soulieana, une rose tibétaine. Christian Font, historien et ancien maire du village natal de Jean-André Soulié, a travaillé sur la vie de ce missionnaire pour en écrire une biographie très complète, sortie en mars dernier. Il est l’auteur de « Un missionnaire botaniste martyr au Tibet – Jean-André Soulié ».
 

Podcasts similaires

Saint Siméon Berneux, originaire de Château du Loir, aurait il joué un rôle dans l’appel…
Avec le père Landry Vedrenne, MEP et doctorant en relations internationales.