Terme(s) recherché(s) :


Geoffroy de Boissezon, futur missionnaire MEP 2020

9 July 2020
Séminariste des Missions Etrangères de Paris, Geoffroy de Boissezon témoigne de sa vocation. Il sera ordonné diacre en vue du sacerdoce le 27 septembre 2020 en la paroisse Saint-Pierre de Montrouge à Paris, par Mgr Mgr Thibault Verny, évêque auxiliaire de Paris, au titre des Missions Etrangères de Paris.   Depuis 360 ans, la société […]


Le Bangladesh rend hommage à une légende de la musique bengali, après le décès d’Andrew Kishore


Après le décès, le 6 juillet, d’un des chanteurs bangladais les plus populaires de son temps, tout le pays a rendu hommage à Andrew Kishore, qui luttait contre un cancer depuis près d’un an. Originaire de la minorité chrétienne locale et membre de l’Église anglicane du Bangladesh, Andrew Kishore était célèbre dans tout le pays comme le « roi du playback » (l’artiste a enregistré de nombreux titres destinés au cinéma bengali). Le père Joyanto S. Gomes, ancien directeur du Christian Communication Center, un centre d’évangélisation catholique local, salue un grand chanteur et un chrétien fidèle : « Il portait toujours une croix sur lui, et en faisant cela, il témoignait en disant que ‘Dieu est mon mentor et je chante pour Lui’. »


Mgr Agus, archevêque de Pontianak, à 16 nouvelles postulantes : « L’Église a vraiment besoin de vous »


Mgr Agustinus Agus, en tant qu’archevêque de Pontianak, dans la province du Kalimantan occidental (dans l’ouest de l’île de Bornéo), a salué l’arrivée de 16 nouvelles postulantes dans la congrégation des sœurs missionnaires de l’Immaculée Conception de la Mère de Dieu (SFIC), agrégée à l’Ordre des frères mineurs (franciscains) en 1925. L’évêque a également accueilli les vœux temporaires et perpétuels de plusieurs religieuses aux côtés de sœur Yulita Imelda, provinciale indonésienne de la congrégation. Il les a encouragées à commencer leur nouvelle vie de consacrées en soulignant que « l’Église a vraiment besoin de vous ». Les premières sœurs de la congrégation, fondée en 1844, sont arrivées en Indonésie en 1906.


Larmes de jade : le cardinal Charles Maung Bo appelle à la « compassion et la justice »


Le 2 juillet, à Hpakant dans le nord-est birman, le plus grand site d’extraction de jade à ciel ouvert de Birmanie, un glissement de terrain a emporté la vie de 172 mineurs. Selon les travailleurs sur le site, plus de 300 personnes se trouvaient sur place entre les gigantesques parois de montagnes transformées en cratères ; 250 personnes sont toujours portées disparues. Ce drame est d’ores et déjà considéré comme l’un des plus meurtriers d’une industrie tragiquement célèbre. Le 5 juillet, le cardinal Charles Maung Bo, archevêque de Rangoun, a publié un communiqué appelant à la « compassion et la justice » : « Ceux qui sont morts n’ont pas été seulement emportés par la montagne et ses pierres mais d’abord par une montagne d’injustice. »


Ordination diaconale de Geoffroy de Boissezon

8 July 2020
Pour l’annonce de l’Évangile, pour le service du Christ, de son Église et de tout homme, par l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint Monseigneur Thibault Verny, évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Paris, ordonnera diacres en vue du ministère presbytéral Geoffroy de Boissezon pour les Missions Etrangères de Paris Aubert Tardif de Petiville […]


Hebei : les églises de Zhengding autorisées à rouvrir à condition d’interdire l’entrée des mineurs


Mgr Jia Zhiguo, évêque de Zhengding, de l’Église « clandestine », dans la province de Hebei, dans le nord de la Chine, a refusé de signer un document autorisant la réouverture des églises sous condition d’interdire aux enfants l’entrée dans les lieux de culte. Mgr Zia a déclaré que « les portes de l’Église sont ouvertes à tous ». Selon Paul, un catholique de Zhengding, qui critique une exploitation de la pandémie contre l’Église, « il a été demandé à toutes les paroisses de s’engager à interdire aux mineurs l’entrée dans les églises ». Les autorités locales ont menacé de saisir la gestion d’un orphelinat pour enfants handicapés et de réquisitionner l’évêché. Le père Chang, un prêtre diocésain, confie que si le gouvernement ferme les églises, « les paroissiens se rassembleront dans les maisons des fidèles ».


Pauvreté : les activistes mettent évidence la réalité derrière les chiffres officiels du gouvernement malaisien


Selon la Banque mondiale, le taux de pauvreté dans le pays est passé de 16,7 % en 2008 à 2,7 % en 2015. Mais pour Philp Alston, qui a été Rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, ces affirmations se basent sur les chiffres officiels du gouvernement malaisiens, qui a annoncé un taux de pauvreté de seulement 0,4 % l’an dernier. Pour cet universitaire et activiste australien, ces chiffres officiels masquent une réalité bien différente, masquée par intérêt politique. « Plusieurs millions d’étrangers sont affectés par la pauvreté, dont les migrants, les réfugiés, les apatrides et les citoyens non enregistrés. Ils sont systématiquement écartés des chiffres officiels et ignorés par les décideurs politiques », affirme-t-il.


Diocèse de Tura : Mgr Jose Chirackal, un nouvel évêque missionnaire dans le Maghalaya


Mgr Jose Chirackal, nouvel évêque auxiliaire du diocèse de Tura, a reçu l’ordination épiscopale le samedi 4 juillet dans la cathédrale Marie Secours des Chrétiens, à Tura dans l’État du Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde. Le nouvel évêque, dont ses proches témoignent de sa fibre particulièrement missionnaire, est dans le diocèse depuis près de 44 ans. Venu depuis l’État du Kerala, dans le sud du pays, à l’âge de 16 ans, pour entrer au petit séminaire du nouveau diocèse de Tura, il a été ordonné prêtre en 1987. L’État du Meghalaya compte une communauté chrétienne d’environ 2,5 millions de fidèles, dont 290 000 catholiques, soit près de 75 % de la population locale.


L’Église bangladaise au service du développement des minorités Dalits bangladaises

7 July 2020
Au Bangladesh, on compte près de 3,5 millions de Dalits (intouchables) dans les zones rurales et urbaines, dont environ 500 000 sont concentrés sur la côte sud. Dès le XVIIe siècle, les groupes missionnaires catholiques – dont les jésuites, les PIME et les salésiens – ont lancé des activités auprès des Dalits, notamment au sud du diocèse de Khulna. Parmi eux, plusieurs milliers se sont convertis de l’hindouisme au christianisme. Si certains estiment que beaucoup se sont convertis afin de sortir de leur statut d’intouchables et d’éviter les discriminations, il est certain que les missions locales, notamment celles fondées par les xavériens dans les districts de Satkhira, de Khulna et de Jessore, ont fortement contribué au développement social des communautés Dalits.


La saison des festivals s’ouvre discrètement au sanctuaire Notre-Dame de Madhu


Depuis le 12 juin, après trois mois de confinement, le gouvernement sri-lankais a autorisé les rassemblements religieux jusqu’à 50 fidèles, malgré une situation sanitaire plutôt préservée – selon le gouvernement, le Sri Lanka a enregistré seulement 2 072 cas d’infection, dont 11 décès. « Plus de 200 000 fidèles viennent chaque année au sanctuaire de Notre-Dame de Madhu pour prendre part aux fêtes religieuses organisées en juillet et en août », explique Maria Goretti, une catholique sri-lankaise de 68 ans, qui vient tous les ans avec ses proches. La saison des festivals y a été à nouveau ouverte discrètement, malgré les restrictions et les consignes sanitaires. Le sanctuaire est non seulement un lieu sacré pour les catholiques mais aussi un lieu de rassemblement pour tous, y compris pour les bouddhistes cingalais et les hindous tamouls.