Terme(s) recherché(s) :


Mois missionnaire extraordinaire : un converti indonésien témoigne du sens de la mission

17 octobre 2019
Paulinus Prasetyo Nurhardjanto, vice-président de l’Association indonésienne des intellectuels catholiques, témoigne de sa découverte du sens de la mission alors qu’il était encore musulman. Paulinus, qui travaille pour la paroisse Saint-Servatius de Bekasi, près de Jakarta, avait douze ans quand il s’est converti avec sa famille, peu après avoir découvert l’action de Mère Teresa à Calcutta. Un exemple qu’il a toujours voulu suivre, comme un appel qu’il tente de suivre aujourd’hui en s’engageant auprès des pauvres.


Plus de 7 000 fidèles rassemblés au village natal de sainte Marie-Thérèse Chiramel

16 octobre 2019
Dimanche 13 octobre, à l’occasion de la canonisation de sainte Marie-Thérèse Chiramel Mankidyan, célébrée au Vatican avec quatre autres nouveaux saints, des milliers de catholiques se sont rendus au village de naissance de la religieuse indienne, au Kerala dans le district de Thrissur. Près de 7 000 personnes se sont rassemblées dans la paroisse du village et devant la tombe de la sainte, afin de suivre la canonisation. Durant la cérémonie, le pape François a également canonisé le cardinal John Henry Newman (Royaume-Uni), Marguerite Bays (Suisse), sœur Giuseppina Vannini (Italie) et sœur Dulce Lopes Pontes (Brésil).


Un prêtre vietnamien honoré par près de mille fidèles pour une vie de service


Le 12 octobre, près de mille fidèles vietnamiens ont participé à la messe de funérailles du père Joseph-Marie Tran Thanh Phong (1944-2019). Le père Phong est mort le 10 octobre à Nha Trang à l’âge de 75 ans. Ses funérailles ont été célébrées par Mgr Joseph Vo Duc Minh, évêque de Nha Trang et par trois autres évêques. Le père Phong est honoré pour son témoignage de foi et pour son dévouement au service de la formation des séminaristes – le prêtre a été recteur du grand séminaire Stella Maris de Nha Trang durant de nombreuses années, après la réouverture du séminaire lors de la réunification du Vietnam en 1975. Le séminaire forme aujourd’hui près de trois cents séminaristes des diocèses de Ban Me Thuot, de Nha Trang et de Qui Nhon.


Les relations entre les MEP et la Compagnie de Saint Sulpice

15 octobre 2019
Conférence animé par le père Bernard Pitaud.


Appel du cardinal Tong contre la violence : restaurer l’espoir et la confiance


C’est seulement « en respectant les demandes des citoyens que l’harmonie sociale peut être reconstruite », confie le cardinal John Tong, administrateur apostolique du diocèse de Hong-Kong. Le mouvement de protestation contre le projet de loi sur l’extradition (retiré après trois mois de contestations), a évolué en devenant un véritable mouvement pro démocratie. Depuis, la réaction du gouvernement a poussé des groupes de manifestants au vandalisme et aux affrontements avec la police. Le 11 octobre, le cardinal Tong a publié une lettre invitant les citoyens et les fidèles à « reprendre espoir » : « La violence n’est pas la solution au problème actuel, elle ne fait qu’entraîner des blessures plus profondes. » En juillet, il avait déjà signé un appel demandant au gouvernement de retirer la loi et de créer une commission d’enquête sur les violences. Aujourd’hui, il appelle le gouvernement à « reconstruire la confiance mutuelle ». Extraits.


60 millions d’avortements sélectifs en dix ans en Inde selon ADF International


Au cours des dix dernières années, au moins 60 millions de filles ont fait l’objet d’avortements sélectifs, selon les chiffres publiés le 11 octobre par l’ONG Alliance Defending Freedom (ADF) International, à l’occasion de la Journée internationale de la fille. « Dans notre pays, 50 000 filles sont avortées tous les mois pour une seule raison : ce sont des filles et non des garçons », déplore Tehmina Arora, directrice d’ADF Inde. « Dans notre pays, la proportion des sexes est biaisée ; nous avons abandonné ces filles. »


Clôture du jubilé des cinquante ans du plus grand forum chrétien bangladais


Le 5 octobre à Dacca, l’Association chrétienne du Bangladesh (BCA), le plus grand forum chrétien du Bangladesh, a marqué la fin de son jubilé de deux ans, ouvert en 2017 afin de célébrer le cinquantenaire du forum. L’organisation a été créée en 1967 afin de permettre à la minorité chrétienne d’exprimer ses inquiétudes et de défendre ses droits. Aujourd’hui, la BCA est toujours présente dans le pays. Cependant, de nombreuses voix reprochent à l’organisation de n’avoir pas su défendre l’unité des chrétiens dans le pays et d’avoir échoué à faire passer de véritables avancées pour la minorité. Les chrétiens bangladais, majoritairement catholiques, représentent moins d’1 % de la population.


Synode sur l’Amazonie par Le Figaro

14 octobre 2019
Le père François Glory des Missions Etrangères de Paris était missionnaire en Amazonie, il témoigne.


L’Église syro-malabare se réjouit de la canonisation de Marie-Thérèse Chiramel

12 octobre 2019
Sœur Marie-Thérèse Chiramel Mankidyan (1876-1926) religieuse indienne et fondatrice des sœurs de la Sainte Famille de Thrissur, sera canonisée ce dimanche 13 octobre à Rome. Elle sera la quatrième catholique du Kerala et de l’Église syro-malabare à être déclarée sainte. Marie-Thérèse Chiramel est canonisée en même temps que le cardinal John Henry Newman (1801-1890) et de trois autres saints. Près de cinquante évêques de l’Église catholique orientale syro-malabare, dont le cardinal George Alencherry, seront à Rome pour l’occasion. Le lendemain de la canonisation, le cardinal Alencherry célébrera une messe d’action de grâce à Rome.


L’évêque de San Jose dénonce la fermeture de 55 écoles tribales


Le 8 octobre, le gouvernement philippin a ordonné la fermeture définitive de 55 écoles de la région de Mindanao, dans le sud des Philippines. Une décision affectant près de 1 500 élèves issus des communautés indigènes de la région, et que dénonce Mgr Roberto Mallari, évêque de San Jose. Les autorités accusent les écoles de ne pas respecter les exigences du gouvernement et d’embaucher des enseignants non autorisés. Les écoles sont également accusées par le gouvernement d’être liée au Parti communiste des Philippines et au groupe rebelle de la Nouvelle armée populaire (NPA). Pour Mgr Mallari, les autorités philippines n’ont pas su faire ce qu’il fallait pour améliorer le système éducatif du pays.