Eglises d'Asie

14e Conférence internationale de la jeunesse au Kerala en présence de 3 000 jeunes catholiques

Publié le 24/07/2019




Lors de la 14e Conférence internationale de la jeunesse, organisée au Kerala du 21 au 26 juillet, le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Mumbai et président de la conférence épiscopale indienne, a appelé les quelque 3 000 jeunes présents à devenir de véritables disciples missionnaires dans le monde. La rencontre est organisée au centre de retraite Divine Retreat Centre de Muringoor, au Kerala, sur le thème « ravive le don de Dieu qui est en toi » (2 Tim 1,6). En s’adressant aux jeunes durant la messe d’ouverture de la conférence, le cardinal a notamment rappelé que « le Christ est vivant », en référence à l’exhortation apostolique post-synodale du pape François, Christus Vivit (« Il vit, le Christ »).

Le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Mumbai et président de la conférence épiscopale indienne (CBCI), a présidé la messe d’ouverture de la 14e Conférence internationale de la jeunesse, organisée au Kerala du 21 au 26 juillet. Le cardinal Gracias s’est adressé aux jeunes en soulignant que tous les baptisés « sont appelés à développer une relation personnelle avec Jésus, à devenir des disciples de Jésus, pour transformer le monde et les relations humaines en tant que véritables disciples missionnaires ». « Osez rêver de devenir de vrais disciples de la mission au travail, à la maison et dans la société », a-t-il insisté auprès des quelque 3 000 participants. « Mettez vos inquiétudes et vos angoisses de côté, présentez-les au Seigneur », a-t-il ajouté. « C’est une occasion d’échanger avec Jésus. » La Conférence internationale de la jeunesse est menée par le père Augustine Vallooran, prédicateur et directeur du Divine Retreat Centre de Muringoor au Kerala. Cette année, la rencontre a lieu sur le thème « ravive le don de Dieu qui est en toi » (2 Tim 1,6). Le cardinal Gracias a évoqué sa participation au Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, quand des jeunes catholiques du monde entier ont envoyé un message clair aux évêques, pour leur demander de les écouter, de leur faire confiance et de les accompagner. À ce propos, le cardinal a remarqué qu’écouter, cela veut dire prêter attention à ce qui est dit. « Notre jeunesse s’est écriée, en demandant de ne pas être traité comme des enfants », a-t-il poursuivi, ajoutant qu’au contraire, les jeunes insistaient en disant que « nous sommes responsables, et nous savons que nous pouvons bien faire ». Selon l’archevêque de Mumbai, ce message « s’adresse aussi à tous les parents ». En fait, souligne-t-il, « la société doit apprendre des jeunes, leur donner des responsabilités, et reconnaître et accepter que les jeunes sont généreux, authentiques, qu’ils veulent changer le monde avec toute leur énergie et leur enthousiasme ». Concernant les évêques, les jeunes présents au synode ont appelé les évêques à les accompagner : « Marchez avec nous, à nos côtés, ne nous laissez pas seuls ; si nous nous trompons, corrigez-nous, mais ne nous négligez pas. » Le cardinal Gracias a poursuivi en invitant les participants à profiter de cette conférence internationale pour « rêver, penser que Jésus est avec vous, apprendre à oser rêver d’un monde meilleur, à oser vouloir changer notre société et notre pays. C’est un signe que l’Esprit Saint est avec vous ». En invitant les jeunes à être missionnaires dans le monde, Mgr Gracias a expliqué que « nous ne sommes pas faits pour être comme des îles ; nous sommes appelés à faire partie d’une communauté ». Enfin, le cardinal a conclu son intervention en répétant que « le Christ est vivant », en référence au titre de l’exhortation apostolique post-synodale du pape François, Christus Vivit (« Il vit, le Christ »), adressée « aux jeunes et à tout le peuple de Dieu ».

(Avec Asianews, Mumbai)


CRÉDITS

DR