Eglises d'Asie

20 000 jeunes catholiques vietnamiens rassemblés dans le diocèse de Bui Chu

Publié le 22/11/2019




Plus de 20 000 jeunes catholiques venus de onze diocèses du nord du Vietnam ont participé à un rassemblement annuel, du 19 au 20 novembre, dans la basilique de l’Immaculée Conception de Phu Nhai, dans le diocèse de Bui Chu, sur le thème « rentre à la maison auprès des tiens ». Ils ont notamment écouté un message vidéo envoyé par le pape François, les encourageant à « revenir à la maison » (l’Église) pour y construire « une maison de jeunesse et de joie, pleine de vie et de fraternité ». Mgr Marek Zalewski, représentant non résident du Saint-Siège au Vietnam, et Mgr Joseph Vu Van Thien, archevêque de Hanoï, présidaient l’événement aux côtés de nombreux prêtres et évêques de la région.

Les 19 et 20 novembre dans la basilique de l’Immaculée Conception de Phu Nhai, dans le diocèse de Bui Chu dans le nord du Vietnam, près de 20 000 jeunes catholiques ont pris part à une rencontre annuelle sur le thème « rentre à la maison auprès des tiens » (Mc 5, 19). Durant le rassemblement, les jeunes ont écouté un message vidéo du pape François, adressé aux jeunes catholiques vietnamiens, dans lequel il leur demande d’approfondir leur héritage culturel et religieux et d’aimer leur pays. Dans son message, le pape a confié qu’au Vietnam et dans tous les pays asiatiques, il n’y avait pas de mot aussi beau que celui de « nha » (maison), qui contient ce qu’il y a de plus sacré et chéri dans le cœur d’une personne, dont sa famille, ses proches et sa terre natale. Pour le pape, ce mot marque la culture vietnamienne : « [Il] exprime les traditions familiales et l’amour pour tous ceux qui nous sont proches, l’affection filiale et le respect spécial dû aux personnes âgées. » Le Saint-Père a également expliqué que le thème choisi pour la rencontre, « rentre à la maison », invite les jeunes à revenir à leurs origines et à approfondir les liens avec leurs héritages traditionnels, qui constituent un héritage qui ne doit pas se perdre. Pour le pape, cette « maison », comprend l’Église locale, dont les fondations reposent sur le témoignage de martyrs et des ancêtres qui ont subi la guerre, et perdu tout ce qu’ils avaient hormis la foi : « Ils vous ont transmis la foi comme leur héritage le plus précieux. »

« C’est à vous de construire l’Église »

Dans son message, en parlant de l’Église, le Saint-Père a invité les jeunes à « revenir à la maison » afin d’y puiser leur force, d’y former leur conscience, d’y trouver une source d’inspiration pour leur foi et une façon de vivre selon l’appel de Dieu. Il a également appelé les jeunes présents à se montrer reconnaissants envers les missionnaires étrangers qui ont posé les fondations de l’Église vietnamienne au XVIIe siècle. Il a rappelé que la population locale a décrit les premiers catholiques du pays comme des gens qui s’aimaient les uns les autres et pour qui le catholicisme était une religion d’amour. Le pape a affirmé qu’ils forment toujours une minorité dans le pays, qui attend toujours de recevoir la Bonne Nouvelle : « Aujourd’hui, c’est à vous de construire une Église, une maison de jeunesse et de joie, pleine de vie et de fraternité. » Le pape François a confié son espérance que par leur témoignage, le message du Salut touche les cœurs de leurs amis et de leurs compatriotes. « Ils doivent porter témoignage à la Bonne Nouvelle, plutôt que de chercher à convertir les gens au catholicisme », a-t-il ajouté.

« Ce sont les valeurs dont votre société et votre Église a besoin », a poursuivi le pape, en leur demandant de ne pas avoir peur d’être fiers de leur foi catholique. Il a souligné que leur rencontre annuelle était comme un pèlerinage, qui les amène à réfléchir au sens profond de leur culture et de leur religion, à renforcer leur expérience de foi et à renouveler leur zèle missionnaire. Il leur a demandé d’aimer leur « maison » – l’Église, leur terre natale et leur pays – et de vivre en « vrais Vietnamiens ». Marie Tran Thi Huong, du diocèse de Bui Chu, se dit reconnaissante envers le message du pape, qui a donné des conseils pratiques aux participants afin qu’ils puissent vivre leur foi dans une société athée et matérialiste : « Je suis heureuse d’entendre le pape François nous appeler à aimer notre famille, notre Église et notre pays. Je promets de me rendre utile auprès de ma famille, dans ma paroisse et pour mon pays. » Mgr Thien a confié que le message du pape montre qu’il s’intéresse aux jeunes Vietnamiens et à l’Église locale : « L’avenir dépend de vous. Votre comportement aujourd’hui décidera de l’avenir de notre société et de l’Église. » Durant les deux jours de rencontre, les participants ont écouté des interventions et assisté à des animations sur l’évangélisation et sur l’histoire de l’Église locale. C’est dans le diocèse de Bui Chu que le catholicisme fut introduit dans le pays pour la première fois par un missionnaire étranger, en 1533 ; le diocèse compte 83 martyrs qui ont été tués à cause de leur foi, durant les persécutions religieuses du XVIIIe et du XIXe siècle.

(Avec Ucanews, Nam Dinh)


CRÉDITS

DR