Eglises d'Asie

Bicol : le diocèse de Legazpi intensifie ses efforts face à la hausse du nombre de suicides dans la province d’Albay

Publié le 10/10/2020




Le diocèse de Legazpi, dans la province d’Albay, sur l’île de Luzon, a annoncé de nouvelles mesures afin de contrer le phénomène inquiétant de la hausse du nombre de dépressions et de suicides dans la région. Mgr Joel Baylon, évêque de Legazpi, a confié que les fidèles de son diocèse n’ont pas été épargnés par les conséquences douloureuses de la crise sanitaire, notamment sur la santé mentale de la population. « Cette tendance nous a poussés à accentuer nos efforts dans ce sens », a-t-il souligné. Avant la pandémie, le diocèse avait déjà fondé un centre de conseil dirigé par sa Commission pour la Famille.

Mgr Joel Baylon, évêque de Legazpi : « Une hausse soudaine du nombre de suicides nous a poussés à accentuer nos efforts contre cette tendance. »

Mgr Joel Baylon, évêque de Legazpi dans la province d’Albay, dans la région de Bicol sur l’île de Luçon, a annoncé de nouvelles mesures dans le but de faire face à une hausse inquiétante du taux de suicides et des cas de dépression dans la région. Son diocèse cherche à accélérer la lutte contre ce phénomène, en pleine pandémie. Mgr Baylon souligne que les fidèles de son diocèse ne sont pas épargnés par les « tristes conséquences » de la crise sanitaire, en particulier sur la santé mentale de la population. « Une soudaine hausse du nombre de suicides nous a poussés à intensifier nos efforts contre cette tendance », a insisté l’évêque. Mgr Baylon souligne que dans une ville de la région, près de neuf jeunes philippins se sont donné la mort récemment. Même avant la pandémie, l’Église locale avait déjà fondé un centre de conseil dirigé par la Commission pour la Famille et la Vie du diocèse de Legazpi. Face à la hausse du nombre de suicides, le diocèse a sollicité l’aide d’experts en santé mentale afin d’assister les communautés les plus vulnérables.

« En constatant cette nouvelle évolution, nous avons demandé à des professionnels de santé d’intervenir et de fournir une assistance directe », explique Mgr Baylon. Ces experts, ajoute l’évêque, disposent également d’une antenne radio afin de mieux sensibiliser la population, pour permettre une meilleure compréhension du suicide et des problèmes comme l’anxiété et la dépression. « Nous nous sommes également associés avec des agences de santé gouvernementales dans ce but », poursuit l’évêque. L’Église locale, ajoute Mgr Joel Baylon, a aussi organisé une série de « webinaires » dans plusieurs paroisses. « Aujourd’hui, une partie de l’action du diocèse est de permettre de rassembler des groupes de professionnels et de volontaires dans toutes les paroisses, et de fonder un comité sur la santé mentale afin de sensibiliser sur ces questions et mieux affronter la situation. »

(Avec CBCP News, Manille)


CRÉDITS

DR