Eglises d'Asie

Carême 2021 : les catholiques de Jakarta invités au partage dans le cadre de l’Année de la Réflexion

Publié le 23/02/2021




Depuis le 9 janvier, l’archidiocèse de Jakarta a déclaré une Année de la Réflexion, dans la lignée de l’Année Saint-Joseph annoncée par le pape François – pour le 150e anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme patron de l’Église universelle. Le cardinal Suharyo, archevêque de Jakarta et président de la Conférence épiscopale indonésienne, a annoncé l’année spéciale dans la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption de Jakarta. Durant le temps de Carême, les catholiques de Jakarta sont notamment invités à participer à des retraites en ligne et aux initiatives caritatives envers les plus démunis.

Un membre de la communauté Saint-Egidio apporte un repas gratuit à un sans-abri, le 25 décembre 2020 à Jakarta.

Florentinus Suwadi, un homme catholique de Jakarta, fait partie des Indonésiens qui ont particulièrement souffert des conséquences économiques de la pandémie. Son salaire mensuel a chuté de près de 70 % depuis mars 2020. Depuis les premiers confinements, des licenciements à grande échelle ont affecté plusieurs millions de travailleurs dans le pays. « J’ai subi ma pire baisse de salaire en janvier. Mais qu’est-ce que je peux faire ? Je ne peux que l’accepter et affronter la situation. Je dois nourrir ma famille », confie ce père de deux enfants. Malgré sa situation, en tant que membre de la communauté Saint Egidio de Jakarta, il participe tous les vendredis à des distributions de repas gratuits aux sans-abri. « L’archidiocèse de Jakarta a déclaré l’année 2021 comme une Année de la Réflexion ; pour moi, c’est une occasion de méditer sur ce que je peux encore faire pour les autres, en particulier pour ceux qui sont plus pauvres que moi et qui sont encore plus affectés par cette période difficile », explique-t-il. « Je compte passer plus de temps à prier tous les jours, cette année, pour les personnes dans le besoin et pour la fin de la pandémie. »

Le 9 janvier, durant une messe célébrée dans la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, le cardinal Ignatius Suharyo Hardjoatmodjo, archevêque de Jakarta, a annoncé l’année spéciale en invitant les catholiques à « aimer plus », à « s’engager davantage » et à « être une bénédiction pour les autres ». « Nous aussi, nous nous sentons encouragés par l’initiative du pape François qui a proclamé l’Année de Saint Joseph pour le 150e anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme patron de l’Église universelle », a déclaré le cardinal indonésien dans son homélie. Dans une lettre apostolique intitulée Patris Corde (Avec un cœur de père), le pape a décrit saint Joseph comme un père tendre et aimant, comme un homme obéissant et soumis à la volonté de Dieu, comme un père courageux et travailleur, comme un homme humble et caché. « Saint Joseph est quelqu’un de créatif. Il a participé au plan du Salut d’une façon créative. Par son travail et par son amour, il a été source de bénédictions pour tous les hommes », a également souligné le cardinal Suharyo, qui est également président de la Conférence épiscopale indonésienne.

Appels à la solidarité et retraites en ligne

Lors d’un séminaire en ligne organisé récemment, le père Samuel Pangestu, vicaire général de l’archidiocèse de Jakarta, a expliqué que cette année spéciale annoncée par l’Église locale se base sur plusieurs documents d’Église, dont l’encyclique Laudato Si sur la Protection de la maison commune, ainsi que sur l’encyclique Fratelli Tutti et sur le Document sur la fraternité humaine pour la paix dans le monde et la coexistence commune (signé en 2019 par le pape François et le grand imam d’Al-Azhar à Abou Dhabi). Le père Pangestu a également évoqué cinq piliers fondamentaux pour cette année : célébrer (liturgia), évangéliser (kergyma), servir (diakonia), communier (koinonia) et témoigner (martyria). « Le programme de collecte ‘Homeless Jesus’ [Jésus Sans-Abri] est un exemple d’initiative pour les personnes dans le besoin. Il a été lancé l’an dernier, et les catholiques continuent de mettre de l’argent de côté pour les plus pauvres et pour les personnes handicapées », a confié le prêtre.

Ce programme de collecte invite les catholiques à économiser 2 000 roupies indonésiennes (moins d’un euro) par jour pour les plus démunis. Anastasius Agus Hartono, de la paroisse de la Sainte-Famille de Jakarta, fait partie de ceux qui ont reçu un soutien financier grâce à cette initiative. « Ce programme est vraiment utile. Il pousse à la solidarité et à l’empathie entre nous, au sein de la communauté », confie-t-il. De plus, les catholiques de Jakarta ont également été invités à participer à des retraites de Carême dans leurs paroisses. L’église Sainte-Monique de Serpong, dans l’ouest de Jakarta, ainsi que la paroisse Saint-Gabriel (Jakarta Est), organisent ainsi une retraite en ligne à partir du 27 février. « Ma paroisse est encore en train de préparer la retraite. L’objectif est de proposer aux paroissiens d’agir concrètement pour les personnes dans le besoin », souligne le père Aloysius Susilo Wijoyo, curé de la paroisse Saint-Gabriel. Cette Année de la Réflexion doit prendre fin le 21 novembre 2021, le jour de la fête du Christ Roi.

(Avec Ucanews, Jakarta)


CRÉDITS

Florentinus Suwadi