Eglises d'Asie

Congrès eucharistique : les catholiques taïwanais appelés à évangéliser

Publié le 07/03/2019




Le quatrième Congrès eucharistique taïwanais s’est déroulé à Taïwan, le 1er mars au stade du comté de Yunlin, à Chiayi dans le sud-ouest du pays, en présence de plus de 10 000 catholiques. Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, envoyé du Saint-Siège pour l’événement, a rappelé que l’évangélisation n’était pas que le rôle des missionnaires mais de tous. Le Congrès était organisé sur le thème « Toutes mes sources sont en toi » (Ps 87,7), qui sera aussi celui du 52e Congrès eucharistique international de Budapest, en 2020.

Plus de 10 000 catholiques ont participé au quatrième Congrès eucharistique taïwanais, qui s’est tenu le 1er mars à Chiayi, dans le sud-ouest de l’île. Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, était l’envoyé du Saint-Siège auprès de l’événement. Durant son homélie, le cardinal Filoni a appelé les fidèles présents à puiser dans les grâces reçues dans le Saint-Sacrement pour évangéliser. Il a souligné que l’évangélisation n’était pas que le rôle des missionnaires, mais que tous les évêques, prêtres, religieux et laïcs sont concernés, y compris les enfants. Un Église sans entrain pour l’annonce de l’Évangile ne peut porter aucun fruit, a insisté le cardinal, ajoutant que si tous les fidèles présents au congrès invitent deux personnes au prochain congrès, celui-ci rassemblera plus de 30 000 personnes. Le Congrès eucharistique du 1er mars a eu lieu au stade du comté de Yunlin, à Chiayi, sur le thème « Toutes mes sources sont en toi » (Ps 87,7), qui sera aussi celui du 52e Congrès eucharistique international de 2020, qui se tiendra à Budapest en Hongrie. Le cardinal Filoni est arrivé le 28 février à Taïwan, où il a été accueilli par une délégation de l’Église locale. Une visite de courtoisie aux autorités était prévue dans l’après-midi. Le 1er mars, une cérémonie de bienvenue s’est tenue dans le stade de Yunlin, où ont été célébrées la messe puis une procession dans l’après-midi. Le cardinal devait également rencontrer les évêques de la conférence épiscopale régionale chinoise, nom officiel de la conférence des évêques taïwanais.

Le 1er mars coïncidait également avec le 11e anniversaire de l’installation de Mgr Thomas Chung An-zu, du diocèse de Chiayi qui accueillait l’événement. Le diocèse prépare le Congrès depuis trois ans, avec une série d’enseignements, de visites d’églises historiques et plusieurs programmes de formation spirituelle. Mgr Chung, qui est également chargé de l’organisation de la Journée taïwanaise de la jeunesse chaque année, a invité les jeunes catholiques à prendre part au Congrès en se portant volontaires ou en s’investissant dans l’animation de l’événement. Le Congrès a également été l’occasion de lancer la version chinoise de l’application mobile « Click to Pray », déjà lancée dans plusieurs langues européennes. Le père Frédéric Fornos, directeur du Réseau mondial de prière du pape (anciennement appelé l’Apostolat de la prière), est intervenu afin de rappeler l’importance que le pape François accorde à la prière. « Si nous ne prions pas, nos cœurs étouffent », a souligné le père Fornos. Le samedi 2 mars, le cardinal Filoni a célébré la messe dans la cathédrale du Saint-Rosaire, à Kaohsiung au sud de Taïwan. Il a également visité l’Hôpital universitaire catholique de Fu-Jen, à Taipei, ainsi que la faculté de théologie de Saint Roberto Bellarmino et le séminaire régional. Avant de repartir pour Rome, le cardinal Filoni a également fait deux étapes à Macao et Hong-Kong.

(Avec Ucanews et Vaticanews)


CRÉDITS

DR