Eglises d'Asie

Coronavirus : en Inde, orthodoxes, protestants et évangéliques indiens unis à la prière du pape

Publié le 26/03/2020




Ce mercredi 25 mars à midi, à l’occasion de la solennité de l’Annonciation, de nombreux chrétiens indiens de différentes dénominations se sont associés à la prière du pape François depuis le Vatican. Le 22 mars, le Saint-Père avait invité tous les chrétiens à prier ensemble le Notre Père. Le NCCI (Conseil national des Eglises d’Inde) et l’EFI (Fraternité évangélique indienne), qui représentent à eux deux plus de 80 dénominations chrétiennes pour près de 18 millions de fidèles orthodoxes, protestants et évangéliques, ont annoncé vouloir se joindre à la prière du pape.

Le Conseil national des Églises d’Inde (NCCI) et la Fraternité évangélique indienne (EFI) ont accepté l’invitation du pape François, qui a proposé à tous les chrétiens de prier le Notre Père le 25 mars à midi (à 16h30 en Inde) à l’occasion de la solennité de l’Annonciation, en union de prière contre la pandémie du coronavirus Covid-19. Le NCCI rassemble la majorité des Églises orthodoxes (syriaques, chaldéens, malabars, malankars…) et protestantes (luthériens, baptistes, évangéliques, presbytériens, mennonites…) du pays. L’EFI rassemble près de 50 Églises évangéliques pentecôtistes. Le NCCI et l’EFI ont également annoncé vouloir prendre part à une proposition du Saint-Père, qui présidera un temps d’adoration eucharistique depuis la basilique Saint-Pierre, le 27 mars à 18h, qu’il conclura par une bénédiction Urbi et Orbi. Bien que la place Saint-Pierre soit inaccessible en raison des mesures de confinement, ce temps de prière sera accessible en direct via les médias et les réseaux sociaux. En annonçant ces initiatives et en invitant tous les chrétiens, le pape François a confié : « J’invite tout le monde à participer spirituellement à travers les moyens de communication. Nous écouterons la Parole de Dieu, nous élèverons notre supplication, nous adorerons le Saint Sacrement, avec lequel je donnerai à la fin la bénédiction Urbi et Orbi. » À cela s’ajoutera « la possibilité de recevoir l’indulgence plénière ».

« Nous soutenons toutes les initiatives et appels à la prière »

L’invitation du pape a été envoyée officiellement au NCCI et à l’EFI par Mgr Felix Machado, archevêque de Vasai et secrétaire général de la conférence épiscopale indienne (CBCI), et par le cardinal Oswald Gracias, président de la CBCI. Mgr Machado explique que « la situation est inquiétante en Inde, et la prière est le seul moyen que nous avons pour le moment ». « Les gens ont peur et sont angoissés. Cette situation exige que nous témoignions d’une foi profonde. C’est pourquoi je demande à tous de se joindre à la prière du pape », a-t-il insisté. L’EFI et le NCCI, qui se sont joints aux catholiques le 25 mars à midi, s’associeront également au pape le 27 mars à 18h. Le révérend Vijayesh Lal, secrétaire général de l’EFI, explique que son organisation regroupe plus de 50 dénominations, qui représentent plus de 65 000 communautés pour 3 à 4 millions de fidèles. « Nous voulons soutenir toutes les initiatives et appels à la prière proposés par les différentes dénominations. L’EFI, en union avec l’Alliance évangélique mondiale, propose également une journée de prière et de jeûne le dimanche 29 mars. De même, nous invitons tout le monde à prendre soin des autres et à respecter les mesures de précaution et les distances de sécurité », souligne-t-il. « L’EFI demande à toutes les communautés de trouver des façons créatives d’aider les autres, et notamment les travailleurs à la journée ; et nous demandons aux jeunes d’aider les personnes âgées et ceux qui vivent seuls en cette période de crise sanitaire. » De son côté, Asir Ebenezer, secrétaire général du NCCI (qui représente une trentaine de dénominations chrétiennes pour près de 14 millions de fidèles), souligne que son organisation est prête à répondre à l’invitation du Saint-Père. « Nous avons prévenus nos communautés et leurs responsables », confie-t-il.

(Avec Asianews, Mumbai)


CRÉDITS

DR