Eglises d'Asie

Darwin Ramos, un adolescent philippin déclaré « serviteur de Dieu »

Publié le 05/06/2019




Darwin Ramos, un adolescent philippin mort en 2012 à l’âge de 17 ans, a été déclaré « serviteur de Dieu » par la Congrégation pour la cause des saints. La décision a été rendue publique à Manille la semaine dernière. Le diocèse de Cubao, à Quezon dans le nord-est de Manille a lancé le processus de béatification à la demande de l’Association des amis de Darwin Ramos. Mgr Honesto Ongtioco, évêque de Cubao, explique que Darwin Ramos a développé « une relation personnelle profonde avec le Christ » malgré son combat contre la maladie. Né en 1994 dans les bidonvilles de Pasay, en banlieue de la capitale, il s’est porté volontaire à l’âge de 12 ans pour aider les enfants des rues aux côtés de l’association ANAK-Tnk (Tulay ng Kabataan), et il a été baptisé en 2007.

Un adolescent philippin a été déclaré « serviteur de Dieu » par le Vatican, la première étape du long processus vers la canonisation avant d’être reconnu saint. À Rome, la Congrégation pour la cause des saints a donné le feu vert au diocèse de Cubao, à Quezon dans le nord-est de Manille, à propos de la vie de Darwin Ramos, mort en 2012 à l’âge de 17 ans. La déclaration a été faite en mars par le cardinal Angelo Becciu, préfet de la Congrégation pour la cause des saints, mais la décision n’a été annoncée publiquement à Manille que la semaine dernière. « Le Vatican nous a donné le signal pour que nous puissions commencer à approfondir l’enquête sur sa vie, comment il vivait sa foi et comment il témoignait de Jésus dont il était très proche », explique Mgr Honesto Ongtioco, évêque de Cubao. Mgr Ongtioco confie que la déclaration du Vatican rappelle également aux catholiques que « nous sommes invités à porter témoignage de notre foi de manière concrète ». L’évêque a ouvert le processus de béatification de Darwin Ramos, à la demande de l’Association des amis de Darwin Ramos.

Le processus vers la canonisation commence par l’examen de la vie du candidat. Une personne ne peut être béatifiée qu’après la vérification d’un miracle lui étant attribué. Les amis de l’adolescent philippin ont fait l’éloge de la fidélité de sa foi, malgré son combat contre la myopathie de Duchenne, ou dystrophie musculaire de Duchenne, une maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l’ensemble des muscles de l’organisme. « Darwin Ramos est un exemple de sainteté. C’était un enfant des rues, frappé par la maladie, mais il était étroitement uni au Christ dans la souffrance et dans la joie », assure Mgr Ongtioco. Darwin Ramos est né en 1994 dans les bidonvilles de la ville de Pasay, en banlieue de Manille. À l’âge de 12 ans, il s’est porté volontaire pour aider les enfants des rues aux côtés de l’association ANAK-Tnk (Tulay ng Kabataan). Après avoir découvert la foi, il a reçu les sacrements du baptême, de l’eucharistie et de la confirmation en 2007. Malgré sa condition physique qui empirait, Darwin Ramos est devenu une source d’inspiration pour l’équipe et pour les enfants du centre. Mgr Ongtioco explique que le garçon a développé « une relation personnelle profonde avec le Christ », prenant le temps de prier tous les jours et faisant confiance en Dieu. En 2012, sa santé a continué d’empirer, mais même à l’hôpital, il a montré la même attitude amicale, en remerciant tous ceux qui l’aidaient. Il est mort le 23 septembre 2012 au Centre médical philippin pour enfants de la ville de Quezon.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

Association des amis de Darwin Ramos