Eglises d'Asie

Des catholiques chinois envoient des dons pour soutenir les bidonvilles de Manille

Publié le 10/04/2020




Des catholiques chinois ont collecté près de 84 000 dollars US afin d’acheter du riz et d’autres aides alimentaires pour les habitants des bidonvilles de la région de Manille, qui sont particulièrement touchés par les conséquences du confinement imposé dans la capitale philippine. Le père Joseph Leo, directeur du département de langue chinoise de Radio Veritas Asia, basé à Manille, explique que les auditeurs de la radio catholique ont rassemblé les fonds afin d’intervenir auprès des victimes collatérales de la crise sanitaire aux Philippines.

Des sacs de riz distribués aux habitants d’un bidonville de Manille affecté par le confinement, grâce aux dons envoyés par des catholiques chinois.

Plusieurs millions de travailleurs à la journée restent sans revenus ni travail parmi les habitants des bidonvilles de la région métropolitaine de Manille, depuis le confinement décidé par le président Rodrigo Duterte dans l’île de Luçon, et mis en place depuis le 16 mars. Le père Joseph Leo, directeur du département de langue chinoise de Radio Veritas Asia, basé à Manille, explique que les auditeurs de l’antenne chinoise ont envoyé des dons afin de soutenir les plus pauvres de la région de Manille. Le prêtre ajoute que la plupart des dons reçus, qui s’élèvent à près de 84 000 dollars US, viennent du diocèse de Wenzhou. Les autres viennent de catholiques de Guangzhou, de Tianjin et de Fujian, ainsi que de prêtres, religieuses et paroissiens « qui n’ont pas oublié les pauvres ». L’argent a été utilisé pour distribuer 45 000 kg de riz à plus de 4 000 familles. « Beaucoup de gens nous ont dit qu’à cause de l’épidémie, tout le monde est bloqué à la maison sans pouvoir travailler, ce qui contraint certaines familles à ne manger qu’un repas par jour », précise le prêtre, qui ajoute qu’ils ont « davantage besoin de nourriture que de masques ». À l’origine, le confinement avait été annoncé pour quatre semaines, mais ce lundi 6 avril, le président Duterte a annoncé à la télévision que le confinement sera prolongé jusqu’au 30 avril. Au 8 avril, les Philippines avaient enregistré plus de 3 800 infections confirmées, dont 182 décès. Ainsi que l’explique le père Leo, beaucoup de Philippins gagnent leur vie avec des emplois précaires comme chauffeurs de tricycles ou de jeepneys. Ils n’ont aucune épargne.

Alors que leurs sources de revenus ont soudainement disparu, ils n’ont plus aucun moyen de survivre. Le département chinois de Radio Veritas Asia a également distribué 42 500 dollars de dons à plusieurs organisations caritatives catholiques de Manille, qui travaillent auprès des plus démunis de la région. « Ces groupes sont sur le front. Ils pourront venir en aide à d’autres familles affectées », confie le père Leo. Un de ces groupes travaille auprès de plusieurs milliers de personnes vivant près d’une montagne de déchets, et qui survivent en ramassant les ordures. Parmi les autres organisations qui ont reçu l’aide de l’antenne chinoise se trouvent le centre Arnold Janssen, qui travaille auprès des sans-abris, et le groupe Claret Solidarity, qui soutient les familles rurales démunies. Le père Leo précise que malgré l’annonce faite par le gouvernement philippin le 3 avril, qui a assuré que des aides seraient distribuées aux familles précaires, ces dernières n’ont encore rien reçu. Selon le prêtre, certaines rumeurs affirment que des fonctionnaires ont détourné des dons destinés aux pauvres. « Les Philippines ne doivent pas être abandonnées, elles méritent notre attention, parce qu’il y a trop de pauvres qui sont affamés ici », insiste le père Leo.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

DR