Eglises d'Asie

Des inondations et glissements de terrain font 26 victimes et 62 000 déplacés à Jakarta

Publié le 03/01/2020




Suite aux fortes pluies de ces derniers jours, au moins 26 personnes sont décédées dans les inondations et les glissements de terrain qui ont frappé Jakarta. L’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNBP) a également annoncé, dans son dernier rapport, que plus de 62 000 personnes ont été évacuées. Les inondations dans la capitale indonésienne ont provoqué des glissements de terrain, interrompu les services de transports publics et causé des coupures de courant. Des équipes de secours travaillent sans relâche, tandis que les autorités ont délivré des alertes annonçant que la situation météorologique devrait se poursuivre jusqu’à mardi.

En plus de la région de Jakarta, particulièrement touchée par les inondations de ces derniers jours avec 26 décès et plus de 62 000 déplacés, les régions les plus affectées par les intempéries sont les districts de Tangerang du Sud, de Tangerang City, de Lebak (province de Banten), de Bekasi et de Bogor (Java occidental). La plupart des victimes sont décédées par noyade, dans des glissements de terrain, par électrocution ou par hypothermie. À Jakarta, de nombreuses paroisses ont dû annuler les célébrations du 1er janvier, jour de la fête de Marie Mère de Dieu. Les inondations ont touché de nombreuses églises, dont l’église Marie Kusama Karmel (Jakarta ouest), et l’église de Kalvari à Lubang Buaya (Bekasi). L’Agence de météorologie, climatologie et géophysique d’Indonésie (BMKG) a décrit les fortes précipitations de ces derniers jours comme « particulièrement anormales ». Le président indonésien Joko Widodo et le ministère du Logement et des Travaux publics ont notamment évoqué l’état inquiétant du fleuve Ciliwung qui traverse Jakarta.

Au fil des années, les constructions résidentielles ont été interdites le long des rives. Sous le gouverneur chrétien Basuki « Ahok » Tjahaja Purnama (en poste de 2014 à 2017), les autorités civiles avaient lancé un plan de relogement des communautés riveraines, et un projet de restauration des berges. Mais le gouverneur actuel, Anies Baswedan, a interrompu le projet sans explication. Sur Twitter, le président Widodo a dénoncé les retards des projets d’infrastructures de défense contre les risques d’inondations, en affirmant que certains projets ont été interrompus depuis 2017 à cause de problèmes d’acquisition de terrains. Sur les réseaux sociaux, de nombreux habitants de la ville ont protesté contre le gouverneur Baswedan en demandant sa démission et en lui reprochant de n’avoir pas poursuivi les initiatives de son prédécesseur. La capitale indonésienne est frappée régulièrement par les inondations durant la saison des pluies. Jakarta et les régions avoisinantes comptent plus de 30 millions d’habitants. En 2007, plus de 50 personnes sont décédées dans des inondations particulièrement dévastatrices pour la capitale. Il y a cinq ans, le centre-ville a également été inondé suite à la crue des canaux. L’an dernier, le gouvernement indonésien a annoncé la décision d’adopter une nouvelle capitale dans la province du Kalimantan oriental (Bornéo). En parallèle, le gouvernement a également annoncé un vaste plan d’investissement pour moderniser Jakarta.

(Avec Asianews, Jakarta)


CRÉDITS

Konradus Epa_/ Ucanews