Eglises d'Asie

Diocèse de Tura : Mgr Jose Chirackal, un nouvel évêque missionnaire dans le Maghalaya

Publié le 08/07/2020




Mgr Jose Chirackal, nouvel évêque auxiliaire du diocèse de Tura, a reçu l’ordination épiscopale le samedi 4 juillet dans la cathédrale Marie Secours des Chrétiens, à Tura dans l’État du Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde. Le nouvel évêque, dont ses proches témoignent de sa fibre particulièrement missionnaire, est dans le diocèse depuis près de 44 ans. Venu depuis l’État du Kerala, dans le sud du pays, à l’âge de 16 ans, pour entrer au petit séminaire du nouveau diocèse de Tura, il a été ordonné prêtre en 1987. L’État du Meghalaya compte une communauté chrétienne d’environ 2,5 millions de fidèles, dont 290 000 catholiques, soit près de 75 % de la population locale.

Mgr Jose Chirackal a été ordonné évêque le 4 juillet dans la cathédrale de Tura, dans le Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde.

La région montagneuse de Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde, a un nouvel évêque auxiliaire à la fibre particulièrement missionnaire. Mgr Jose Chirackal [photo] a été ordonné le samedi 4 juillet dans la cathédrale Marie Secours des Chrétiens du diocèse de Tura, dans une vallée située au pied des collines de Tura, dans le district des West Garo Hills. Le nouvel évêque a choisi comme devise épiscopale « Je me suis fait tout à tous » (1 Co 9, 22). Mgr Jose Chirackal a été au service de la mission dans le Meghalaya pendant 44 ans. Il est arrivé dans la région à l’âge de 16 ans depuis l’État du Kerala, dans le sud de l’Inde, et il a consacré sa vie au service des ethnies Garos, Rabhas, Hajong et Bora, présents dans le diocèse de Tura. L’État du Meghalaya compte environ 2,5 millions de chrétiens au total, soit 74,59 % de la population locale – ce qui en fait le troisième État du pays en termes de proportion chrétienne après le Nagaland et le Mizoram (près de 90 %). L’État de Meghalaya, dont le nom signifie « au-dessus des nuages » en sanskrit, est l’un des sept États du nord-est de l’Inde. Dans les années 1920 et 1930, les missionnaires salésiens italiens ont commencé leur mission autour de Tura, dont le diocèse compte aujourd’hui près de 290 000 membres soit 44 335 familles, vivant dans 2 199 villages et 44 paroisses. En tout, l’État de Meghalaya compte près de 850 000 catholiques. Pour le clergé local, une des principales difficultés pour la pastorale et le travail missionnaire vient de la géographie de la région. Pourtant, comme le dit le nouvel évêque, la Providence peut surprendre. Aujourd’hui âgé de 60 ans, Mgr Chirackal vient de la paroisse de Karukutty, dans le Kerala.

 « En 1976, après le lycée, je n’ai pas pu rejoindre le séminaire diocésain à temps parce que j’ai envoyé ma demande d’inscription trop tard. J’ai alors vu une annonce dans un magazine catholique, concernant des recrutements dans le petit séminaire du nouveau diocèse de Tura, au Meghalaya. Ainsi, depuis l’âge de 16 ans, je suis resté au Meghalaya », confie Mgr Jose Chirackal, qui a été ordonné prêtre en 1987. « Le zèle de notre nouvel évêque auxiliaire est exemplaire », assure le père Jose Edavakandam, qui a travaillé avec Mgr Chirackal dans le diocèse de Tura. Le prêtre le décrit comme un prêtre centré sur la mission depuis son ordination, et comme quelqu’un qui a consacré toute sa vie aux habitants de Tura et du Meghalaya. Selon le père Edavakandam, le choix du nouvel évêque est fortement lié à sa façon d’être proche des différents groupes ethniques, religieux et économiques de la région, où les activités missionnaires peuvent être extrêmement variées. La propre paroisse du père Jose Edavakandam, située près de la frontière avec le Bangladesh, compte environ 1 400 familles vivant dans 48 villages alentour. « La plupart des paroisses n’ont qu’un seul prêtre qui, comme moi, ne peut visiter chaque village qu’environ deux fois par an, à cause des difficultés des déplacements, en particulier pendant la saison des pluies. Les visites ont surtout lieu entre octobre et juin », explique-t-il. Pourtant, le prêtre ajoute que « les fidèles visitent occasionnellement certains centres régionaux pour participer aux sacrements et aux retraites spirituelles ». « Dans chaque village, les catéchistes célèbrent une célébration de la Parole tous les dimanches », précise-t-il. Mgr Jose Chirackal, qui a été curé de paroisse dans plusieurs villages du diocèse, pourra mettre au service de l’évêque coadjuteur du diocèse de Tura, Mgr Andrew Raksam Marak, son expérience et sa connaissance des langues locales (dont l’assamais, le garo, le rabha et le bengali).

(Avec Asianews, Meghalaya)


CRÉDITS

DR