Eglises d'Asie

Ha Tinh, l’espoir d’un nouveau diocèse dans une région troublée

Publié le 13/02/2019




L’inauguration du nouveau diocèse de Ha Tinh a eu lieu le 11 février, avec l’installation de son premier évêque dans la cathédrale de la ville. Mgr Paul Nguyen Thai Hop, 74 ans et ancien évêque de Vinh, a été nommé par le pape François le 22 décembre comme premier évêque du nouveau diocèse, dans le centre nord du pays. Le diocèse de Vinh a été divisé afin de créer le nouveau diocèse et mieux servir les besoins des fidèles et le travail de l’évangélisation dans la région.


Le 11 février, Mgr Marek Zalewski, représentant non-résident du Saint-Siège au Vietnam, a présidé la cérémonie d’installation de Mgr Paul Nguyen Thai Hop, dominicain, dans le nouveau diocèse de Ha Thin, dans le centre nord du Vietnam. Les évêques du Vietnam espèrent que la fondation de ce nouveau diocèse, dans une région sujette aux catastrophes naturelles, permettra d’apporter la justice et la paix aux habitants. La cérémonie, organisée dans la cathédrale de la ville de Ha Tinh, a rassemblé trente évêques, des centaines de prêtres et représentants du gouvernement local, et des dizaines de milliers de fidèles. « L’Église catholique au Vietnam est heureuse d’inaugurer le nouveau diocèse de Ha Tinh, qui est attendu depuis longtemps par les évêques et les catholiques du diocèse de Vinh », a confié Mgr Joseph Vu Van Thien, archevêque de Hanoi, dans son homélie. Mgr Thien a déclaré que la fondation du nouveau diocèse marque la croissance de l’Église locale et crée les conditions favorables pour l’annonce de la foi et la communion avec les autres diocèses de la région. Mgr Thien explique que le nouveau diocèse couvre les provinces de Ha Tinh et de Quang Binh, qui comptent 278 559 catholiques, soit 13 % de la population du diocèse créé, avec 135 prêtres, 207 religieux et 56 séminaristes.

Mgr Thien ajoute que les habitants ont dû surmonter les épreuves durant longtemps afin de pouvoir survivre et témoigner de leur foi, dans les conditions difficiles d’une terre aride. L’évêque explique que le premier évêque du diocèse, Mgr Hop, prévoit de mettre l’accent sur l’éducation et la formation des jeunes qui doivent quitter la maison pour aller chercher du travail en ville. La majorité d’entre eux ne vont pas plus loin que le lycée. Mgr Hop, qui est également responsable de la commission épiscopale Justice et Paix de la conférence des évêques du Vietnam, veut être la voix des sans-voix dans le nouveau diocèse, afin de protéger leurs droits et assurer qu’ils soient traités dignement. Mgr Thien a invité les catholiques présents à suivre l’exemple de la Vierge Marie, la patronne du nouveau diocèse, en vivant une vie simple et humble et en faisant confiance en la providence divine. Mgr Hop, 74 ans, a confié à l’assemblée qu’il a fallu 25 ans à l’Église locale pour obtenir l’accord du Saint-Siège et du gouvernement de diviser le diocèse de Vinh pour créer le diocèse de Ha Tinh. Cette séparation, a-t-il déclaré, est destinée à mieux répondre aux besoins des catholiques du diocèse et soutenir l’évangélisation. Il a ajouté que malgré cette séparation en deux diocèses, les catholiques des provinces de Nghe An, ha Tinh et Quang Binh restent une famille unie qui partage et garde la même foi. Le 22 décembre, le pape François a fondé le diocèse de Ha Tinh, le séparant du diocèse de Vinh, en nommant Mgr Hop, alors évêque de Vinh, à la tête du nouveau diocèse. Le pape a également nommé l’évêque auxiliaire du diocèse de Hung Hoa, Mgr Alfonse Nguyen Huu Long, comme évêque de Vinh. Le diocèse de Ha Tinh s’ajoute aux 27 diocèses du Vietnam, qui comptent près de sept millions de catholiques sur une population de 94 millions d’habitants.

(Avec Ucanews, Ha Tinh)


CRÉDITS

Ha Tinh Diocese