Eglises d'Asie

La fête de Notre-Dame de Lourdes attire 200 000 pèlerins au sanctuaire marial de Dantoling

Publié le 15/02/2020




Le 13 février, près de 200 000 pèlerins chrétiens et hindous ont traversé l’État d’Odisha, dans l’est de l’Inde, pour rejoindre le sanctuaire marial de Dantoling à l’occasion de la fête de Notre-Dame de Lourdes. La célébration était présidée par Mgr Sarat Chandra Nayak, évêque de Berhampur, en présence de 60 prêtres et 65 religieuses. Le sanctuaire attire plusieurs milliers de personnes de toutes confessions chaque année. Le site a été construit en 1917 en gratitude à la Vierge, notamment pour sa protection durant la crise de variole et de choléra de 1866 et face aux périodes de famine et de sécheresse.

Ce jeudi 13 février, plus de deux cent mille pèlerins chrétiens et hindous sont venus de tout l’État d’Odisha, dans l’est de l’Inde, pour la fête de Notre-Dame de Lourdes au sanctuaire marial de Dantoling, dans le diocèse de Berhampur. Au début de la célébration, les pèlerins présents ont observé une minute de silence pour les victimes de l’épidémie du coronavirus. Mgr Sarat Chandra Nayak, évêque de Berhampur, présidait la messe en présence d’au moins 60 prêtres et 65 religieuses. Dans son homélie, Mgr Nayak a cité une parole du Christ dans l’Évangile de saint Jean : « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » (Jn 15, 11) « La seule vraie source de joie est dans le Seigneur. Toutes les choses que vous avez reçues dans votre vie et qui vous rendent heureux, c’est grâce à Dieu. Nous avons vraiment soif de cette joie qui vient de Dieu », a-t-il confié. Parmi les fidèles présents, on trouve un couple hindou, Momata et Bisikeson Nayak, qui sont venus participer à la célébration. « Nous avons reçu un fils après huit ans de mariage, grâce à l’intercession de Notre-Dame de Lourdes de Dantoling », expliquent-ils. Meghanjali Majhi, une lycéenne, confie qu’elle est venue le 11 février pour la Journée mondiale des malades « pour prier pour la santé de ma mère, de mon frère, de mes sœurs et de tous mes proches ». « J’ai une grande confiance en Dieu et dans l’intercession de notre Mère Marie. Je suis aussi venue demander la sagesse et la connaissance pour la réussite de mes études », ajoute-t-elle.

Selon le père Sanjeev Kumar Nayak, vicaire général du diocèse, « cette grande assemblée de pèlerins est un signe d’une foi fervente ». Le recteur du sanctuaire, le père Sanjeev Biro, se dit « très fier qu’autant de gens de toutes confessions soient venus prier et rendre hommage à Notre Dame ». « Les fidèles viennent tous les jours pour demander son aide et son intercession », explique-t-il. Tous les ans, le sanctuaire marial attire plusieurs milliers de personnes de toutes confessions religieuses, qui viennent trouver consolation dans la prière et dont beaucoup parlent de guérisons physiques ou psychologiques miraculeuses. En Inde, au cours des derniers siècles, plusieurs millions de personnes ont été victimes de la sécheresse. L’État d’Odisha se souvient notamment de la crise de variole et de choléra de 1866. Les premiers à réagir à la crise ont été les missionnaires français de saint François de Sales, qui se sont occupés des malades et qui ont recueilli les orphelins et les enfants abandonnés à l’orphelinat de la mission de Surada. À Dantoling, les premières implantations chrétiennes remontent à la moitié du XIXe siècle, avec environ 260 familles. Le sanctuaire marial a été construit en 1917 en gratitude à la Vierge Marie, à la demande de nombreux croyants de diverses origines religieuses, pour sa protection durant les temps de maladies et de famine.

(Avec Asianews, Berhampur)


CRÉDITS

DR