Eglises d'Asie

La flamme olympique arrivée au Japon malgré la pandémie et les craintes d’un report des jeux

Publié le 24/03/2020




Le Premier ministre Shinzo Abe a admis pour la première fois, ce 23 mars, la possibilité d’un report des Jeux de Tokyo 2020. L’annonce a été faite après le retrait des athlètes canadiens et australiens de l’événement, qui pourrait être reporté à 2021. Le comité international olympique doit prendre une décision d’ici fin avril. En attendant, la flamme olympique est arrivée au Japon ce 20 mars, malgré les doutes qui se multiplient quant à la possibilité de maintenir l’événement sportif face à la menace de la pandémie.

Malgré les annonces d’un éventuel report des jeux olympiques de Tokyo 2020, prévus le 24 juillet, l’étape japonaise du relais de la flamme olympique doit avoir lieu la semaine prochaine à travers le Japon, sur le thème « l’espoir éclaire notre chemin ». Cependant, les autorités ont imposé des restrictions sévères par précaution contre les risques de contagion. Les organisateurs ont notamment dû alléger considérablement la cérémonie d’accueil de la flamme, qui a été organisée sur la base Matsushima de la Force aérienne d’auto-défense Japonaise, située dans la préfecture de Miyagi – l’une des plus durement frappées par le séisme et le tsunami de 2011, il y a neuf ans. La cérémonie a eu lieu en petit comité dans des conditions météorologiques difficiles, en présence de Yoshira Mori, président du comité d’organisation olympique de Tokyo 2020. Le comité d’accueil japonais aurait dû être envoyé à Athènes avec une délégation de haut rang pour recevoir la flamme olympique, mais le programme a été changé avec la propagation rapide du virus en Europe. En raison des mesures sanitaires annoncées par le gouvernement japonais, beaucoup d’événements promotionnels prévus avant les jeux ont dû être reprogrammés depuis que la flamme olympique a été allumée en Grèce le jeudi 12 mars, comme prévu mais sans spectateurs. Tout en reconnaissant la difficulté de la situation actuelle, le Comité international olympique et les autorités japonaises ont insisté maintes fois pour le maintien des jeux, prévus à partir du 24 juillet prochain. Pourtant, beaucoup font pression pour le report des jeux olympiques et paralympiques, alors que de nombreux athlètes ont été suspendus en raison des risques sanitaires. La semaine dernière, le comité international olympique a annoncé que seuls 57 % des athlètes se sont qualifiés pour les jeux à ce jour. Selon une enquête récente de l’agence de presse Kyodo News, 69,9 % des Japonais ne s’attendent pas à ce que les jeux soient maintenus. Le 22 mars, le Japon a rapporté 34 nouveaux cas d’infection, pour un total de 1100 cas et 45 décès enregistrés dans le pays.

(Avec Asianews, Tokyo)


CRÉDITS

DR