Eglises d'Asie

L’archevêque de Vasai ouvre le mois missionnaire extraordinaire dans la cathédrale de Papdy

Publié le 05/10/2019




Pour Mgr Felix Machado, archevêque de Vasai, dans l’État du Maharashtra dans l’ouest de l’Inde, le mois missionnaire extraordinaire qui commence est « un don et un temps de grâce », confiait-il le 2 octobre, après une célébration d’ouverture dans la cathédrale Notre-Dame de Grâce de Papdy. L’évêque souligne que la plupart des catholiques de l’archidiocèse sont indigènes. Il rappelle que c’est justement pour « ranimer l’esprit de l’Église universelle pour la mission ad gentes » que le pape François a lancé ce mois missionnaire, dans l’esprit de la lettre apostolique Maximum Illud publiée par en 1919 par le pape Benoît XV.

Mgr Felix Machado, archevêque de Vasai dans le Maharashtra, dans l’ouest du pays, explique que « les gens sont attirés par Jésus, pas par le prosélytisme ». « Nous devons proposer la Bonne Nouvelle », confiait-il le 2 octobre, lors de la messe d’ouverture du mois missionnaire extraordinaire dans son archidiocèse. La cérémonie d’ouverture, célébrée dans la cathédrale Notre-Dame de Grâce de Papdy, a rassemblé plus de 5 000 personnes. L’archevêque explique que cette période est destinée à donner un nouvel élan aux catholiques, pour qu’ils puissent proclamer l’Évangile en renouvelant les promesses du baptême. La messe d’ouverture était précédée par plusieurs veillées de prière, organisées dans les cinq doyennés de l’archidiocèse. « Dans le monde d’aujourd’hui, nous devons annoncer la Bonne Nouvelle, par notre témoignage, dans nos maisons, nos communautés, dans la société et au travail », a déclaré Mgr Machado dans son homélie. « Nous devons partager notre foi pour attirer les gens vers Jésus Christ. C’est particulièrement vrai pour les laïcs, qui sont comme des ponts dans le monde. Leurs vies et leur témoignage doivent attirer les gens vers Jésus. »

Concernant les laïcs, l’archevêque de Vasai explique que la formation spirituelle des catéchumènes leur est confiée dans le cadre du Rituel de l’initiation chrétienne des adultes (RICA). « Je suis engagé personnellement dans le programme du RICA, pour guider et encourager nos éducateurs, mais les laïcs sont au cœur de l’annonce de la Bonne Nouvelle. Les prêtres sont là pour servir, mais ce sont les laïcs qui donnent les formations dans le cadre du RICA », explique l’archevêque. « Ce mois est un temps de grâce, qui éveille le zèle missionnaire de notre peuple et qui renforce leur foi », ajoute-t-il. « La révélation de l’Évangile de notre Seigneur Jésus Christ est le trésor inestimable qui nous a été confié, et qui doit être partagé, communiqué et proclamé, pour que d’autres puissent eux aussi recevoir la vraie lumière du Christ. » Durant la célébration d’ouverture, Mgr Felix Machado, a mentionné plusieurs événements associés au mois missionnaire dans l’archidiocèse. Il a également appelé les fidèles à prier le chapelet chez eux tous les jours. Il a incité toutes les paroisses à organiser un pèlerinage dans un sanctuaire marial, ou auprès de la tombe d’un martyr ou d’un saint. Il a ajouté que les écoles et les paroisses peuvent organiser des cours de catéchisme dédiés aux vies des saints et des martyrs, et inviter les jeunes à collecter des dons afin de contribuer à financer la mission.

(Avec Asianews, Mumbai)


CRÉDITS

DR