Eglises d'Asie

L’archidiocèse de Manille lance Dominus Est, un nouveau site pour la promotion de la nouvelle évangélisation

Publié le 24/10/2019




Le 18 octobre, le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, était au stade de Cuneta Astrodome, à Pasay dans le sud de Manille, afin de présider l’inauguration du nouveau site dominusest.ph, lancé par le Bureau pour la promotion de la nouvelle évangélisation (OPNE) de l’archidiocèse de Manille. Le site, qui reprend l’Évangile (« C’est le Seigneur ! » – Jn 21, 7) et la devise épiscopale du cardinal Tagle, a également été lancé sur les réseaux sociaux afin de mieux s’adapter aux nouvelles formes de communication sociale. L’équipe de l’OPNE et l’archidiocèse de Manille expliquent vouloir « répondre à l’appel de la nouvelle évangélisation » en invitant les fidèles philippins à vivre en disciples missionnaires.

La dernière initiative du Bureau pour la promotion de la nouvelle évangélisation (OPNE) de l’archidiocèse de Manille, le nouveau site internet Dominus Est, est destinée à partager des récits et témoignages et à encourager les fidèles philippins à vivre en disciples missionnaires. Vendredi 18 octobre, le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, a présidé l’inauguration du nouveau site dominusest.ph dans le cadre des célébrations du mois missionnaire extraordinaire. Le lancement du site a été célébré au stade de Cuneta Astrodome, à Pasay dans le sud de Manille. Le nom du site, Dominus Est, qui signifie « C’est le Seigneur ! » (Jn 21, 7), est également la devise épiscopale du cardinal Tagle. Le nouveau site présentera également différents récits sur l’Église locale (paroisses, saints, prêtres, religieuses et organisations religieuses…), ainsi que « différents visages de la foi », sous la supervision du responsable de l’OPNE, le père Jason H. Laguerta. Le site s’est présenté ainsi : « Nous sommes une communauté catholique, et nous éprouvons le désir de partager avec vous notre amour pour le Christ, et toutes les choses passionnantes que nous apprenons en grandissant dans notre amour pour le Seigneur. Nous sommes guidés par l’exemple de notre saint patron, Jean-Paul II, un champion qui a su répondre à l’appel de la nouvelle évangélisation. »

Une nouvelle frontière pour la nouvelle évangélisation

Pour atteindre le plus grand nombre d’internautes et s’adapter au mieux aux nouvelles formes de communication, l’archidiocèse de Manille a également lancé Dominus Est sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et Youtube). Le père Simone Caelli, un missionnaire PIME (Institut pontifical pour les missions étrangères) engagé aux Philippines depuis neuf ans, confie que de telles initiatives sont nécessaires pour mieux annoncer l’Évangile. Depuis septembre 2018, le prêtre est curé de la paroisse Marie Reine des Apôtres, à Paranaque dans la région de Manille. Il ajoute que « pour l’Église, il est essentiel d’être présent sur les réseaux sociaux, qui sont devenus une nouvelle frontière pour l’évangélisation dans le monde d’aujourd’hui ». Le père Caelli poursuit en soulignant que « de plus en plus de prêtres et de religieuses aux Philippines les utilisent pour communiquer et partager des informations ou des commentaires le dimanche ». Il assure que « les fidèles apprécient beaucoup cette forme nouvelle de promotion de la foi ». « Bien sûr, ce n’est pas suffisant. Les contacts humains sont nécessaires, des relations qui reposent sur de vraies rencontres. C’est toujours le but ultime », reconnaît le prêtre.

Pourtant, précise-t-il, « aux Philippines, ainsi que dans la plupart des régions du monde, les nouvelles formes de communication sociale sont partout ». « Je les utilise aussi pour partager les informations et les événements paroissiaux, et autres initiatives ecclésiales. Ici, dans la paroisse Marie Reine des Apôtres, nous avons monté un groupe chargé de monter des courts-métrages sur des événements liturgiques et sur les activités paroissiales, afin de les publier en ligne », explique-t-il. Les Philippines sont le cinquième pays le plus chrétien au monde, et le premier en Asie du Sud-Est. Toutefois, pour le père Caelli, il est essentiel de poursuivre l’effort d’évangélisation. « Bien que près de 80 % de la population affirme être catholique et que l’Église aux Philippines se prépare à célébrer, en 2021, le cinq-centième anniversaire de l’arrivée du christianisme dans le pays, l’Évangile n’a pas encore pénétré la culture locale en profondeur. Il y a toujours des écarts manifestes entre la profonde dévotion témoignée par les Philippins et les choix quotidiens de certains », remarque-t-il. « L’une des limites que je constate dans l’évangélisation aux Philippines est représentée par la structure traditionnelle des paroisses, qui peut être encombrante et qui limite parfois l’action missionnaire. Il y a beaucoup de formations, beaucoup de rencontres au niveau diocésain, mais il est plus difficile de rejoindre ceux qui ne font pas déjà partie de la communauté. »

(Avec Asianews, Manille)


CRÉDITS

DR