Eglises d'Asie

Le cardinal Jose Advincula, archevêque de Capiz, succède au cardinal Tagle et devient le 33e archevêque de Manille

Publié le 27/03/2021




Le cardinal Jose Advincula, archevêque de Capiz depuis 2011, a été nommé archevêque de Manille le 25 mars. Le siège épiscopal de Manille était vacant depuis le départ du cardinal Luis Antonio Tagle, nommé l’an dernier à Rome comme préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. Mgr Advincula a été créé cardinal en novembre 2020, en devenant le deuxième cardinal philippin électeur après le cardinal Tagle. Âgé de 69 ans, il devient le 33e archevêque de Manille. Sa nomination survient sur fond de tensions profondes entre le gouvernement de Rodrigo Duterte et l’Église locale.

Le 25 mars, le pape François a nommé le cardinal Jose Advincula comme nouvel archevêque de Manille.

Le pape François a nommé le cardinal Jose Advincula, archevêque de Capiz depuis 2011, comme nouvel archevêque de Manille. La nouvelle a été annoncée le 25 mars à Manille et au Vatican. Le siège épiscopal de Manille était vacant depuis février 2020, quand le cardinal Luis Antonio Tagle a été nommé préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. Mgr Romulo Valles, président de la Conférence épiscopale philippine, a souhaité au cardinal Advincula « les bénédictions de Dieu dans sa nouvelle mission », en l’assurant de « nos prières et de notre soutien ». Le nouvel archevêque de Manille, qui a été élevé au rang des cardinaux en novembre dernier, aura 69 ans le 30 mars. Il a été membre de la Commission pour la doctrine de la foi et de la Commission pour les peuples autochtones. Il a également été évêque de San Carlos, dans l’île de Luçon, à partir de 2001. Il est actuellement vice-président du comité du Congrès eucharistique international. Avant le consistoire de novembre 2020, il avait confié à Vatican News que « la pauvreté est l’une des raisons pour lesquelles nous avons des problèmes sociaux ». Pour lui, l’éducation « est une solution pour soutenir le peuple pour qu’il puisse apprendre à s’en sortir davantage et vivre une vie plus décente ».

Le cardinal Advincula devient le 33e archevêque de Manille

De leur côté, les catholiques de Manille se réjouissent de la nomination, Mgr Advincula étant reconnu comme défenseur passionné des droits de l’homme et des plus démunis. Il devient le 33e archevêque de Manille et succède au cardinal Tagle. « Nous espérons que le cardinal Advincula, en tant qu’archevêque de Manille, sera une voix pour les pauvres, en particulier pour les familles des victimes des exécutions extrajudiciaires », confie un paroissien de Manille, Robin Reyes, qui ajoute que de nombreux défis attendent le nouvel archevêque, en commençant par la guerre contre les drogues lancées par le gouvernement philippin. Un autre catholique appelle également le cardinal Advincula à se préoccuper de la corruption du gouvernement, notamment concernant le manque d’accès aux vaccins contre le Covid-19. « Être archevêque de Manille, c’est une mission qui a plusieurs dimensions, ce n’est pas seulement célébrer la messe pour le peuple. C’est aussi être avec ceux qui souffrent, et cela passe par s’occuper des raisons pour lesquelles ces gens sont devenus pauvres. L’une d’entre elle est la corruption du gouvernement », souligne Michael Panganiban.

Certains pensaient que ce serait Mgr Romulo Valles, président de la Conférence épiscopale philippine, ou Mgr Pablo Virgilio David, vice-président, qui seraient nommés à Manille, mais d’autres ne sont pas surpris de l’annonce. « Nous n’avons pas été complètement surpris, parce que quand le cardinal Advincula a été nommé cardinal alors qu’il était à Capiz, l’option la plus logique était de le transférer à Manille une fois créé cardinal », estime Fanny Rebustico. À propos de sa nouvelle nomination, le cardinal Advincula a demandé aux catholiques de l’accompagner dans la prière, avant qu’il assume ses nouvelles responsabilités au sein du plus grand diocèse du pays. « J’accueille la bénédiction de Dieu, non seulement pour moi mais aussi pour les fidèles de l’archidiocèse de Capiz, et bien sûr pour toutes les Philippines. Je demande aux fidèles et aux religieux de prier pour moi, et moi-même je prie pour tout le monde », a-t-il déclaré le 26 mars.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

DR