Eglises d'Asie

Le choix de Mgr Jose Advincula comme nouveau cardinal, une surprise pour l’Église locale

Publié le 11/11/2020




Le 25 octobre dernier, le pape François annonçait la création de 13 nouveaux cardinaux. Parmi eux, Mgr Jose Advincula, archevêque de Capiz, dans la région des Visayas, a été surpris par sa nomination comme cardinal. Une surprise partagée par de nombreux catholiques philippins, qui s’attendaient à un nouvel archevêque pour Manille ou à des personnalités plus connues au sein de l’Église locale comme Mgr Pablo Virgilio David ou Mgr Socrates Villegas, qui ont été présidents de la Conférence épiscopale philippine. Pour Mgr Advincula, « c’est peut-être une façon de montrer aux gens la présence de l’Église aux périphéries ».

Le 25 octobre 2020, le pape François a annoncé la création de 13 nouveaux cardinaux, dont Mgr Jose Advincula, archevêque de Capiz.

Le pape François, lors de la messe chrismale du 28 mars 2013, avait invité les prêtres à être « des pasteurs pénétrés de ‘l’odeur de leurs brebis’ », des pasteurs « au milieu de leur propre troupeau » et des « pêcheurs d’hommes ». « Celui qui ne sort pas de lui-même, au lieu d’être un médiateur, se convertit peu à peu en intermédiaire, en gestionnaire. […] Certains finissent par être […] des prêtres tristes, et convertis en collectionneurs d’antiquités ou de nouveautés au lieu d’être des pasteurs […] avec ‘l’odeur de leurs brebis’. » Ce 25 octobre, lors de l’annonce de 13 nouveaux cardinaux, de nombreux catholiques philippins attendaient la nomination d’un évêque philippin, mais beaucoup pensaient à un nouveau cardinal nommé au sein de l’archidiocèse de Manille – à l’instar du cardinal Luis Antonio Tagle, aujourd’hui préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

C’est pourquoi beaucoup ont été surpris par la nomination de Mgr Jose Advincula, archevêque de Capiz, dans la région des Visayas, à commencer par Mgr Advincula lui-même. Carol Lobregat, une catholique de Manille, pensait même qu’il s’agissait du nouvel archevêque de Manille. Elle pensait, comme beaucoup, que le pape choisirait une personnalité plus connue au sein de l’Église locale, comme Mgr Pablo Virgilio David, président de la Conférence épiscopale philippine, ou comme Mgr Socrates Villegas, archevêque de Lingayen-Dagupan. « Honnêtement, je pensais à Mgr David ou Mgr Villegas, vu qu’ils ont tous deux été à la tête de la conférence des évêques », explique Carol. De son côté, Mgr Pablo Virgilio David a réagi positivement, en affirmant que c’est un bon choix parce que selon lui, Mgr Advincula est un homme plein de compassion.

À l’écoute des plus fragiles

Mgr David a également cité quelques exemples qui peuvent faire comprendre la logique de la décision du pape François. « Mgr Jose Advincula, dans une lettre pastorale, a alerté sur la montée du taux de suicide dans son diocèse, en particulier chez les jeunes. Dans sa lettre, il a souligné qu’en tant qu’Église, nous sommes appelés à cultiver la culture de la présence’ », a expliqué Mgr Pablo Virgilio David, en ajoutant que Mgr Advincula a appelé le clergé et les fidèles à venir en aide à ceux qui sont touchés par l’anxiété et la dépression face à la pandémie. « Il faut leur faire comprendre que nous sommes avec eux, en particulier les plus affectés. Cela peut commencer avec les parents qui peuvent donner du temps à leurs enfants et aux autres membres de la famille, en les écoutant et en avançant avec eux. » Mgr David affirme que Mgr Advincula se préoccupe particulièrement des personnes angoissées ou déprimées. Selon Mgr Virgilio David, le nouveau cardinal a souligné que « quand on connaît quelqu’un qui traverse une période comme cela, on peut aller vers lui et tenter de faire quelque chose, même sans être des experts en santé mentale. Souvent, les personnes déprimées ont avant tout besoin des autres, d’être écoutées sans jugement ». Alors qu’il était responsable de la Commission épiscopale sur la culture, Mgr Advincula a également organisé une conférence sur le suicide et sur les problèmes psychologiques. Selon le nouveau cardinal, sa nomination par le pape François est sans doute une façon d’insister sur la représentation des personnes aux périphéries dans l’Église. « C’est peut-être une façon, pour le Saint-Père, de montrer aux gens la présence de l’Église aux périphéries. J’ai toujours pensé que l’Église devait être plus proche des gens, en particulier auprès des plus éloignés », a-t-il déclaré récemment dans une interview. Pour lui, il s’agit notamment d’être conscient de ce que vivent ceux qui sont aux périphéries, notamment les joies, les angoisses et la vie quotidienne des plus démunis. Selon ses proches et ses fidèles, Mgr Advincula « a l’odeur de ses brebis » et partage les rêves, les frustrations et les espérances des plus démunis de la région des Visayas.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

DR