Eglises d'Asie

Le diocèse de Haiphong inaugure le plus grand centre pastoral du Vietnam

Publié le 09/10/2019




Le 4 octobre, à l’issue de la 14e assemblée plénière des évêques vietnamiens rassemblés depuis le 30 septembre, le diocèse de Haiphong, dans le nord-est du pays, a inauguré son premier centre pastoral. Le bâtiment, dont la construction a demandé près de trois ans et demi, devient le plus grand centre pastoral du pays. Le centre est destiné à répondre aux besoins spirituels croissants de la communauté locale – environ 95 prêtres pour 150 000 catholiques. Mgr Joseph Vu Van Thien, archevêque de Hanoï et administrateur apostolique de Haiphong, a déclaré que le nouveau bâtiment permettra de rassembler « tout le peuple de Dieu » et de soutenir la foi et l’unité de l’Église locale.

Le diocèse de Haiphong, dans le nord-est du Vietnam, qui a beaucoup souffert des persécutions religieuses depuis les débuts de l’Église dans la région au XVIe siècle, a inauguré son premier centre pastoral. Le 4 octobre, Mgr Joseph Nguyen Chi Linh, archevêque de Hué et président de la conférence des évêques du Vietnam, a ouvert officiellement le centre, destiné à mieux répondre aux besoins spirituels de la communauté catholique locale. Le nouveau centre pastoral a été inauguré en présence de Mgr Marek Zalewski, représentant non-résident du Saint-Siège au Vietnam, des évêques des 27 diocèses du pays, de représentants du gouvernement vietnamien, de responsables bouddhistes et de nombreux fidèles. « Le nouveau centre pastoral est le cœur de notre diocèse. Il rassemblera tout le peuple de Dieu pour encourager notre vie de foi, notre charité et notre unité au sein du diocèse », a déclaré Mgr Joseph Vu Van Thien, archevêque de Hanoï, également administrateur apostolique de Haiphong. Mgr Thien, qui a servi dans le diocèse pendant quatorze ans jusqu’à sa nomination à Hanoï l’an dernier, explique que le nouveau bâtiment témoigne de la solidarité de l’Église locale et des dons généreux provenant du Vietnam et de l’étranger. L’archevêque ajoute que le centre de sept étages, dont la construction a pris trois ans et demi, est destiné à accueillir des cours de théologie et de catéchisme, ainsi que des séminaires et des retraites pour les prêtres, les religieux et les laïcs. Il permettra également de loger confortablement les prêtres malades ou âgés. L’évêché, basé dans le centre de la ville, était devenu trop petit pour accueillir les activités religieuses du diocèse. Le nouveau centre, situé sur un terrain de 10 000 ² dans le district d’An Duong, compte deux cents salles dont une chapelle, une salle de conférences de 250 places, des salons et des salles de réunion. Mgr Zalewski a confié qu’il espérait que le centre pastoral répondrait aux besoins croissants de la communauté locale et au développement de la ville.

Les évêques vietnamiens ont inauguré le centre à l’issue de leur 14e assemblée plénière, organisée du 30 septembre au 4 octobre. Mgr Linh a déclaré que le centre pastoral, peut-être le plus grand en Asie, est un témoignage manifeste de l’amour et de la providence de Dieu face aux épreuves traversées au long des 340 années de présence de la communauté catholique de Haiphong. Au XIXe siècle, des centaines de catholiques de Haiphong ont été tués à cause de leur foi au cours des persécutions religieuses ; parmi eux se trouvent trois missionnaires espagnols et un Vietnamien, canonisés en 1988. La plupart des catholiques et du clergé de Haiphong ont dû se rendre dans le Sud en 1954, afin d’éviter la persécution communiste après la défaite des troupes françaises face aux forces communistes. Ceux qui sont restés se sont vus interdire toute activité religieuse, et beaucoup de bâtiments appartenant à l’Église locale ont été fermés ou confisqués. Entre 1953 et 1977, seuls six prêtres ont été ordonnés dans le diocèse. L’Église de Haiphong a dû rénover ou construire des églises à la fin des années 1980, quand le Vietnam s’est à nouveau ouvert au monde. Au moins seize nouvelles paroisses ont été créées depuis 2006 dans le diocèse, qui compte 95 prêtres pour 150 000 catholiques.

(Avec Ucanews, Haiphong)


CRÉDITS

DR