Eglises d'Asie

Le diocèse de My Tho fête le 160e anniversaire de la naissance de saint Pierre Nguyen Van Luu

Publié le 10/04/2021




Le 7 avril dans le diocèse de My Tho, dans le sud du Vietnam, l’Église locale a commémoré le 160e anniversaire de la naissance de saint Pierre Nguyen Van Luu (1812-1861), prêtre et martyr, décapité en 1861 à My Tho à cause de sa foi. Plus de 100 prêtres et 1 000 fidèles ont pris part à la célébration, présidée par Mgr Pierre Nguyen Van Kham, évêque de My Tho, au centre de pèlerinage de Ba Giong, dans la province de Tien Giang. Il a été béatifié le 2 mai 1909 par le pape saint Pie X. Il fait partie des 117 martyrs du Vietnam canonisés le 19 juin 1988 par saint Jean-Paul II.

Le 7 avril dans le diocèse de My Tho, l’Église locale a fêté le 160e anniversaire de la naissance de saint Pierre Nguyen Van Luu, prêtre et martyr (1812-1861).

Le 7 avril au centre de pèlerinage de Ba Giong (dans la province de Tien Giang, dans le sud du Vietnam), Mgr Pierre Nguyen Van Kham, évêque du diocèse de My Tho, a présidé le 160e anniversaire de la naissance de saint Pierre Nguyen Van Luu, un prêtre vietnamien mort en martyr en 1861 à My Tho. À cette occasion, l’évêque a invité les catholiques de son diocèse à suivre l’exemple du saint martyr. Plus de cent prêtres et mille fidèles ont participé à la célébration spéciale. « On peut rencontrer Dieu quand on écoute sa Parole et quand on reçoit l’Eucharistie ; c’est le don le plus précieux que l’Église peut donner à l’humanité », a déclaré Mgr Van Kham durant la messe. Il a également souligné que le père Luu, qui était convaincu que Jésus Christ était le plus beau don offert à l’humanité, a consacré toute sa vie à Dieu. Le saint martyr s’est donné entièrement à Dieu par l’annonce de la Bonne Nouvelle et la charité, en prenant soin des personnes qui lui étaient confiées dans les paroisses locales auxquelles il était envoyé en tant que prêtre. Saint Pierre Van Luu, qui est le saint patron du diocèse de My Tho, a été arrêté et tué pour avoir administré les sacrements à des catholiques emprisonnés à cause de leur foi.

Un des 117 martyrs canonisés en 1988

Mgr Kham, secrétaire général de la Conférence épiscopale vietnamienne, qui participait à la célébration a également déclaré que la vraie vitalité de l’Église locale n’est pas dans ses ressources, son influence ou ses infrastructures – aussi utiles soient-elles –, mais dans une communauté qui rompt le pain, qui écoute la Parole de Dieu, qui communie, qui s’aime et qui porte témoigne de la Bonne Nouvelle de Jésus avec ferveur. L’évêque a donc invité l’assemblée présente à contribuer à la vie du diocèse en se basant sur ces signes vitaux de la vie de la communauté catholique. Avant la messe, des femmes vêtues de costumes traditionnels sont entrées en procession dans l’église avec des cierges et des torches, en portant une statue du saint martyr Pierre Luu dans le cœur, où des religieuses et d’autres fidèles ont préparé des danses traditionnelles en l’honneur du saint vietnamien.

Né en 1812 à Saïgon (aujourd’hui Hô-Chi-Minh-Ville), Pierre Van Luu a été envoyé en Malaisie pour étudier au séminaire de Penang, où il a été ordonné prêtre avant de retourner dans son pays. Il a servi dans quatre paroisses (Mac Bac, Sa Dec, My Tho et Ba Giong). Il revêtait des habits ordinaires pour rendre visite aux catholiques jetés en prison à cause de leur foi, pour les soutenir et leur apporter les sacrements. Le père Luu a été arrêté en décembre 1860 pour cette raison, et il a avoué courageusement qu’il était prêtre. Il a été torturé et menacé, mais il a refusé de renier sa foi. Il a dit aux soldats : « Je ne pourrais pas renoncer au catholicisme, il imprègne tout mon corps. Les laïcs n’ont pas le droit d’abandonner leur foi, et moi, prêtre, encore moins. » Le père Luu a été décapité le 7 avril 1861 à My Tho. Son corps a été enterré par la communauté catholique locale. Il a été béatifié le 2 mai 1909 par le pape saint Pie X, et canonisé le 19 juin 1988 par saint Jean-Paul II. Il fait partie des 117 saints martyrs du Vietnam, morts à cause de leur foi et canonisés en 1988.

(Avec Ucanews)


CRÉDITS

giaophanmytho.net