Eglises d'Asie

Le diocèse de Sorsogon relance son opération du « Pain de l’évêque » pour les victimes des typhons

Publié le 18/11/2020




En avril 2020, face à la pandémie, le diocèse de Sorsogon avait lancé une opération appelée le « Pain de l’évêque », à l’initiative de Mgr Jose Alan Dialogo, afin de soutenir les soignants et les malades. Après le passage des deux typhons Goni et Vamco, le diocèse a décidé de relancer le projet afin de venir en aide aux secours et aux victimes des tempêtes tropicales, ainsi qu’aux fidèles habitant les régions les plus touchées, dans le diocèse de Legazpi, dans la province d’Albay. Le super-typhon Goni a frappé le sud de l’île de Luçon avec des vents jusqu’à 225 km/h, entraînant la fuite de plus de 350 000 habitants.

Mgr Jose Alan Dialogo, évêque de Sorsogon, prépare du pain pour les victimes, après le passage des typhons Goni et Vamco en novembre 2020.

Face aux tempêtes tropicales qui ont frappé le sud de l’île de Luçon ces dernières semaines, le diocèse de Sorsogon a relancé une initiative déjà lancée en avril dernier, appelée le « Pain de l’évêque », afin de venir en aide aux victimes des deux typhons qui ont entraîné plus de 700 000 réfugiés, forcés de fuir leurs logements en raison des intempéries. Le typhon Goni a d’abord frappé les provinces de Catanduanes, de Camarines et d’Albay avec des vents jusqu’à 225 km/h, en détruisant des bâtiments et des maisons et en causant des coulées de boue volcanique à proximité du mont Mayon, le volcan le plus actif de l’archipel philippin. Quelques jours plus tard, le typhon Vamco a frappé la même région, en entraînant au moins 22 décès et en détruisant les logements de plus de 350 000 personnes. Le projet du « Pain de l’évêque » avait été lancé au printemps dernier à l’initiative de Mgr Jose Alan Dialogo, évêque de Sorsogon. Ce dernier, accompagné d’autres prêtres, avait préparé et fourni du pain destiné au personnel de santé et aux patients en pleine pandémie. Aujourd’hui, ils ont voulu relancer le même projet afin de soutenir les secours et les fidèles des régions voisines du diocèse de Legazpi, particulièrement touchées par les typhons.

« Après avoir nourri les réfugiés, le personnel soignant et les secours sur le terrain à Sorsogon, nous venons en aide aux paroisses de Legazpi, dans la province d’Albay. Nous distribuons aussi du pain à nos volontaires », confie le père George Fajardo, prêtre du diocèse de Sorsogon. Ce dernier explique que son diocèse accompagne trois paroisses du diocèse de Legazpi en leur fournissant des secours et du matériel de construction. « Les besoins d’assistance alimentaire des trois paroisses que nous parrainons nous ont incités à relancer le projet du Pain de l’évêque, avec en plus des envois de nourriture comme du poisson, du riz et des boîtes de conserve, ainsi que des kits d’hygiène », confie le père Fajardo. Le prêtre explique que Mgr Dialogo a appris aux séminaristes à faire du pain pour participer au projet, alors que leurs cours ont été suspendus durant le passage de deux typhons. Le père Fajardo confie que le fait d’accompagner les personnes dans le besoin en ces temps de crise est en soi quelque chose de particulièrement gratifiant. « Faire ce que Jésus ferait en des temps de crise comme des pandémies et des catastrophes, c’est quelque chose qui donne la joie au cœur. C’est être disciple… Je suis reconnaissant pour la disponibilité et la générosité des habitants de Sorsogon, des paroissiens, des religieux et des groupes civils qui ont envoyé des dons et de la nourriture. »

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

DR