Eglises d'Asie

Le Japon se prépare à l’entrée dans la nouvelle ère « Reiwa », le 1er mai

Publié le 26/04/2019




L’abdication de l’empereur japonais Akihito du trône de Chrysanthème aura lieu le mardi 30 avril à 17 heures, lors d’une courte cérémonie de dix minutes dans la somptueuse salle « Mastu-no-ma » (« Salle de pin ») du Palais impérial. Son fils Naruhito deviendra officiellement le 126e empereur du Japon le lendemain à minuit. Le 1er mai, le nouvel empereur participera à deux premières cérémonies d’intronisation, avant de saluer la foule le 4 mai depuis le balcon du Palais. Son intronisation officielle aura lieu quelques mois plus tard, le 22 octobre. L’abdication d’Akihito au profit de son fils aura lieu dans le cadre d’une semaine de jours fériés, du 27 avril au 6 mai.

Après plus de trente ans de règne, l’abdication de l’empereur japonais Akihito du trône de Chrysanthème aura lieu le mardi 30 avril à 17 heures lors d’une courte cérémonie de dix minutes. Celle-ci aura lieu dans le hall le plus somptueux du Palais impérial, la « Salle de pin » (« Matsu-no-ma »), d’une taille de près de 370 m². La pièce doit son nom à son superbe parquet en bois de zelkova du Japon et à ses murs ornés de motifs d’aiguilles de pin. La cérémonie aura lieu en présence de deux des trois « trésors sacrés », un sabre (« Kusanagi no Tsurugi ») et un joyau (« Yasakani no Magatama »), considérés comme symboles de la légitimité de l’empereur. Ils seront amenés dans le hall dans des boîtes, mais le troisième trésor impérial, un miroir (« Yata no Kagami »), ne quitte jamais le lieu où il est conservé au palais impérial. Plus de 300 personnes doivent participer à la cérémonie, dont des membres de la famille impériale, du gouvernement et du parlement japonais, ainsi que des membres de la magistrature et des autorités locales, accompagnés de leurs conjoints. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe s’avancera pour faire un discours représentant le peuple, puis Akihito donnera une dernière déclaration officielle en tant qu’empereur. Ce sera la dernière occasion pour lui de rencontrer des représentants du peuple japonais avant son abdication. Il restera officiellement empereur jusqu’à minuit, heure à laquelle le prince Naruhito lui succédera officiellement, ouvrant la nouvelle ère « Reiwa », ou « Belle harmonie ».

Les premières cérémonies d’intronisation du nouvel empereur Naruhito auront lieu le 1er mai à 10 h 30, également dans la salle « Matsu-no-ma », d’une durée d’environ dix minutes. Durant la première cérémonie, nouvel empereur héritera du sabre, du joyau et sceaux impériaux. Un émissaire sera également chargé d’offrir une prière rituelle devant le miroir, celui-ci ne pouvant être déplacé. Durant cette première cérémonie, dont les femmes sont exclues, l’empereur Naruhito restera silencieux. Peu après, à 11 h 10, le nouvel empereur participera à une seconde cérémonie durant laquelle il prononcera un premier discours. Le Premier ministre Shinzo Abe prendra à nouveau la parole au nom du peuple japonais. Le 4 mai, le nouvel empereur saluera la foule depuis le balcon du Palais impérial, protégé par une vitre. Ce n’est que le 22 octobre qu’aura lieu l’intronisation officielle du nouvel empereur Naruhito, en présence de près de 2 500 personnes de tout le Japon et de l’étranger, suivie d’un défilé à travers la capitale. L’abdication d’Akihito au profit de son fils Naruhito, qui deviendra le 126e empereur du Japon, aura lieu dans le cadre d’une semaine de jours fériés, du 27 avril au 6 mai.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR