Eglises d'Asie

Le président Joko Widodo invite officiellement le pape François à venir en Indonésie

Publié le 28/01/2020




Le président Joko Widodo a envoyé une lettre officielle au Vatican, invitant le pape François à venir en Indonésie, suite à des rumeurs affirmant que le pape souhaiterait s’y rendre en septembre, ainsi qu’au Timor Leste et en Papouasie Nouvelle Guinée. Une copie de la lettre a été partagée massivement sur les réseaux sociaux la semaine dernière. Dans sa lettre, Joko Widodo confie avoir été informé du souhait du pape, et assure qu’il est « enchanté d’inviter officiellement le Saint-Père, chef spirituel de l’Église catholique, à être notre hôte ». Il ajoute qu’une visite papale permettrait de renforcer les liens entre les chrétiens et les musulmans indonésiens : « La visite du pape François assurerait un véritable élan en faveur de la fraternité et de la coopération dans le pays, au bénéfice de tous. »

Le président indonésien Joko Widodo a envoyé une lettre officielle au pape François pour l’inviter à visiter l’Indonésie cette année.

Shanti Purwono, conseiller présidentiel indonésien, a confirmé l’invitation officielle, envoyée par le président Joko Widodo au Vatican la semaine dernière, réagissant au souhait du pape François de se rendre en Indonésie cette année. « La visite du pape François assurerait un véritable élan en faveur de la fraternité et de la coopération dans le pays, au bénéfice de tous », a déclaré le président Widodo dans sa lettre, ajoutant qu’il est « enchanté d’inviter officiellement le Saint-Père, chef spirituel de l’Église catholique, à être notre hôte ». Le souhait du pape de se rendre en Indonésie a été partagé par Yahya Cholil Staquf, secrétaire général du groupe Nahdlatul Ulama, la plus grande organisation islamique du pays, après une rencontre avec le pape qui a eu lieu le 15 janvier. Yahya Staquf, qui était à Rome pour participer à une conférence organisée par l’Abrahamic Faiths Initiative (AFI) – dialogue guidé et organisé par les chefs religieux américains des trois religions abrahamiques (le judaïsme, le christianisme et l’islam) –, a déclaré que le pape souhaiterait visiter l’Indonésie, le Timor Leste et la Papouasie Nouvelle Guinée en septembre. Achmad Nurkholish, de la Conférence indonésienne sur la religion et la paix (ICRP), a réagi en assurant que cette visite serait un soutien bienvenu pour les relations interreligieuses en Indonésie. « Une visite du pape pourrait renforcer les relations islamo-catholiques en renforçant la coopération et le dialogue interreligieux », a-t-il souligné, en ajoutant que le pape, en venant en Indonésie, pourrait être témoin de la force des relations existantes entre les différentes communautés religieuses du pays. Le père Antonius Benny Susetyo, membre d’une unité présidentielle chargée de défendre l’unité nationale et la tolérance mutuelle, a encouragé le président à soutenir la visite du pape. Le prêtre y voit une bonne opportunité de montrer l’engagement du pays en faveur d’une culture du dialogue, dans un contexte politique international qui continue d’être menacé par de nombreux conflits. « Je pense que l’Indonésie est importante dans ce contexte, étant le plus grand pays musulman qui soutient la démocratie et la tolérance interreligieuse, dans le cadre de la philosophie nationale de la Pancasila », a confié le père Susetyo, évoquant les cinq principes de l’idéologie nationale indonésienne (la croyance en un Dieu unique, une société juste et civilisée, l’unité nationale, la démocratie et la justice sociale). « Nous espérons que la présence du pape permettra au monde de découvrir la philosophie nationale et d’y voir une alternative plus humaine pour l’avenir de notre monde », a confié le prêtre.

(Avec Ucanews, Jakarta)


CRÉDITS

Cabinet Secretariat