Eglises d'Asie

Le sanctuaire du martyre de Haemi reconnu par le Saint-Siège comme lieu de pèlerinage international

Publié le 11/03/2021




Le 1er mars, le sanctuaire du martyre de Haemi (Haemi Martyrdom Holy Ground) a été reconnu officiellement par le Saint-Siège comme site de pèlerinage international. Mgr Lazzaro You Heung-sik, évêque de Daejeon, l’a annoncé dans un communiqué, en précisant que l’annonce a été rendue publique à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance du père Thomas Choe Yang-eop, un théologien et missionnaire local proclamé vénérable en 2016. Le lieu de pèlerinage est situé à Seosan, dans la province de Chungcheon, au sud de Séoul.

Le sanctuaire du martyre de Seosan (Haemi Martyrdom Holy Ground) a été reconnu officiellement par le Vatican comme site de pèlerinage international.

Les catholiques coréens se réjouissent de la reconnaissance officielle par le Saint-Siège du site de Haemi, où plusieurs milliers de catholiques sont morts en martyrs. Le sanctuaire du martyre de Haemi (Haemi Martyrdom Holy Ground) devient officiellement un lieu de pèlerinage international reconnu par le Vatican. Le lieu de pèlerinage est situé dans la commune de Seosan, dans la province de Chungcheon du Sud, à environ 280 km au sud de Séoul, la capitale sud-coréenne. L’annonce a été faite par Mgr Lazzaro You Heung-sik, évêque de Daejeon, dans un communiqué de presse. L’évêque a déclaré que la reconnaissance officielle du Saint-Siège a été rendue publique le 1er mars, jour du 200e anniversaire de la naissance du père Thomas Choe Yang-eop, un théologien et missionnaire local, proclamé vénérable en 2016.

« La proclamation du lieu saint du martyre de Haemi comme site officiel de pèlerinage international est un événement glorieux qui reconnaît la foi de martyrs sans nom comme un exemple et la fait connaître au monde entier », a salué un prêtre en charge du site de Haemi, cité par l’agence de presse coréenne Yonhap. « Marchons vers ce lieu saint afin d’y rencontrer les martyrs qui offrent un témoignage de l’œuvre de salut de Dieu à travers leur vie et leur mort », a ajouté Mgr You. Le sanctuaire de Haemi témoigne de la foi de près de 2 000 catholiques qui ont été emprisonnés, torturés et enterrés vivants durant des persécutions de masse contre les chrétiens coréens sous la dynastie Joseon, entre 1866 et 1882. L’évêque de Daejeon a précisé que le Vatican avait déjà approuvé la reconnaissance officielle du site de Haemi le 29 novembre dernier, et que des mesures ont été prises depuis afin de marquer cette décision. Ainsi, une tour de 16 mètres de haut à l’honneur des martyrs a été construite sur le site, en mémoire de nombreux inconnus – seuls les noms de 132 d’entre eux sont connus.

Le second site coréen reconnu après la « Route des martyrs » de Séoul

Mgr Salvatore Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, a déclaré que le témoignage des nombreux martyrs de l’Église coréenne permettra de « transmettre la foi à leurs descendants et de donner naissance à une communauté vivante de disciples et de témoins de Jésus-Christ ». Le site de Haemi est le second site coréen et le troisième site asiatique à être reconnu par le Saint-Siège comme site de pèlerinage international – après la « Route des martyrs » de Séoul. En plus des trois sites historiques de Jérusalem, Rome et Saint-Jacques-de-Compostelle, le Vatican a également reconnu 20 sites d’apparitions mariales à travers le monde comme sites de pèlerinage international. Maeng Jeong-ho, le maire de Seosan, a salué le fait que la proclamation du Vatican reconnaisse aussi l’importance historique de la commune et appelle à préserver au mieux le site sacré. Sur 51,8 millions de Sud-Coréens, on compte environ 46 % d’habitants sans religion, 29 % de chrétiens et 23 % de bouddhistes. Malgré une majorité de protestants, on compte environ 11 % de catholiques, soit près de 5,6 millions de fidèles.

(Avec Ucanews, Séoul)


CRÉDITS

Haemi Martyrdom Holy Ground