Eglises d'Asie

L’empereur Akihito a abdiqué, le Japon entre dans une nouvelle ère

Publié le 30/04/2019




L’empereur japonais a abdiqué, ce mardi 30 avril, du trône du Chrysanthème, une première depuis plus de deux cents ans. Les cérémonies ont commencé hier matin par plusieurs rituels privés à l’intérieur du Palais impérial. L’empereur Akihito de 85 ans a obtenu la permission officielle d’abdiquer après trente ans de règne. En 2016, il avait déclaré qu’il n’était plus capable de remplir son rôle en raison de son âge et de sa santé. Son fils, le prince Naruhito, est officiellement devenu le nouvel empereur japonais à minuit, ce mercredi 1er mai, ouvrant une nouvelle ère impériale.

Durant les premières cérémonies privées célébrées le 30 avril, l’empereur Akihito a annoncé officiellement son abdication aux ancêtres de la famille impériale, en se rendant dans le temple shinto de la résidence impériale. L’empereur était revêtu des mêmes habits de cérémonie que portait, entre le VIIIe et le XIIe siècle, la famille impériale durant les cérémonies officielles. Il était suivi par un assistant vêtu de blanc, chargé d’éviter que le costume ne traîne au sol, suivi par un autre assistant tenant un sabre de cérémonie. Les images télévisées montrent l’empereur entrant dans le temple shinto de la famille impériale. Peu après, à 11 heures du matin, il a rencontré le Premier ministre Shinzo Abe et les représentants du gouvernement. La cérémonie de renonciation de l’empereur, appelée « Taiirei-Seiden-nogi », a ensuite eu lieu à 17 heures dans la salle « Matsu-no-Ma » (Salle de pin) du Palais impérial, durant une dizaine de minutes. Plus de 330 participants étaient présents. Dès minuit, ce mercredi 1er mai, Akhito prendra le titre d’empereur émérite.

Akihito a grandi durant la Deuxième Guerre mondiale, et il avait onze ans quand son père Hirohito a annoncé la fin de la guerre à la radio. Plusieurs décennies avant qu’il ne devienne lui-même empereur, en tant que jeune prince, Akihito a endossé un rôle pacificateur, en représentant souvent son père lors de missions de réconciliation. C’est le premier empereur de l’histoire moderne japonaise dont la période de règne n’a pas connu de conflits. Bien qu’il ait évité de demander pardon ouvertement pour les horreurs de la guerre, il a exprimé ses regrets par écrit à maintes reprises. Ce mercredi matin, le prince Naruhito héritera des trésors impériaux durant sa première cérémonie officielle en tant qu’empereur. Naruhito deviendra ainsi le 126e empereur du Japon, conduisant le pays dans la nouvelle ère Reiwa (Belle harmonie). Cela marque la fin de l’ère Heisei (parachèvement de la paix), qui a commencé lors de l’intronisation d’Akihito en 1989. Le nouvel empereur Naruhito, 59 ans, a fait ses études à Oxford. Il est devenu officiellement le prince héritier à l’âge de 28 ans, lors de l’intronisation de son père. En 1986, il a rencontré la princesse Masako Owada durant une réception organisée dans la résidence du prince Akihito, et ils se sont mariés en 1993. La fille unique du couple, la princesse Aiko, est née en 2001. La loi actuelle ne permettant pas aux femmes d’hériter du trône impérial japonais, c’est son oncle, le prince Fumihito, qui est le premier dans la ligne de succession, suivi de son cousin âgé de douze ans, le prince Hisahito.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR