Eglises d'Asie

Les catholiques de Yen Bai rendent hommage au père Trong, 25 ans après sa mort

Publié le 15/06/2019




Le père Vincent Nguyen Van Trong, un prêtre vietnamien décédé il y a 25 ans, n’a pas été oublié par ceux qui ont croisé sa route, en particulier ceux qu’il a guidés vers la prêtrise ou la vie religieuse. Quelque cinq cents personnes ont participé à la messe qui a été célébrée dans la province de Yen Bai, le 10 juin, pour marquer le 25e anniversaire de sa mort. Quinze prêtres ont concélébré la messe dans l’église de Yen Bai, pour honorer l’homme qui a participé activement à l’évangélisation du nord du Vietnam malgré des temps difficiles.

Le père Trong, membre de la congrégation de la Mère du Rédempteur, a commencé à évangéliser la province vietnamienne en 1941, à l’âge de 18 ans. Marie Nguyen Thi Thuy, originaire de Cang Huong Ly, confie qu’avant son ordination, le frère Trong s’était déguisé en colporteur de médecine naturelle pour pouvoir approcher les villages des minorités ethniques locales, parce que les prêtres étaient interdits de s’y rendre. Marie Thuy, 53 ans, explique que le père Trong était un bon pasteur et qu’il était amical avec tout le monde. Le père Trong a été ordonné prêtre dans le diocèse de Hung Hoa en 1978, avant de servir dans la paroisse de Yen Bai jusqu’à sa mort, en 1994. Le père Michael le Van Hong confie que le père Trong a beaucoup contribué pour le soutien des vocations religieuses parmi les communautés locales, alors même que tous les séminaristes et les instituts du Nord-Vietnam avaient été fermés ou confisqués par les communistes. Quand les communistes ont atténué leurs politiques antireligieuses dans la fin des années 1980, le père Trong a envoyé quelques jeunes prometteurs au grand séminaire de Hanoï, ainsi que dans plusieurs instituts dans le sud du pays.

Le père Hong fait partie des dizaines d’hommes et de femmes que le père Trong a aidés à devenir prêtres ou religieuses. « Grâce au père Trong, j’ai retenu des leçons d’humilité, de persévérance, de patience et de service désintéressé à la communauté », ajoute le père Hong, curé de la paroisse de Phung Thuong dans la province de Phu Tho, qui assure que les enseignements du père Trong ont aidé beaucoup de catholiques, notamment de nombreux couples. Le père Hong, qui a été ordonné en 2002, explique qu’il a suivi l’exemple du père Trong en se portant volontaire pour servir auprès des groupes ethniques Hmong, Tay et Thaï dans les paroisses de Van Chan et de Nghia Lo, où il n’y avait pas de prêtre résident depuis quarante ans. Le père Pierre Pham Thanh Binh, curé de la paroisse de Sapa, dans la province de Lao Cai, se dit reconnaissant envers le père Trong pour l’avoir guidé vers le sacerdoce. « Son exemple m’incite à m’engager pour l’évangélisation des minorités ethniques qui vivent dans les régions reculées », explique-t-il. Plusieurs catholiques âgés, présents durant la cérémonie du 10 juin, estiment que durant plusieurs décennies, le père Trong et un autre prêtre ont servi près de 40 000 fidèles catholiques vivant dans quatre provinces vietnamiennes. Le père Trong a également construit l’église de Yen Bai, qui a remplacé l’ancienne église qui avait été détruite durant les conflits.

(Avec Ucanews, Yen Bai)


CRÉDITS

Joseph Nguyen