Eglises d'Asie

Les catholiques japonais impatients d’accueillir le pape François

Publié le 27/07/2019




Les Japonais attendent déjà la visite du pape François avec impatience et enthousiasme, soucieux de préparer au mieux le voyage du pape au Japon, prévu en novembre prochain. À ce jour, la date du voyage est la seule certitude à propos de la visite apostolique du Saint-Père, qui l’avait lui-même annoncée en janvier dernier, dans le vol qui le menait vers Panama pour les Journées mondiales de la jeunesse. Quelques jours après, les catholiques japonais avaient appelé le pape à prendre la parole contre les armes nucléaires. Le 6 août prochain, le Japon s’apprête à faire mémoire du bombardement d’Hiroshima, qui a frappé la ville le 6 août 1945.

Durant son voyage au Japon, prévu en novembre 2019, le pape François devrait rencontrer des survivants des attaques nucléaires, selon des sources locales. Aucun communiqué officiel n’a encore été publié, mais certains médias japonais affirment que le pape se rendra à Hiroshima et Nagasaki le 24 novembre. Des sources vaticanes expliquent que pour l’instant, tout est en attente parce que le Saint-Siège prévoit une étape de trois jours en Thaïlande. Pourtant, le nouveau gouvernement thaïlandais formé par le premier ministre Prayuth Chan-o-cha n’a été nommé que mi-juillet, après les élections nationales du 5 juin, et est encore en train de s’organiser. Certaines sources estiment qu’une annonce devrait être faite d’ici la fin du mois. Malgré le manque d’informations officielles, la ville d’Hiroshima se prépare déjà à recevoir le pape François « Notre peuple, qui a survécu à la bombe atomique, est très impatient de le rencontrer. Tout le monde est sûr qu’il se prononcera à cette occasion pour un monde sans guerre », affirme l’Église locale, qui assure que malgré le manque de détails sur la visite du pape, la ville est prête à l’accueillir avec « beaucoup d’enthousiasme ». Un catholique, qui préfère rester anonyme, explique que « nous voulons simplement que le pape, en tant que personnalité influente dans le monde entier, envoie un message de paix au monde depuis Hiroshima, pour soutenir l’abolition totale des armes nucléaires ». Outre la joie et l’enthousiasme, l’attente des Japonais est également mêlée d’une inquiétude typiquement japonaise à l’approche du voyage du pape, pour que « sa visite soit parfaite à tout point de vue et que rien ne puisse lui arriver ». Un catholique ajoute toutefois que « nous savons que l’Esprit Saint guide le pape et que notre joie sera grande, parce qu’à travers lui, nous rencontrerons Jésus ». Ce sera la deuxième visite d’un pape au Japon, après celle de saint Jean-Paul II en février 1981.

(Avec Asianews)


CRÉDITS

DR