Eglises d'Asie

Les catholiques philippins nomment 2019 « l’année de la jeunesse »

Publié le 20/11/2018




L’année 2019 sera une année spéciale pour l’Église aux Philippines, qui l’a consacrée « année de la jeunesse ». Il s’agit de la septième année consécutive, sur neuf ans, marquant pour l’Église les 500 ans de l’arrivée du christianisme dans le pays, un cycle qui prendra fin en 2021.

La conférence épiscopale philippine a annoncé qu’elle nommait l’année 2019 « année de la jeunesse ». L’année jubilaire commencera le premier dimanche de l’Avent, le 2 décembre, sur le thème « Jeunesse philippine en mission ». Cette année fait partie d’un cheminement de neuf ans, célébré par l’Église philippine pour la Nouvelle évangélisation, qui célèbre les 500 ans de l’arrivée du christianisme dans le pays. Elle prendra fin le 24 novembre 2019, le jour de la fête du Christ Roi. Ce jubilé sur neuf ans a été lancé en 2013 et doit durer jusqu’en 2021, avec un thème par an. La première année était dédiée à la « formation intégrale de la foi » (2 013), la deuxième aux laïcs (2 014), la troisième aux pauvres (2 015), puis à l’eucharistie et à la famille (2 016), et 2 017 aux paroisses en tant que communion de communautés. L’année 2018 était dédiée au clergé et aux personnes consacrées. Les deux dernières années seront consacrées à l’œcuménisme et au dialogue interreligieux (2 020) et à la mission ad gentes ou apporter l’Évangile à tous (2 021).

Cette année sera ainsi dédiée aux « jeunes en formation, aux jeunes dans les communautés, dans l’Église et dans la société, aux jeunes en mission, aux jeunes animateurs et aux aumôniers pour la jeunesse ». « L’année de la jeunesse est un chemin de rencontre avec Jésus, accompagné par Marie », poursuit un communiqué de la commission épiscopale pour la jeunesse. « Au long de ce chemin, nous voulons retracer l’histoire de la jeunesse philippine avec notre Seigneur ressuscité… et comme nous serons bénis et ressourcés au long de ce chemin, nous pourrons témoigner et partager notre foi. » L’année philippine pour la jeunesse débute peu après la fin du synode des évêques sur les jeunes qui a eu lieu en octobre à Rome. Le document final du synode soulignait les aspects concrets de la vie des jeunes, du rôle des écoles et des paroisses, et le besoin de former les laïcs destinés à accompagner les jeunes.


CRÉDITS

Photo Roy Lagarde