Eglises d'Asie

Les clarétains indiens lancent un programme alimentaire à Macao auprès des familles en difficulté

Publié le 09/09/2020




Le père George Kannanthanam, missionnaire clarétain, a fondé le mouvement Mother’s Meal en Inde, le 16 juillet dernier, à l’occasion des 50 ans de la présence de sa congrégation dans le pays. Le programme alimentaire, baptisé ainsi en mémoire de sa mère défunte, propose aux familles qui le peuvent de venir en aide pendant un an à une famille démunie face aux conséquences économiques du Covid-19. Le mouvement, qui comptait déjà plus de mille familles volontaires au 15 août, a également été lancé pour la première fois à l’international, à Macao, ce dimanche 6 septembre, jour de la fête de Mère Teresa.

Le programme Mother’s Meal a été lancé le 16 juillet en Inde, afin de proposer à des familles volontaires de venir en aide aux familles les plus démunies face à la crise.

Le programme alimentaire du mouvement Mother’s Meal, fondé en Inde cet été par le père George Kannanthanam, prêtre clarétain, a été lancé à Macao ce dimanche 6 septembre, jour de la fête de sainte Teresa de Calcutta. Il s’agit de la première implantation internationale de ce mouvement, qui permet de construire des liens et des ponts entre les familles afin de venir en aide aux plus démunis face aux conséquences de la crise sanitaire. Les débuts de l’opération à Macao ont certes été modestes. Les missionnaires clarétains de Macao ont distribué des colis alimentaires à cinquante familles de migrants résidant dans la région autonome chinoise. Le père Jijo Kandamkulathy, un religieux clarétain qui a participé au lancement du programme, a voulu venir en aide à 50 familles démunies face à la crise avec des aides alimentaires d’une valeur de 25 dollars US. L’idée du père George Kannanthanam, baptisée Mother’s Meal en mémoire de sa mère défunte, est de proposer aux familles qui en ont les moyens de venir en aide à une autre famille en difficulté, en l’accompagnant pendant un an. Ainsi, les aides envoyées aux 50 familles de migrants ont été envoyées par des familles liées aux clarétains et par Mgr Stephen Lee Bun Sang, évêque de Macao. Le père George a également publié une vidéo depuis Bangalore, en Inde, afin de soutenir les familles le jour de la fête de Mère Teresa. « Elle disait toujours : ‘Si on ne peut nourrir cent personnes, on peut commencer par nourrir au moins une personne’ », a raconté le prêtre.

Pour ce dernier, l’opération Mother’s Meal est une façon de vivre et de concrétiser le rêve de Mère Teresa. Le programme alimentaire a été lancé le 16 juillet dernier avec seulement cinq familles bienfaitrices, à l’occasion du 50e anniversaire de la présence des clarétains en Inde. Au 15 août, plus de mille familles volontaires avaient déjà rejoint le mouvement dans différentes régions de l’Inde. Le programme Mother’s Meal se préoccupe particulièrement des familles avec des personnes handicapées ou atteintes de maladies incurables, ainsi que des veuves et des personnes âgées isolées qui ne bénéficient d’aucune aide, surtout durant cette période marquée par le Covid-19. Mme Terry, qui a coordonné le programme à Macao, explique que « chacune des familles a été sélectionnée selon leurs difficultés socio-économiques ». « Elles méritent vraiment notre soutien », assure-t-elle. De son côté, le père Jijo Kandamkulathy explique que « beaucoup d’autres familles ont besoin de notre aide ». « Nous voulons développer le mouvement », ajoute-t-il, en parlant de projets de collectes de fonds afin de pouvoir soutenir davantage de familles. M. Sibu George, coordinateur du mouvement, souligne qu’il y a « des demandes qui viennent du Sri Lanka et de pays d’Afrique ». « Nous attendons d’autres ressources financières et une organisation solide afin de pouvoir étendre le mouvement de façon efficace », poursuit-il.

(Avec Asianews, Macao)


CRÉDITS

DR