Eglises d'Asie

Les églises ouvrent à nouveau à Séoul : seulement 13 nouveaux cas en 24 heures en Corée du Sud

Publié le 21/04/2020




Le nombre de nouvelles infections confirmées continue de diminuer de jour en jour en Corée du Sud. Ce lundi 20 avril, Séoul n’a compté que 13 nouveaux cas, dont 7 personnes revenant de l’étranger. Le nombre de nouvelles infections quotidiennes reste inférieur à 20 cas depuis trois jours dans le pays – on en comptait seulement 8 le 19 avril. Les lieux publics comme les églises, les gymnases et les bars sont à nouveau ouverts, et les examens et entretiens d’embauche sont à nouveau possibles, malgré le maintien de mesures de précautions sanitaires exceptionnelles par les autorités.

Le nombre de cas positifs au coronavirus Covid-19 continue de baisser en Corée du Sud. Hier, lundi 20 avril, les autorités de Séoul ont dénombré 13 nouvelles infections, dont 7 patients revenant de l’étranger. Le bilan quotidien des nouvelles infections reste inférieur à 20 depuis trois jours – seulement 8 infections avaient été rapportées la veille, le 19 avril. Le pic de l’épidémie dans le pays remonte au 29 février, avec 909 nouvelles infections en 24 heures. En tout, 10 674 personnes ont été infectées par le virus en Corée du Sud, dont 236 sont décédées ; 1 006 d’entre elles revenaient de l’étranger. Près de 90 % des personnes infectées dans le pays sont des citoyens sud-coréens. Le gouvernement a étendu les mesures de distanciation sociale imposées jusqu’à fin mai, tout en assouplissant certaines décisions. Ainsi, les lieux publics comme les églises, les gymnases et les bars peuvent rouvrir, et les examens scolaires et les entretiens d’embauche sont à nouveau possibles. Toutes ces décisions sont prises tout en maintenant les recommandations sanitaires. Ainsi, la ligue nationale de baseball, un sport très populaire dans le pays, pourra également redémarrer, bien que sans spectateurs dans un premier temps. La Corée du Sud est saluée comme un modèle exemplaire dans la lutte contre la pandémie : une alternative démocratique, avec Taïwan, à la stratégie draconienne adoptée par la Chine. Selon les experts, l’un des principaux facteurs attribués à ce succès est la réaction rapide du gouvernement sud-coréen, dès les premiers signes de la crise, avec un grand nombre de tests de diagnostic effectués, avec des mesures de quarantaine strictes, et avec la collaboration et l’investissement efficaces de la population.

(Avec Asianews, Séoul)


CRÉDITS

DR