Eglises d'Asie

Les évêques philippins présentent le logo des 500 ans de l’arrivée du christianisme

Publié le 24/09/2019




Le père Marvin Mejia, secrétaire général de la conférence épiscopale philippine, a publié un communiqué afin de décrire le nouveau logo des célébrations de l’anniversaire des 500 ans de l’arrivée du christianisme aux Philippines (1521-2021). Mgr Broderick Pabillo, évêque auxiliaire de Manille et président de la commission épiscopale pour les laïcs, a par ailleurs souligné que cet anniversaire célébrait la façon dont les Philippins ont reçu la foi chrétienne, et non l’histoire de la colonisation du pays : « La colonisation et l’arrivée du christianisme dans le pays sont deux choses différentes. »

Les évêques philippins ont présenté le logo officiel du cinq centième anniversaire de l’arrivée du christianisme dans le pays, qui sera célébré en 2021. Le logo a été approuvé le 18 septembre par les membres de la conférence épiscopale philippine. Dans un communiqué, le père Marvin Mejia, secrétaire général de la conférence, a décrit les différents éléments du logo, dont une croix, un bateau, le soleil et un chapelet, entre autres. La croix plantée par l’explorateur portugais Ferdinand de Magellan dans l’île de Cebu symbolise l’arrive du christianisme et sert de mât pour le bateau. Ce dernier représente les navigateurs de l’expédition, qui ont apporté la foi dans l’île ; il représente également l’Église et les sacrements. Une colombe symbolise l’Esprit Saint, qui partage la vie divine dans le sacrement du baptême ; la colombe ressemble aussi à une nuée qui manifeste la présence de Dieu. « Celle-ci est également liée à la croix, ou au mât du bateau comme une voile, pour nous dire que c’est par l’Esprit Saint que les missionnaires ont été poussés vers notre pays, afin de nous apporter le christianisme », explique le père Mejia. « La forme circulaire qui représente l’Esprit Saint montre qu’il est partout dans le monde, parce que Dieu est un Dieu missionnaire qui a chargé l’Église de la mission », ajoute-t-il. Les deux figures centrales, situées de chaque côté de la croix au cœur du logo, s’inspirent d’une peinture de l’artiste philippin Fernando Amorsolo, intitulée Premier baptême aux Philippines. Le soleil, également largement représenté dans les œuvres de Fernando Amorsolo, est dérivé du drapeau philippin. « Il signifie la vie nouvelle, un nouveau commencement et le Christ ressuscité, l’espérance de notre Salut », poursuit le prêtre. Un poisson, ou ichthus, est également représenté pour symboliser Jésus, afin de rappeler que la foi professée par les Philippins aujourd’hui est la même que celle des premiers chrétiens. La couleur rouge du poisson évoque le sang des martyrs, « une semence pour la foi chrétienne, en imitation du Christ ». Mgr Broderick Pabillo, évêque auxiliaire de Manille et président de la commission épiscopale pour les laïcs, a également déclaré que les célébrations de 2021 seront « un rappel de la façon dont les Philippins ont embrassé la foi catholique ». « Ce n’est pas une façon de se souvenir de l’histoire de notre colonisation, mais de la façon dont les Philippins ont reçu la foi », souligne l’évêque, précisant que « la colonisation et l’arrivée du christianisme dans le pays sont deux choses différentes ». L’Espagne a amené le christianisme aux Philippines en 1521, avec l’arrivée de Magellan dans l’île de Cebu. L’archipel, qui a été nommé d’après le roi Philippe II, est devenu une colonie de l’Espagne jusqu’en 1898.

(Avec Ucanews, Manille)