Eglises d'Asie

Les Philippins inaugurent « l’année de la jeunesse »

Publié le 05/12/2018




Les jeunes philippins sont appelés, à l’occasion de l’ouverture d’une année jubilaire consacrée à la jeunesse, à devenir les « catalyseurs » du renouveau dans la société et dans l’Église aux Philippines, a soutenu Mgr Gabriele Giordano Caccia, nonce papal aux Philippines, qui s’est joint, le 1er décembre (photo) aux célébrations ouvrant « l’année de la jeunesse » pour les catholiques philippins, dans le cadre de neuf années célébrant l’arrivée du christianisme dans le pays, il y a cinq siècles.

Les catholiques philippins ont fêté le lancement d’une nouvelle année spéciale, consacrée à la jeunesse. À cette occasion, les évêques philippins ont appelé les jeunes à faire entendre leurs voix aussi bien dans l’Église qu’en dehors. L’Église philippine a en effet déclaré 2019 « année de la jeunesse », dans la lignée d’un jubilé de neuf années consacré à la nouvelle évangélisation, qui a commencé en 2013 et qui doit prendre fin en 2021, cinq siècles après l’arrivée du christianisme dans le pays. L’année jubilaire s’est ouverte avec le premier dimanche de l’Avent, le 2 décembre, sur le thème « Jeunes philippins en mission ». Dans une lettre pastorale, les évêques ont déclaré que les jeunes peuvent être des « catalyseurs » capables, par leurs efforts, de « renouveler l’Église et la société ». « Réveillez les pasteurs en nous, vos aînés », a demandé l’archevêque de Davao, Mgr Romulo Valles, également président de la conférence épiscopale philippine. Il a appelé les jeunes à « raviver le feu de la foi, de l’espérance et de la charité en chacun dans l’Église, pour que puissions avancer et servir ensemble, avec vous ».

Dans une lettre ouverte aux évêques philippins, les jeunes ont partagé leur espérance « de trouver davantage d’opportunité de nous donner nous-mêmes ». Dans sa propre lettre, Mgr Valles a soutenu que les évêques voient les jeunes comme des « acteurs de ces changements », et la « force dynamique de l’Église », qui doivent « aller aux périphéries pour apporter Jésus et son message de Salut aux égarés, aux démunis et aux affligés ». Il a rappelé les fléaux qui affectent les Philippins aujourd’hui, comme la dépression, le suicide, les drogues et le sida, entre autres, soulignant que ces problèmes touchent non seulement leurs vies mais aussi leur spiritualité. « Nous vous voyons, nos jeunes, tellement débordant d’énergie, comme des disciples envoyés en mission pour faire des disciples », a poursuivi l’évêque.

Les jeunes catholiques philippins à travers le pays ont célébré le lancement de cette année spéciale. Dans le diocèse de Balanga, à près de 150 kilomètres au nord de Manille, l’archevêque Gabriele Giordano Caccia, nonce papal aux Philippines, a accompagné plusieurs centaines de jeunes au sommet d’une colline de la région afin de célébrer l’événement, le 1er décembre, lors d’une célébration eucharistique. Le lancement de l’année jubilaire dans le diocèse coïncidait avec le neuvième congrès et pèlerinage des jeunes de la région « Luçon centrale », au nord de Manille, qui était présidé par Mgr Ruperto Santos, évêque de Balanga. Dans l’archidiocèse de Manille, le cardinal Luis Antonio Tagle s’est joint à plusieurs milliers de jeunes le 2 décembre. Dans son message, le cardinal a rappelé aux jeunes l’importance de la saison de l’Avent et sa signification dans leur vie. « Notre avenir a un nom, Jésus », a-t-il confié. « Ce n’est pas notre ambition ou les richesses, mais Jésus », a-t-il ajouté, en demandant aux jeunes d’être des « missionnaires de Jésus… et de trouver leur force en lui ».

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

Roy Lagarde