Eglises d'Asie

Les Philippins s’apprêtent à célébrer les JMJ

Publié le 09/01/2019




Un groupe de soixante-dix jeunes Philippins sont déjà inscrits aux JMJ de Panama, du 22 au 27 janvier. Près de 250 pèlerins philippins sont attendus au sein de la délégation, en compagnie de quelques prêtres et évêques philippins, dont Mgr Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille.

Au moins 70 jeunes Philippins, dont plusieurs prêtres et évêques, s’apprêtent à se rendre à Panama pour y célébrer les Journées mondiales de la jeunesse, du 22 au 27 janvier. Encore beaucoup d’autres jeunes sont attendus au sein de la délégation philippine, avant le début des événements en Amérique centrale à la fin du mois. Le père Conegundo Garganta, secrétaire général de la Commission épiscopale pour la jeunesse de la conférence des évêques philippins, confie qu’au moins 70 jeunes pèlerins se sont déjà inscrits. « D’autres groupes doivent encore envoyer les noms des pèlerins inscrits », explique le père Garganta, qui estime que près de 250 pèlerins philippins devraient participer au rassemblement international. Cette année, les JMJ coïncident avec l’année de la jeunesse lancée par l’Église philippine.

Cette année spéciale a été déclarée par la conférence épiscopale dans le cadre de l’anniversaire des 500 ans de l’arrivée du christianisme dans le pays, en 1521. Saint Jean-Paul II, le pape polonais, a créé les premières JMJ en 1985, dont la première édition a eu lieu à Rome en 1986. Depuis, elles se déroulent à travers le monde, tous les trois ans. Les JMJ de 1995, qui ont eu lieu à Manille, aux Philippines, sont celles qui ont rassemblé le plus de jeunes avec près de quatre millions de pèlerins. Parmi les évêques qui doivent participer aux JMJ de Panama se trouvent Mgr Daniel Parcon, évêque de Talibon, Mgr Patrick Buzon, évêque de Bacolod, Mgr Antonio Tobias, évêque de Novaliches, ainsi que le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

Roy Lagarde