Eglises d'Asie

Malgré la pandémie, le marché du travail à Taïwan reste l’un des plus dynamiques au monde face à la crise

Publié le 29/09/2020




Selon une étude réalisée par l’institut Oxford Martin, le dynamisme économique taïwanais, qui se maintient malgré la crise sanitaire, s’explique notamment par l’efficacité des autorités locales face à la pandémie. L’île taïwanaise a enregistré un taux de mortalité particulièrement faible lié au Covid-19 (0,29 décès par million d’habitants) – contre 611,29 décès par million d’habitants pour le Royaume Uni. Selon les résultats officiels d’une enquête réalisée par Manpower auprès de 43 pays, le taux de chômage était de seulement 4 % en août à Taïwan, contre 3,9 % l’an dernier à la même période.

Le Taipei Dome, stade multi-usage construit à Taipei en 2011. L’économie taïwanaise est l’une des plus dynamiques au monde après la crise sanitaire.

Les perspectives économiques s’annoncent encourageantes pour Taïwan. Grâce à une gestion habile de la crise sanitaire dans l’île, le marché du travail à Taïwan est actuellement l’un des plus dynamiques au monde, affirme le groupe Manpower, une agence internationale de recrutement, qui s’est basé sur des enquêtes réalisées dans 43 pays. Selon des entretiens réalisés auprès de 1 094 employeurs taïwanais, l’enquête a conclu que 23 % d’entre eux prévoient d’embaucher entre octobre et décembre 2020. Les résultats officiels indiquent que le taux de chômage était de seulement 4 % en août à Taïwan, contre 3,9 % l’an dernier à la même période. L’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) estime que ses membres atteindront un taux de chômage moyen de 9,4 % d’ici la fin de l’année. Pour les analystes, l’efficacité avec laquelle les autorités taïwanaises sont parvenues à contenir le coronavirus permettra à Taïwan de rattraper les premiers effets de la crise sanitaire sur l’emploi bien plus tôt que les autres pays. Les pays d’Asie du Sud et du Sud-Est, en particulier, font face à une forte hausse des niveaux de chômage, avec des changements structurels importants de leurs marchés du travail.

La réussite taïwanaise est liée notamment à son secteur économique phare, le secteur technologique. Les fabricants informatiques comme Acer et AsusTek ont bénéficié d’une forte hausse de la demande internationale en matériel informatique. Le groupe TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Company), le premier fabricant mondial de puces électroniques, a également prévu d’embaucher 8 000 personnes avant la fin de l’année. Grâce aux fonds publics consacrés aux projets environnementaux et aux réseaux de communication, le secteur du bâtiment résiste bien à la crise, ainsi que le tourisme intérieur – en partie grâce à des bons offerts par le gouvernement. De même, le secteur de la restauration se porte bien à Taïwan, et le géant américain Starbucks prévoit d’augmenter ses embauches locales de près de 10 % au cours des six prochains mois. Selon une étude réalisée par l’université Oxford Martin, le succès de Taïwan est notamment lié au fait que le gouvernement local, contrairement à la majorité des autres pays, désapprouve l’idée de devoir choisir, face à la pandémie, entre la santé de la population et celle de l’économie. L’île a enregistré un taux de mortalité particulièrement faible lié au Covid-19 (0,29 décès par million d’habitants) – par comparaison, le Royaume Uni a enregistré une chute de 21,7 % de son économie, avec 611,29 décès par million d’habitants liés au coronavirus. Par ailleurs, durant le second trimestre de 2020, l’économie taïwanaise a reculé de seulement 0,6 %.

(Avec Asianews, Taipei)


CRÉDITS

DR