Eglises d'Asie

Manille : un prêtre philippin lave les pieds des sans-abri de Manille au centre Saint Arnold Janssen Kalinga

Publié le 02/04/2021




Le 1er avril, jour du Jeudi saint, le père Flavie Villanueva, un prêtre philippin de la société du Verbe Divin, a lavé les pieds des sans-abri de Manille au centre Saint Arnold Janssen Kalinga, dont il est le directeur et fondateur. Le centre a été créé notamment pour nourrir les plus démunis, avec près de mille repas distribués au quotidien. Il accueille aussi les sans-abri pour leur offrir une formation. « Avant, ils mendiaient leur nourriture, et maintenant, ils nous aident à nourrir les sans-abri », explique le prêtre.

Le 1er avril, le père Flavie Villanueva lave les pieds d’un sans-abri de Manille au centre Saint Arnold Janssen Kalinga.

Le 1er avril, le père Flavie Villanueva, de la congrégation du Verbe Divin, fondateur et directeur du centre Saint Arnold Janssen Kalinga de Manille, a commémoré le dernier repas de Jésus en lavant les pieds du personnel du centre et de personnes formées par le centre. « Avant, elles mendiaient leur nourriture, et maintenant, elles nous aident à nourrir les sans-abri », explique le père Villanueva. Le centre Kalinga nourrit les plus démunis au quotidien, et prépare près de mille rations alimentaires par jour pour les plus pauvres de la capitale philippine. Il accueille également des sans-abri qui suivent des cours et formations basiques afin d’apprendre certains métiers comme la fabrication du savon et la menuiserie. Ils aident également à préparer les repas destinés aux aides alimentaires. « Aujourd’hui, nous nous souvenons que le Christ s’est abaissé lui-même pour sauver l’humanité du péché. Il n’est pas seulement venu pour les justes mais pour les plus grands pécheurs parmi les hommes. Son message est un message d’espérance. Tout le monde peut changer, et passer de la mendicité à la charité », a confié le prêtre dans son homélie. Après la lecture de l’Évangile, le père Villanueva a retiré sa chasuble et son étole pour laver les pieds des sans-abri avec de l’eau. Il a aussi embrassé leurs pieds comme l’a fait Jésus pour ses apôtres.

« Une société où personne ne soit laissé pour compte »

Le prêtre a également rappelé aux fidèles que le Christ a appris à ses disciples à être serviteurs dans leur mission de pasteurs. « Un chef doit toujours être serviteur, en servant de manière désintéressée. Il ne doit pas semer la peur ni la mort s’il veut être respecté. Il ne doit pas tuer pour prouver l’efficacité de son autorité », a ajouté le père Villanueva. « Ici au centre Kalinga, nous représentons une lueur d’espoir pour les sans-abri de Manille et pour les plus pauvres d’entre les pauvres. Nous voulons une société où personne ne soit laissé pour compte et où la dignité de tous est protégée, défendue, respectée et célébrée. » Le prêtre a également dénoncé les droits des plus démunis qui sont violés aux Philippines, en particulier avec les exécutions extrajudiciaires. « Quand nous nous taisons, quand nous n’osons pas dénoncer les exécutions extrajudiciaires, nous sommes comme Judas Iscariote qui a trahi Jésus. Nous aussi nous le trahissons à notre façon. » Le père Villanueva a ajouté que suivre le Christ, c’est aussi lutter contre les pratiques qui bafouent la dignité de la personne humaine. « Il y a des gens autour de nous qui sont corrompus et qui continuent de faire le mal. Alors que nous avons été lavés par ses souffrances, sa mort et sa résurrection, osons laver les souillures laissées par ces morts et cette cupidité. Lavons-les avec la nouvelle vie que le Christ nous offre par sa croix et sa résurrection. »

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

DR