Eglises d'Asie

Mgr Agus, archevêque de Pontianak, à 16 nouvelles postulantes : « L’Église a vraiment besoin de vous »

Publié le 09/07/2020




Mgr Agustinus Agus, en tant qu’archevêque de Pontianak, dans la province du Kalimantan occidental (dans l’ouest de l’île de Bornéo), a salué l’arrivée de 16 nouvelles postulantes dans la congrégation des sœurs missionnaires de l’Immaculée Conception de la Mère de Dieu (SFIC), agrégée à l’Ordre des frères mineurs (franciscains) en 1925. L’évêque a également accueilli les vœux temporaires et perpétuels de plusieurs religieuses aux côtés de sœur Yulita Imelda, provinciale indonésienne de la congrégation. Il les a encouragées à commencer leur nouvelle vie de consacrées en soulignant que « l’Église a vraiment besoin de vous ». Les premières sœurs de la congrégation, fondée en 1844, sont arrivées en Indonésie en 1906.

Mgr Agustinus Agus, en tant qu’archevêque de Pontianak, dans la province du Kalimantan occidental, sur l’île de Bornéo, a accueilli 16 nouvelles postulantes dans la congrégation des sœurs missionnaires de l’Immaculée Conception de la Mère de Dieu (SFIC), agrégée à l’Ordre des frères mineurs (franciscains) en 1925. Mgr Agustinus Agus les a encouragées à commencer leur nouvelle vie en tant que consacrées, en ajoutant que « l’Église a vraiment besoin de vous ». Mgr Agus était présent aux côtés de sœur Yulita Imelda, provinciale indonésienne de la congrégation. Les 16 postulantes sont originaires de différents diocèses indonésiens, dont celui de Pontianak et celui de Sanggo (dans la province du Kalimantan occidental) et celui de Malang, dans la province de Java oriental. Sœur Yulita Imelda a confié que la pandémie avait certes tout bouleversé et paralysé, mais elle a souligné auprès des postulantes que « Dieu, notre pierre angulaire, a montré Son pouvoir en vous faisant venir pour faire partie de la Congrégation ». Le même jour, quatre sœurs sont également devenues officiellement novices – deuxième étape de la formation des sœurs après le postulat. Les jeunes novices ont pu prononcer leurs vœux temporaires, tandis que trois autres religieuses ont prononcé leurs vœux perpétuels.

Contrairement aux autres années, l’événement, en raison de la pandémie, n’a pas suscité autant d’attention et de participation que d’habitude. Sœur Yulita Imelda explique que la célébration a été organisée en interne afin de respecter les consignes sanitaires. Plusieurs prêtres de Pontianak étaient également présents, dont le père William Chang OFM Cap., vicaire général de l’archidiocèse, et le père Herman Mayong OFM Cap., Provincial des frères mineurs capucins de Pontianak. La congrégation des sœurs SFIC a été fondée à Veghel, aux Pays-Bas, le 24 juin 1844. Les premières sœurs missionnaires sont arrivées en Indonésie le 28 septembre 1906. Elles ont débarqué au port de Singkawang, dans la province du Kalimantan occidental, au nord de Pontianak, la capitale provinciale. Elles ont d’abord passé quelque temps dans une maison très simple appartenant à un résident chinois local. Elles ont lancé leurs premières œuvres pastorales dans domaines de l’éducation et de la santé. Parmi elles, sœur Cajetana a inauguré la construction d’une léproserie, qui est devenue l’Alverna Leper Hospital. D’autres religieuses de la congrégation ont ouvert un internat et un autre hôpital, connu comme l’hôpital Saint-Vincent. Ces trois centres existent encore aujourd’hui.

(Avec Asianews, Pontianak)


CRÉDITS

DR