Eglises d'Asie

Mgr Pius Riana Prapdi, évêque de Ketapang, s’adresse aux jeunes pour la journée mondiale des vocations

Publié le 28/04/2021




À l’occasion de la journée mondiale de prière pour les vocations, le 25 avril, Mgr Prapdi, évêque de Ketapang dans la province du Kalimantan occidental (Bornéo), s’est adressé aux jeunes catholiques indonésiens en tant que responsable de la Commission épiscopale indonésienne pour la jeunesse. Dans son message, l’évêque appelle les jeunes à oser la vie religieuse et sacerdotale : « Dieu vous a donné beaucoup de qualités, de dons et de charismes, qui sont faits pour être partagés. Il vous appelle à partager son amour, y compris dans des vocations particulières. »

En 2018, Mgr Pius Riana Prapdi, évêque de Ketapang et son prédécesseur, Mgr Blasius Pujaraharja, lors du 100e anniversaire de la communauté catholique locale.

La Commission épiscopale pour la jeunesse de la Conférence des évêques d’Indonésie a appelé les jeunes catholiques indonésiens à oser les vocations religieuses et sacerdotales. Mgr Pius Riana Prapdi, évêque de Ketapang (province du Kalimantan occidental, dans l’île de Bornéo), responsable de la Commission épiscopale, a transmis cet appel le 25 avril dans une lettre publiée à l’occasion de la journée mondiale de prière pour les vocations. Dans son message, l’évêque indonésien évoque le manque de vocations dans les séminaires du pays. Il cite notamment l’exhortation apostolique post-synodale Christus Vivit (Il vit, le Christ), publiée le 25 mars 2019 par le pape François en soulignant que les jeunes « sont faits pour Dieu » et que « Dieu a voulu qu’ils soient aussi faits pour les autres ». « Dieu vous a donné beaucoup de qualités, d’aptitudes, de dons et de charismes, qui ne sont pas faits pour vous mais pour être partagés avec ceux qui vous entourent. Il vous appelle, mes jeunes amis, à partager son amour, y compris dans des vocations particulières comme devenir prêtres, religieux ou religieuses », a confié Mgr Prapdi. Dans son message, l’évêque évoque également l’Année de Saint-Joseph, proclamée par le pape François le 8 décembre 2020 (jusqu’au 8 décembre 2021) pour marquer le 150e anniversaire du saint comme patron de l’Église universelle, en appelant les jeunes à oser la vie religieuse en suivant la vie exemplaire de saint Joseph, qu’ils peuvent voir comme « une figure particulièrement proche de notre humanité ».

Crise des vocations et Année de Saint Joseph

« La vie exemplaire de saint Joseph fortifie les cœurs des jeunes pour qu’ils puissent laisser leurs doutes, leurs craintes et leurs peurs pour oser dire ‘oui’ à l’appel de Dieu », souligne l’évêque indonésien. « Osez rêver, mes jeunes amis. Personne ne vous demande d’arrêter de rêver. Vous devez avoir de grands rêves pour votre vie, et le plus grand d’entre tous est l’amour – aimer et être aimé », ajoute-t-il. Il invite également les jeunes à oser s’engager pour réaliser leurs plus grands rêves. « Le monde n’est pas toujours amical. Parfois, il ressemble à un nuage sombre et orageux, surtout quand les difficultés se présentent », reconnaît-il. « Asseyez-vous en silence et demandez-vous : ‘Qui suis-je ? Quelles sont mes forces et mes faiblesses ? Puis-je mieux servir l’Église et le monde ?’ » Le père Joseph Kristanto Suratman, responsable de la Commission épiscopale indonésienne pour les séminaristes, est également intervenu pour souligner que comme beaucoup d’autres pays à travers le monde, l’Indonésie enregistre un manque de prêtres ou de vocations religieuses. « Le nombre de prêtres n’est jamais suffisant », souligne-t-il, en ajoutant que dans son pays, actuellement, on compte environ un prêtre pour 5 000 catholiques. « Nous continuerons de subir cette crise des vocations si nous ne faisons rien aujourd’hui. »

(Avec Ucanews)


CRÉDITS

DR