Eglises d'Asie

Mgr Socrates Villegas annonce 21 jours de prière pour les Philippines

Publié le 17/07/2020




Le 13 juillet, Mgr Villegas, archevêque de Lingayen-Dagupan et ancien président de la Conférence épiscopale philippine, a annoncé 21 jours de prière pour la fin de la pandémie et pour la guérison des Philippines, frappées par une crise politique et sociale sans précédent. Mgr Villegas a publié une lettre pastorale en évoquant la guerre du président Duterte contre la drogue et le vote d’une loi controversée sur le terrorisme. L’évêque a également dénoncé les atteintes à la liberté de la presse et à la liberté d’expression, en appelant à « ne pas céder au découragement » et à « faire confiance en Notre-Dame ».

Mgr Socrates Villegas, archevêque de Lingayen-Dagupan.

Mgr Socrates Villegas, archevêque de Lingayen-Dagupan et ancien président de la Conférence épiscopale philippine, a annoncé 21 jours de prière dans son diocèse à compter du 13 juillet, pour la fin de la pandémie du coronavirus. Mgr Villegas a également appelé à prier pour le pays, frappé par une grave crise sociale et politique qui multiplie les tensions entre les autorités civiles et l’Église locale. L’archevêque de Lingayen-Dagupan a notamment évoqué une série de problématiques nationales qui ont suscité l’inquiétude et le trouble parmi les responsables catholiques, en appelant les fidèles à la prière. « Face à la pandémie et à la crise politique et sociale que nous traversons, provoquée par divers problèmes sociaux, nous restons impuissants et démunis. Comment pouvons-nous servir en tant que chefs spirituels, et comment être disciples du Seigneur en ce temps de crise ? » s’est interrogé l’évoque dans une lettre pastorale. Parmi les questions soulevées par Mgr Villegas, se trouve en premier lieu la guerre sanglante du président Rodrigo Duterte contre la drogue. L’évêque a également évoqué ce qui a été perçu comme une répression de la liberté de la presse, et le vote d’une loi antiterroriste qui pourrait permettre au gouvernement, selon beaucoup d’opposants, de commettre de nombreux abus contre les droits de l’homme. Mgr Villegas a souligné que ces 21 jours de prière symbolisent les 21 actes de rébellion des Israélites envers Dieu après leur sortie d’Égypte. « Nous sommes dans un état de révolte contre Dieu, et nous voyons les conséquences de nos péchés. Nous devons nous repentir. Nous devons être à nouveau consacrés si nous voulons être guéris », a ajouté l’archevêque.

Mgr Villegas a donc annoncé une prière spéciale pour la guérison nationale, qui doit être récitée durant toutes les messes de son diocèse entre le 16 juillet et le 5 août. Les paroissiens ont également reçu des copies d’un acte de consécration, qu’ils ont été invités à réciter tous les soirs en priant le chapelet. Des messes seront également célébrées en direct tous les jours à ces intentions. « Ne nous abandonnons pas au découragement. Allons vers Notre Dame. Réconfortons-nous par son message à San Juan Diego : ‘Aies confiance en moi. Je suis ta Mère’ », a-t-il souligné dans sa lettre. Mgr Villegas a également dénoncé la décision des autorités de ne pas renouveler la franchise de l’ABS-CBN, le plus grand réseau de diffusion et la plus grande entreprise multimédia des Philippines. « Une fois de plus, le Congrès nous a déçus. Notre foi catholique nous enseigne que tout pouvoir vient de Dieu, et doit donc être assumé avec responsabilité. L’exercice du pouvoir doit toujours servir le bien commun », a ajouté l’évêque sur les réseaux sociaux. Les menaces précédentes du président philippin contre le groupe médiatique étaient bien connues, a-t-il poursuivi, en défendant la liberté d’expression. « Tout ce que nous faisons aux plus pauvres et aux gens dans le besoin, nous le faisons au Christ », a-t-il ajouté.

(Avec Ucanews, Manille)


CRÉDITS

Karl Romano