Eglises d'Asie

Mumbai : le bidonville de Dharavi, le deuxième plus grand d’Asie, remporte la lutte contre la pandémie

Publié le 19/06/2020




Alors que l’ensemble de l’Inde sort progressivement du confinement, le pays lutte toujours contre la pandémie. Le virus a entraîné près de 60 000 malades à Mumbai, la capitale de l’État du Maharasthra, et 2 100 dans le bidonville de Dharavi (le deuxième plus grand d’Asie) pour 77 décès. Dharavi est la première image qu’aperçoivent les voyageurs arrivant à Mumbai par avion – un bidonville comptant entre 1 million et 1,2 million d’habitants pour 223 hectares, soit l’une des zones urbaines les plus denses au monde. Dharavi est devenu célèbre avec le film Slumdog Millionnaire, tourné dans ses allées. Selon les autorités locales, le bidonville a remporté la lutte contre le virus malgré d’importantes difficultés, dont celle du confinement, presque impossible à appliquer.

Dharavi, le deuxième plus grand bidonville d’Asie, a remporté la lutte contre le coronavirus, alors que le Covid-19 y a entraîné 2 100 infections dont 77 décès – en tout, le bilan s’élève à près de 60 000 malades à Mumbai. Avec une population comptant entre 1 million et 1,2 million d’habitants pour 223 hectares, le bidonville de Dharavi est l’une des zones urbaines les plus densément peuplées au monde. Le bidonville est devenu célèbre à travers le monde à la suite du film Slumdog Millionaire, qui a remporté huit Oscars en 2009 (dont celui du meilleur film) et qui a été tourné dans ses allées. Dharavi est la première image visible par les voyageurs arrivant par avion à Mumbai, la capitale du Maharashtra – une ville pleine de contrastes, où se côtoient les plus riches et les plus pauvres du pays. Au début de la pandémie, les autorités craignaient que le bidonville ne devienne un foyer de contagion. Pourtant, le nombre de personnes infectées à Dharavi continue de baisser. En tout, 51 % des résidents testés positifs ont été guéris, contre 41 % pour le reste des habitants de Mumbai. Pour le gouvernement du Maharashtra et les autorités de la ville, ce sont les tests massifs et les mesures de quarantaine strictes qui ont permis de contenir le virus. Le personnel soignant a pu visiter près de 50 000 baraques et tester 700 000 personnes. De nouvelles cliniques ont également été installées dans le bidonville. Selon le père Benny Thanninilkkum Thadathil, un prêtre du diocèse de Kalyan, les autorités ont pu mettre en place des mesures sanitaires efficaces à Dharavi, malgré d’importantes difficultés. En particulier, le prêtre explique qu’ils n’ont pas pu confiner chaque foyer individuellement, une opération jugée impossible à appliquer ; mais le confinement a été mis en place par ruelle (gali). Chaque allée a été séparée et isolée des autres, les résidents partageant les toilettes. Les autorités de la ville ont également interdit la vente de fruits et légumes dans la rue. C’est pourquoi le diocèse de Kalyan, via son organisation caritative Karunya Trust, y a distribué des colis alimentaires.

(Avec Asianews, Mumbai)


CRÉDITS

DR